mercredi 21 novembre 2018 07:53:37

Forum sur la coopération sino-africaine : Volonté partagée d’aller de l’avant

Le Premier ministre a affirmé que l'Algérie et la Chine sont animées d'une «volonté partagée» d'aller de l'avant dans leur coopération bilatérale.

PUBLIE LE : 06-09-2018 | 0:00
D.R

Le Premier ministre a affirmé que l'Algérie et la Chine sont animées d'une «volonté partagée» d'aller  de l'avant dans leur coopération bilatérale. «Il y a une volonté partagée des deux pays d'aller de l'avant dans leur coopération bilatérale», a déclaré M. Ouyahia, au terme de sa visite à Pékin.

Il a ajouté que «cette volonté partagée s'accompagne d'actes concrets, puisque nous allons passer désormais à des projets de partenariat dans lesquels vont s'associer des sociétés chinoise et des sociétés algériennes», citant, dans ce sens «deux projets-phare», en l'occurrence le Port Centre de Cherchell et le projet de développement de l'exploitation des phosphates et de leur transformation en engrais à travers trois complexes à l'est du pays. Il a indiqué que «ce projet gigantesque qui va mobiliser 6 milliards de dollars et sera une source de création de 20.000 postes d'emploi, permettra à l'Algérie de diversifier encore plus son économie».
     Pour M. Ouyahia, «c'est là le nouveau saut qualitatif des relations algéro-chinoises, frappées du sceau de la globalité et du caractère stratégique dans tous les domaines de coopération». Il a relevé qu'au moment où les deux pays s'apprêtent à célébrer le 60e anniversaire de leurs relations diplomatiques, sous la direction de leurs Présidents Abdelaziz Bouteflika et Xi Jinping, ils sont en train d'accomplir «un saut qualitatif de grande importance à leurs relations». S'agissant du 3e FOCAC, M. Ouyahia a indiqué que l'Algérie a été un «acteur actif» dans ce rendez-vous, eu égard, a-t-il dit, à «la qualité de ses rapports avec la Chine, mais aussi à sa solidarité permanente avec l'Afrique». Le Forum a été conclu par des résultats «très élogieux et très prometteurs», a fait remarquer le Premier ministre, relevant «l'approche complémentaire» donnée par la Chine à celle adoptée à Johannesburg en 2015 avec «un important volume financier qui aidera beaucoup de pays africains à développer leurs capacités». Il a ajouté que ce Forum a été «élogieux» aussi pour l'Afrique, qui «a parlé d'une seule voix et est repartie de Pékin avec un surcroît de moyens pour son développement intégrée».

Accroissement des échanges économiques

Le Premier ministre s'est entretenu avec le président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois, Wang Yang. M. Wang Yang s'est d'emblée félicité de «la qualité des relations historique d'amitié et de coopération qui lient l'Algérie et la Chine». Il a également indiqué que les gouvernements algérien et chinois «doivent mettre à profit la volonté politique clairement affichée par les deux Chefs d'Etat, Abdelaziz Bouteflika et Xi Jinping, illustrée par la conclusion du Partenariat stratégique global en 2014, pour davantage de développement et de diversification de la coopération bilatérale ainsi que pour l'accroissement des échanges économiques et commerciaux déjà importants». Dans ce cadre, il a fait remarquer que les projets du Port Centre et de l'exploitation du phosphate dans l'Est du pays constituent «un ancrage pour l'approfondissement et l'élargissement du partenariat entre les deux pays au bénéfice des deux peuples amis». M. Ouyahia a, pour sa part, exprimé les félicitations de l'Algérie à la Chine pour l'organisation «avec succès» de la troisième édition du Forum de Coopération Chine-Afrique.
Il a marqué sa «satisfaction» quant à l'état de la coopération algéro-chinoise qui a connu, durant les dernières années, «des réalisations considérables et continue d'enregistrer des projets importants en cours de réalisation, dont ceux du Port Centre et de l'exploitation du phosphate dans l'Est de l'Algérie, qui cadrent avec la stratégie nationale de développement amorcée sous le leadership de M. le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika». Il a ajouté que ces projets «devront également concourir à la mise en œuvre de l'initiative chinoise de la Ceinture et la Route à laquelle l'Algérie a adhéré».
L'entretien a également donné lieu à un «échange de vues sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun». Cette rencontre s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Renforcer les liens avec les chefs d’entreprises présentes en Algérie

Le Premier ministre a aussi reçu les chefs d’entreprises chinoises présentes en Algérie dans l'objectif de procéder à une évaluation de l’état de la mise en œuvre des projets en cours de réalisation en Algérie, en partenariat entre l’Algérie et la Chine. Il s’agit, entre autres des représentants d'entreprises chinoises, de l’Entreprise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC) qui assure la construction de la Grande Mosquée d’Alger. L’accent a été mis, à cet effet, sur l’importance du parachèvement de ce projet dans les délais requis, rappelant aussi que cette société est également impliquée dans le projet du Port Centre. Avec le chef de l’Entreprise China International Trust Investment Corporation (CITIC) engagée dans la réalisation du Projet d’exploitation et de transformation du phosphate dans l’Est du pays, M. Ouyahia a mis en exergue «la dimension stratégique» de ce projet, en ce qu’il est de nature à «apporter une contribution substantielle à l’économie nationale». Le président de l’entreprise CITIC a, dans ce cadre, réitéré tout l’intérêt porté à ce projet important tout comme l’engagement de l’entreprise pour sa réalisation. M. Ouyahia a également reçu le Président de l’entreprise chinoise China Railway Construction Corporation Limited (CRCC) impliquée dans différents programmes de construction, notamment d’infrastructures routières et ferroviaires. L’échange a porté sur la réalisation des projets en cours ainsi que sur la mise en place de partenariats avec des sociétés algériennes. A rappeler que M. Ouyahia avait souligné dans son allocution au 3e FOCAC que «la contribution des entreprises chinoises à la réalisation des vastes programmes algériens de développement est supérieure à 10 milliards de dollars chaque année». Ces audiences se sont déroulées en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Renouveler l’Accord de Partenariat Afrique-Caraïbe-Pacifique

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a reçu hier, le Haut Représentant de l’Union africaine pour les relations Union européenne-UA post-2020, Carlos Lopez. La rencontre a eu lieu en marge du Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) auquel M. Ouyahia représente le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
Cette rencontre a donné lieu à un échange de vues sur la position africaine commune qui doit servir de socle de référence pour la partie africaine dans le cadre de ses discussions avec l’UE ainsi que sur les négociations qui devront aboutir à un renouvellement de l’Accord de Partenariat Afrique-Caraïbe-Pacifique post 2020.
L’audience s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions