vendredi 21 septembre 2018 15:57:27

Office national d’Alphabétisation et d’Enseignement pour adultes : 3 millions d’affranchis de l’illettrisme en 10 ans

Association Iqraa : « Il y a nécessité d’inciter les enfants à l’enseignement pour au moins une durée de six ans. »

PUBLIE LE : 13-09-2018 | 0:00
D.R

  Depuis le lancement de la stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme, ce n’est pas moins de trois millions d’Algériens qui ont été affranchis de l’illettrisme, a révélé le directeur général de l’Office National d’Alphabétisation et d’Enseignement pour adultes (ONAEA).
 M. Kamel Kherbouche qui s’exprimait lors d’une cérémonie organisée dans le cadre des festivités de la célébration de la journée internationale de l’Alphabétisation, célébrée le 8 septembre de chaque année, a également souligné que les dernières données de l’ONAEA, établies au mois de juillet dernier, font, en fait, ressortir que grâce à l’application de la stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme, le taux des personnes illettrées est en net recul passant ainsi de plus de 22% à 9,44% à l’échelle nationale. Poursuivant ses propos, il donnera à titre d’exemple le nombre d’inscrits au titre de l’année dernière.
 L’on saura dans ce cadre qu’au niveau national, «il a été procédé à l’inscription et la réinscription, de 422.289 apprenants, des deux sexes, et de plus de quatre millions de personnes depuis la mise en œuvre de cette stratégie nationale», comme indiqué d’ailleurs par ce même responsable.
Donnant davantage de chiffres, le directeur de l’ONAEA a affirmé que les efforts de l’Etat fournis dans le cadre d’alphabétisation se traduisent notamment par l’insertion de l’année dernière de 12.000 apprenants au palier primaire, 2.139 à l’enseignement à distance et 2.448 dans le secteur de la formation professionnelle.
A retenir, aussi, dans ce même contexte, pas moins de 1.253 personnes ont été inscrites en langue amazighe, et ce, à travers 23 wilayas du pays.
 L’occasion a été mise à profit pour annoncer le lancement, cette année, d’un projet de modernisation des programmes d’alphabétisation destinés à la femme rurale.
Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une convention de partenariat entre l’Algérie et l’Union Européenne (UE).
Il y a également parmi les projets dévoilés, un partenariat entre l’Office National d’Alphabétisation et d’Enseignement pour Adultes et l’Office national d’enseignement et de formation à distance, portant création d’une passerelle éducative entre les deux offices.
 L’objectif assigné est d’en aplanir les contraintes entravant l’enseignement des apprenants à distance.
Prenant part à ses festivités placées sur le thème «Alphabétisation et développement des compétences», la présidente de l’association algérienne d’alphabétisation "IQRAA" a, pour sa part, insisté sur l’importance de reconduction des programmes d’apprentissage qui, a-t-elle dit, «permettront le placement des alphabétisés».

Association Iqraa : « Il y a nécessité d’inciter les enfants à l’enseignement pour au moins une durée de six ans. »

Mme Aïcha Barki, qui a fait savoir que l’association IQRAA œuvre à mettre au point un programme efficace pour assurer l’insertion sociale des affranchis de l’illettrisme, a cependant appelé les familles algériennes à «inciter leurs enfants à l'enseignement pour au moins une durée de six ans ». Elle a également sollicité les pouvoirs publics à instaurer des mesures «coercitives» obligeant l'enseignement aux enfants pour mettre ainsi définitivement «un terme au fléau de l’illettrisme en Algérie».
Selon les données recueillies au niveau du site électronique des Nations unies, la journée internationale de l’Alphabétisation est célébrée par le monde entier chaque année le 8 septembre et rassemble les gouvernements, la société civile et l'ensemble des acteurs concernés. Elle donne l’occasion de souligner les réalisations dans le domaine de l'alphabétisation et de réfléchir aux moyens de relever les défis restants. Ce sujet, met en exergue la même source, est au cœur du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de ses objectifs. Cela dit et en ce qui concerne le thème retenu pour cette année, «Alphabétisation et développement des compétences», il est souligné que «malgré les progrès réalisés, des problèmes d'alphabétisation persistent et les exigences en termes de compétences requises pour le travail évoluent rapidement.»
 La journée de l’alphabétisation examine et met en évidence des approches intégrées qui peuvent simultanément soutenir le développement de l'alphabétisation et des compétences, pour améliorer la vie et le travail et contribuer à rendre les sociétés équitables et durable.
Dans le contexte de la journée 2018, les «compétences» désignent les connaissances et les compétences nécessaires à l’emploi, aux carrières et aux moyens d’existence, en particulier les compétences techniques et professionnelles ainsi que les compétences transférables et les compétences numériques, explique la même source.  Pour rappel, enfin, c’est le 26 octobre 1966 que la 14e session de la Conférence générale de l’UNESCO a proclamé le 8 septembre journée internationale de l’Alphabétisation. L’objectif de la célébration de cette journée à travers le monde est de «rappeler à la communauté internationale l’importance de cette question pour les individus, les communautés et l’ensemble de la société».
Soraya Guemmouri

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions