mercredi 26 septembre 2018 01:01:24

Rentrée scolaire, Constantine : Dans de bonnes conditions

Béjaia : La joie des retrouvailles

PUBLIE LE : 06-09-2018 | 0:00
D.R

Constantine
Dans de bonnes conditions

Le wali Abdessamie Saïdoun a donné hier le coup d’envoi officiel de la rentrée scolaire à Constantine, et ce à partir du CEM Zouini-Tahar, de la nouvelle ville Ali-Mendjeli.
Pour cette année, le secteur de l’Éducation a été renforcé par huit nouvelles structures, lesquelles contribueront de manière certaine à atténuer le problème de la surcharge des classes dont souffre la wilaya, notamment au niveau des nouvelles villes dépendant de la commune du Khroub, Massinissa et Ali-Mendjeli.  Dans ce même contexte, deux établissements d’enseignement primaire, également sis dans les deux villes, ont été transformés en collèges, dans le but de pallier le manque enregistré en la matière.
En outre, trois nouveaux lycées, respectivement situés dans la commune du chef-lieu et à Hamma-Bouziane sont désormais opérationnels.
En matière de restauration scolaire, un budget de 62,7 milliards de centimes, provenant de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales, a été consacré à la réhabilitation et à l’équipement de 14 cantines qui devront entrer en service avant la fin du premier trimestre.  Pour rappel, la wilaya compte 343 cantines, lesquels servent 93.000 repas/jour.  En ce qui a trait à la commune de Constantine, 9 cantines centrales, une par secteur urbain, achemineront des repas chauds en direction des établissements dépourvus de cuisines. Concernant le volet du transport, la tutelle a débloqué 7,8 milliards de centimes, en plus du budget alloué par la wilaya (4,5 milliards), afin de mettre en service 170 lignes. Enfin, il est à signaler que 804 personnes aux besoins spécifiques, dont 86 nouveaux élèves, ont effectué leur rentrée hier, répartis sur 7 établissements, et encadrés par 283 enseignants spécialisés.
Issam B

------------------/////////////////////////

Annaba
Une prime pour les nécessiteux
 

Près de 145.423 élèves des trois cycles ont rejoint, hier, les bancs de l’école, à l’instar des autres régions du pays. Parmi cet effectif, figurent 6.576 nouveaux inscrits en préscolaire répartis à travers 220 écoles primaires, a-t-on appris auprès de la direction de l’éducation de la wilaya. Quelque 51.000 élèves nécessiteux à travers les six daïras que compte la wilaya vont bénéficier de la prime de scolarité évaluée à 153 millions de dinars. 24.727 dossiers ont été déjà approuvés par les services compétents, et 2.359 élèves issus de familles défavorisées ont reçu jusqu’à présent la prime de 3.000 dinars, soit un taux de 9,54%. Ainsi, le secteur s’est doté de 998.300 manuels scolaires, et la quantité distribuée au niveau de l’ensemble des établissements éducatifs des trois paliers a atteint 702.945 livres. Pour ce qui est des nouveautés dans le secteur, il est prévu la réception de huit groupes scolaires et d’un collège d’enseignement moyen. Huit groupes scolaires sont implantés dans la commune de Sidi Amar et les trois autres à la nouvelle ville de Draâ Errich, commune d’Oued El-Aneb. Le CEM, quant à lui, se trouve également à Draâ Errich qui a connu une opération de relogement de 1.900 familles dans des logements décents. Trois CEM et trois écoles primaires à El-Bouni, Oued El-Aneb, Aïn Berda et Sidi Amar ont vu la réalisation de 29 classes qui permettront de réduire la surcharge des classes, dans le cycle moyen et primaire, ont estimé les responsables du secteur. Il est prévu également l’ouverture d’une deuxième classe pour l’enseignement d’amazigh, dans le cycle primaire. Le coup d’envoi de la rentrée scolaire a été donné à partir de l’école primaire Douaissia-Amar, au chef-lieu de la commune d’Annaba, par le wali Mohamed Salamani, qui a indiqué que 199 écoles primaires ont bénéficié d’une opération de réhabilitation d’un montant de plus de 100 milliards de centimes. Cette action vise à améliorer les résultats qualitativement et quantitativement. Le wali s’est déplacé à l’école des non- voyants du Pont-Blanc, où il s’est enquis des conditions de scolarisation des élèves au nombre de 38. Il a présidé la cérémonie de remise de 17 fauteuils roulants, ainsi que des fournitures scolaires pour l’écriture en braille. M. Salamani a également visité cinq écoles primaires dans les communes d’Annaba, Sidi Amar et El-Hadjar.
B. Guetmi

