jeudi 15 novembre 2018 12:18:31

L’administration Trump supprime l’aide à des hôpitaux palestiniens : « une Décision honteuse »

Le Président américain Donald Trump a ordonné la suppression d'une aide de 25 millions de dollars aux hôpitaux palestiniens à El-Qods-Est, une décision qualifiée de «chantage politique» par les Palestiniens.

PUBLIE LE : 10-09-2018 | 0:00
D.R

Le Président américain Donald Trump a ordonné la suppression d'une aide de 25 millions de dollars aux hôpitaux palestiniens à El-Qods-Est, une décision qualifiée de «chantage politique» par les Palestiniens.

«Le président a ordonné un passage en revue de l'aide américaine à l'Autorité palestinienne et en Cisjordanie et à Ghaza, pour s'assurer que ces fonds soient dépensés en accord avec les intérêts nationaux américains», a indiqué samedi à la presse un responsable du département d'Etat américain. «Conséquence de ce passage en revue, à la demande du président, nous allons rediriger près de 25 millions de dollars initialement prévus pour le réseau d'hôpitaux à El-Qods-Est. Ces fonds iront à des projets prioritaires ailleurs», a-t-il ajouté. L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a dénoncé un «chantage politique» allant contre «la décence humaine et la morale». «En supprimant des fonds vitaux pour des hôpitaux à Jérusalem-Est, comme l'hôpital Augusta Victoria et l'hôpital ophtalmologique Saint Jean, le gouvernement américain menace de provoquer de l'instabilité et de nuire gravement à des milliers de patients palestiniens», a affirmé Hanane Achraoui, une responsable de l'OLP. Les services du Premier ministre palestinien ont eux dénoncé une «décision honteuse».

« Faillite morale et inhumaine »

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a dénoncé samedi cette décision affirmant que «les Etats-Unis avaient franchi toutes les lignes rouges avec cette décision inhumaine». «La nouvelle politique américaine vise à liquider la cause palestinienne sous de faux prétextes à travers le prétendu le Deal du siècle», a déclaré le ministère palestinien des Affaires étrangères dans un communiqué. «Cette escalade américaine dangereuse et injustifiée a franchi toutes les lignes rouges. Elle est considérée comme une agression directe contre le peuple palestinien, y compris sur le plan humanitaire», a souligné le communiqué de la diplomatie palestinienne. Cette décision menace, en outre, la vie de milliers de patients palestiniens et leurs familles et pourra affecter l’avenir et les moyens de subsistance de milliers de personnes des employés de ces hôpitaux, a précisé la même source. Le ministère des Affaires étrangères palestinien a qualifié cette décision de «faillite morale et d'inhumaine», soutenant «ce genre de mesures ne sont pas prises y compris par des régimes les plus oppressifs et totalitaires du monde». Dans ce contexte, les autorités palestiniennes appellent la communauté internationale à prendre position face à ce qu’il qualifie «d’injustice américaine contre le peuple palestinien et ses droits», exhortant celle-ci à remplacer les aides américaines en allouant des fonds directs aux Palestiniens. Le négociateur en chef palestinien, Saëb Erekat, a indiqué jeudi dernier que la décision américaine d'arrêter son aide financière pour les questions humanitaires rompt avec la promesse faite par Washington en mai 2017 à Mahmoud Abbas de ne prendre aucune mesure radicale pendant 12 mois afin d'encourager les pourparlers de paix. La politique de l'administration Trump affaiblit les modérés et encourage les radicaux au Moyen-Orient, a déclaré le négociateur palestinien. «Si l'art de leurs négociations est de nous mettre dans une position où nous n'avons plus rien à perdre, je pense qu'ils ont réussi», a-t-il regretté.
R. I.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions