mercredi 26 septembre 2018 02:50:37

Cours mondiaux du coton : Animés sous la menace de tempêtes tropicales

Le cours du coton échangé à New York était soutenu vendredi par la menace de tempêtes tropicales pouvant affecter les récoltes américaines, ce qui permettait aux prix de récupérer les pertes enregistrées plus tôt dans la semaine.

PUBLIE LE : 09-09-2018 | 0:00
D.R

Le cours du coton échangé à New York était soutenu vendredi par la menace de tempêtes tropicales pouvant affecter les récoltes américaines, ce qui permettait aux prix de récupérer les pertes enregistrées plus tôt dans la semaine. «La tempête Florence est actuellement au large de la côte est des Etats-Unis et, même si sa trajectoire est encore incertaine, pourrait toucher les Etats de Caroline du Nord et du Sud et causer des inondations» dans les champs de coton, a indiqué un analyste. «Et on parle d'autres tempêtes se formant actuellement au large des côtes africaines qui pourraient arriver dans 10 à 12 jours dans le Golfe du Mexique», a-t-il ajouté. La saison des ouragans aux Etats-Unis est habituellement source d'importantes fluctuations sur le marché du coton. En début de semaine, la menace de la tempête Gordon avait déjà animé le marché. Mais après toucher terre vers la frontière séparant l'Alabama du Mississippi, l'intempérie avait finalement fait peu de dégâts et les cours du coton étaient retombés. «De lourdes pluies sont tombées sur la région du Delta du Mississippi mais elles n'étaient pas suffisamment abondantes pour vraiment endommager les fibres du coton», a relevé un autre analyste. Les acteurs du marché surveillaient également vendredi les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Si elles devaient s'envenimer, cela assombrirait les perspectives pour les exportateurs de coton américain, la fibre blanche produite aux Etats-Unis étant déjà frappée par Pékin de taxes à l'importation à hauteur de 25% depuis début juillet.  Par ailleurs, selon une nouvelle estimation du Comité consultatif international du coton, les réserves mondiales de la fibre blanche devraient diminuer de 10% à la fin de la saison 2018/2019, à un niveau plus vu depuis 2011/2012. Cet organisme prévoit en effet que la production mondiale baisse de 3%, sous l'effet notamment de récoltes moins abondantes en Inde, en Chine et aux Etats-Unis, et que la demande mondiale augmente parallèlement de 3%. Le recul des stocks serait selon le Comité surtout marqué en Chine. Après avoir pendant plusieurs années acheté en masse du coton à ses producteurs pour soutenir les cours, Pékin a en effet commencé à écouler ses stocks face à la recrudescence de la demande et pourrait à l'avenir recourir plus abondamment aux importations. L'association des producteurs Abrapa s'attend à une hausse des exportations de coton brésilien de 20% en 2018/2019, ont-ils souligné. «Ce qui ferait du Brésil le deuxième exportateur mondial de coton après les Etats-Unis et devant l'Inde». Le prix de la fibre blanche sur l'Intercontinental Exchange (ICE) évoluait vendredi en cours de séance à 82,69 cents la livre contre 82,22 cents à la clôture vendredi dernier. L'indice Cotlook A, moyenne quotidienne des cinq prix du coton les plus faibles sur le marché physique dans les ports d'Orient, s'affichait à 91,55 dollars dollars les 100 livres jeudi, contre 92,65 dollars la semaine précédente (-1,2%).
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions