jeudi 20 septembre 2018 07:06:52

M. Azzedine Mihoubi, au forum de la radio algérienne : « Une ambitieuse rentrée culturelle »

Invité du Forum culturel Aïssa-Messaoudi de la radio, le ministre de la Culture, M. Azzedine Mihoubi, a présenté hier, lors de son intervention à l’émission «Sejilat wa maâni», les grandes lignes de son département pour la rentrée culturelle, ainsi que plusieurs sujets d’actualité.

PUBLIE LE : 12-09-2018 | 0:00
Ph. Nacéra I.

Invité du Forum culturel Aïssa-Messaoudi de la radio, le ministre de la Culture, M. Azzedine Mihoubi, a présenté hier, lors de son intervention à l’émission «Sejilat wa maâni», les grandes lignes de son département pour la rentrée culturelle, ainsi que plusieurs sujets d’actualité.

A propos du bilan des soirées artistiques estivales, il a rappelé la réussite de celles organisées par l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), avec pas moins de 630 galas dans plusieurs wilayas, ainsi que 53 mégaspectacles, dont la clôture a été grandiose lors du festival Algerama. M. Mihoubi s’est félicité de la réussite de ces événements qui ont été assurés par 3.250 artistes, dont 65 Algériens établis à l’étranger, tout en mettant l’accent sur le grand engouement de la population. «Les citoyens aiment bien se détendre en été, c’est la raison pour laquelle nous avons cédé l’organisation des spectacles à l’ONDA, qui demeure plus proche des artistes. Selon nos estimations, pas moins de 1.440.000 personnes ont assisté aux galas, avec comme record les 35.000 personnes à Mostaganem», a-t-il affirmé.
M. Mihoubi a rappelé que son département est en permanente collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale. Exemple : le projet d’introduction de textes de littérature algérienne dans les manuels scolaires.
Le ministre a précisé qu’un comité constitué d’auteurs, d’universitaires et de pédagogues des deux ministères a préparé une anthologie de textes, pour faire baigner l’élève dans la littérature de son pays. «Ces textes choisis constituent une valeur ajoutée pour nos enfants, notamment lorsqu’ils répondent aux valeurs de notre société, de notre culture et de notre histoire», a-t-il souligné.
Pour ce qui est de la rentrée littéraire, il a rappelé la tenue de «Bayt chi’r» (vers de poésie) et de RAMAJE, pour la valorisation des jeunes poètes et écrivains.
Il a, néanmoins, déploré le manque de culture de promotion chez les éditeurs. «Le Salon international du livre d’Alger est devenu la rampe de lancement de toutes les publications. Ce serait mieux si les éditeurs organisaient des conférences pour présenter les ouvrages afin d’attirer davantage de lecteurs», a-t-il noté.
En ce qui concerne le SILA, M. Mihoubi a annoncé qu’il aura lieu au palais des Expositions de la SAFEX, du 29 octobre au 10 novembre prochains, avec la Chine comme invité d’honneur, et la participation de 930 maisons d’édition, dont plus de 250 maisons locales.
Revenant au dernier film sur Larbi Ben M’hidi, ayant soulevé une grande polémique, M. Mihoubi a précisé que le scénario du tournage a été différent du scénario initial ayant eu l’aval du comité de visionnage du ministère des Moudjahidine. Le ministre a fait savoir que le réalisateur devrait revoir certains détails du scénario et réaliser le film comme prévu.
Kader Bentounès
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions