jeudi 20 septembre 2018 16:36:02

Espagne : L’optimisme de retour

"Voici la nouvelle Espagne" titre dimanche Marca, le quotidien sportif le plus lu du pays, après la solide victoire 2-1 contre l'Angleterre samedi à Wembley pour la première de Luis Enrique sur le banc de la Roja.

PUBLIE LE : 11-09-2018 | 0:00
D.R

"Voici la nouvelle Espagne" titre dimanche Marca, le quotidien sportif le plus lu du pays, après la solide victoire 2-1 contre l'Angleterre samedi à Wembley pour la première de Luis Enrique sur le banc de la Roja.  "Luis Enrique commence fort, avec une victoire à Wembley," écrit le quotidien madrilène Diario AS. "Un triomphe qui ouvre le chapitre de la Ligue des Nations et ferme celui, cauchemardesque, de la Coupe du monde." Marca ajoute que "l'Espagne n'a pas perdu son originalité (et ne doit pas la perdre) mais cherche à être plus polyvalente. L'équipe a joué de manière plus verticale et plus agressive lorsqu'elle n'a pas la possession. Ils ont beaucoup pressé et l'Angleterre   a souffert." "C'est un match qui nous renforce, c'est très spécial" veut croire le nouvel entraîneur. "Ce n'est pas tous les jours que vous jouez dans un tel stade." Le quotidien barcelonais Mundo Deportivo a lui noté le dynamisme de Luis Enrique sur sa ligne de touche: "L'Espagnol a imprimé sa patte sur l'équipe dès la première minute. Il a passé tout le match debout, donnant ses instructions, corrigeant, en criant et en subissant puis en applaudissant depuis son banc."      Les nouveautés de l'ère qui s'ouvre ont été symbolisées par un seul homme: Saul Niguez.
Le milieu de l'Atletico Madrid a reçu les louanges de toute la presse espagnole,   Marca estimant qu'il "personnifie le changement après avoir été sacrifié lors de la Coupe du monde (il n'avait pas été retenu pour la compétition)". Ce n'est pas Luis Enrique qui dira le contraire : "Saul a une condition   physique incroyable, il est intelligent, c'est un joueur très complet," a-t-il énoncé. Tout n'était pas parfait, il reste encore du travail. Le pressing haut des Espagnols les a rendus vulnérables en contre-attaque, ce que l'Angleterre a su parfaitement exploiter au moment de l'ouverture du score. L'Espagne a chuté au classement FIFA depuis son élimination en huitièmes de finale de la Coupe du monde.   Elle se classe en 9e position, trois places derrière sa victime du soir, l'Angleterre.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions