Lourdes condamnations des militants du Hirak du Rif : Le chef de la diplomatie néerlandaise déplore le « silence » des pays de l’UE

Le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas Stef Blok a déploré le «silence» des pays de l'Union européenne sur les lourdes condamnations prononcées par la justice marocaine à l'encontre des militants du mouvement Hirak du Rif, dénonçant les «mauvaises conditions d'incarcérations des détenus rifains».
PUBLIE LE : 10-09-2018 | 0:00

Le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas Stef Blok a déploré le «silence» des pays de l'Union européenne sur les lourdes condamnations prononcées par la justice marocaine à l'encontre des militants du mouvement Hirak du Rif, dénonçant les «mauvaises conditions d'incarcérations des détenus rifains». Le chef de la diplomatie néerlandaise a présenté jeudi dernier devant le Parlement de son pays un rapport sur le mouvement contestataire marocain où il a pointé du doigt «le silence» des autres pays membres de l’UE face aux lourdes condamnations des activistes rifains par la justice marocaine. Stef Blok a rendu public son document, devant les membres de la commission des Affaires étrangères au Parlement néerlandais, traitant sur les vagues d’arrestations et les conditions d'incarcération des détenus du mouvement dans les différentes prisons du royaume. Il a souligné, dans ce contexte, que des représentants de l’ambassade de son pays avaient assisté aux audiences du procès visant Nasser Zefzafi et les autres activistes de la contestation qui s'était déroulé à la Cour d’appel de Casablanca. «La représentation diplomatique néerlandaise avait communiqué avec l’ensemble des avocats des détenus», a-t-il précisé. Dans ce sillage, il a relevé la «présence timide» des autres diplomates des ambassades de l’Union européenne accréditées à Rabat tout au long du procès. M. Blok a fait savoir également que les forces de sécurité marocaines ont procédé à l’interpellation de plus de 800 militants rifains dont la moitié a été condamnée par la justice à de lourdes peines, citant le cas du leader du mouvement Nasser Zefzafi qui avait écopé de 20 ans de prison ferme. Le ministre néerlandais a rappelé, en outre, aux parlementaires qu’il avait dénoncé le 27 juin ces «lourds» verdicts. «La position des Pays-Bas avait été transmise le même jour (27 juin ndlr) par une délégation de diplomates néerlandais au ministère marocain des Affaires étrangères», a-t-il mentionné.
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com