------------------/////////////////////////

Béjaia
La joie  des retrouvailles

Les établissements scolaires de la wilaya ont accueilli, hier matin, les 203.486 élèves, filles et garçons, des trois paliers. Vêtus de leurs plus beaux habits, dont certains accompagnés de leurs parents, ils ont créé une ambiance particulière aux différentes localités de la wilaya. C’était la joie des retrouvailles avec les camarades qui vont passer au palier supérieur. À Béjaïa ville, le wali, accompagné du directeur de l’éducation, a visité plusieurs établissements pour s’enquérir des conditions d’accueil des élèves. L’école 24-Février d’Ihaddadène a connu une ambiance d’effervescence, les élèves étaient déjà devant le portail bien avant 8 heures. Toutes les écoles étaient prêtes pour recevoir les élèves et les enseignants, dont certains nouvellement affectés. À peine installés, les élèves ont fait connaissance avec leurs professeurs qui auront la noble tâche de les encadrer durant toute l’année. Aujourd’hui, les élèves auront leur emploi du temps de travail et la liste de fournitures scolaires à acquérir.
M. Laouer

------------------/////////////////////////

Sidi Belabbès
Tous les moyens mobilisés

Toutes les conditions humaines et matérielles étaient réunies pour assurer le bon déroulement de cette rentrée scolaire et lui garantir un large succès, au vu, du moins, des moyens mobilisés. Tout un dispositif fut effectivement mis en place depuis des semaines, en se conformant aux orientations du guide élaboré par le ministère. Comme quoi, un tableau de bord fut esquissé au départ pour amener les gestionnaires du secteur, en fonction des spécificités de chaque région, à une application rigoureuse des recommandations. «Aucune difficulté n’a été rencontrée par nos services dans la préparation de cette opération d’intérêt général qui a retenu toute la collectivité», déclare le directeur de l’éducation, Miloud Bouazgui, qui reste à l’écoute de la cellule de suivi de l’opération créée à cet effet. Aussi, le fait sillant de cette rentrée a été sans doute cette concentration sur l’hygiène des établissements, avec une vaste campagne de nettoiement et d’assainissement menée de concert avec les APC, la Protection civile et les services de santé. La joie se lisait hier sur les visages de ces milliers d’élèves qui ont rejoint les bancs de l’école. Une population scolarisée de l’ordre de 159.778, tous paliers confondus, est relevée pour cette rentrée qui se singularise par la réception de trois écoles primaires, deux CEM et un lycée, augmentant les capacités d’accueil et diminuant les taux d’occupation par classe. En moyenne, ce taux d’occupation avoisine les 28 pour le cycle primaire, 31 pour le moyen et 21 pour le secondaire. Cependant, aussi encourageant soit-il, il dissimule mal ce déséquilibre entre les établissements et les zones à forte concentration de population. S’agissant du manuel scolaire, il a été déjà procédé à sa distribution dans l’ensemble des établissements depuis le mois de mars, avec 842.688 livres. Un véritable soulagement pour les parents et les enseignants, notamment, au nombre de 7.289, tous paliers confondus. Pour ce qui est du personnel administratif et d’encadrement, il avoisine les 1.925. 40.000 élèves nécessiteux ont été recensés, tandis que l’effort reste soutenu pour le volet des cantines scolaires où l’on compte 196 restaurants avec une capacité de 63.000 repas/jour.
A. Bellaha
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions