jeudi 14 novembre 2019 11:03:48

Passeport biométrique : Le nouveau dispositif permettra le traitement de 5.000 dossiers/jour

Le dispositif mis en place pour la personnalisation des passeports biométriques permettra le traitement d’environ 5.000 dossiers jour, ce qui représente une capacité de production d’un million de passeports/an

PUBLIE LE : 01-06-2011 | 20:26
D.R

Le dispositif mis en place pour la personnalisation  des passeports biométriques permettra le traitement d’environ 5.000 dossiers  jour, ce qui représente une capacité de production d’un million de passeports/an, a indiqué hier, à Alger le ministre de l’Intérieur et des Collectivités  locales, M. Daho Ould Kablia.          
L’ensemble des équipements acquis à cet effet sont opérationnels et les tests effectués ont été concluants, a affirmé M. Ould Kablia dans une allocution  à l’ouverture de  la réunion des walis.  Il a relevé, cependant, que seul l’aspect lié à la réalisation de l’imprimé devant sécuriser le passeport biométrique, opération confiée à la Banque d’Algérie, n’est toujours pas résolu.  Il s’agit du film en plastique recouvrant le passeport afin de sécuriser les deux premières pages comportant l’identification et la signalisation de  l’intéressé.          
De ce fait, l’ouverture des plis concernant l’appel d’offres lancé à ce sujet sera effectuée " très prochainement" selon le ministre, précisant que quatre fournisseurs étrangers se sont proposés pour cette opération.            
Le ministère de l’Intérieur a procédé, d’autre part, à la mise en œuvre d’un système centralisé de traitement et d’émission du titre de voyage avec notamment la réalisation d’un centre de production des titres et documents sécurisés à Alger et un deuxième projeté à la wilaya de Laghouat pour relayer  le centre principal en cas circonstance exceptionnelle.          
Il s’agit également de la réalisation d’un réseau haut débit de transmission au niveau national reliant l’ensemble des administrations et services concernés aux centres de production principal et secondaire.
De même, une plate-forme technique et organisationnelle a été  déployée au niveau de l’ensemble des daïras et circonscriptions administratives, ainsi qu’au niveau des autres structures concernées pour cette opération. Pour ce qui est de la numérisation de l’état civil, le ministère de l’Intérieur procédera prochainement à la généralisation graduelle de cette opération qui a déjà été lancée dans certaines communes importantes par la numérisation  des registres des naissances.          
L’Algérie compte environ 210.000 registres contenant 70 millions actes alors que l’entrée en vigueur de l’opération 12 S a permis la saisie d’environ 3 millions actes de naissance et la délivrance de plus de 2,5 millions actes 12 S.   Le ministre a indiqué en ce sens qu’un total de 10.778.000 actes devrait  être scanné d’ici à la fin de l’année. Rappelant les mesures d’allègement déjà prises pour l’établissement du passeport biométrique et de la carte nationale d’identité (CNI), le ministre a cité notamment la suppression des actes de naissance 12 S et du certificat  de nationalité pour le renouvellement de la CNI ainsi que la suppression du certificat de nationalité du dossier passeport pour ces mêmes cas et la simplification du formulaire de demande de ce document.          
Le ministre a indiqué que l’un des principaux acquis de l’informatisation réside dans le climat qui a caractérisé les opérations entre l’administration  centrale et les services locaux concernés.          
Il a, par ailleurs, exprimé son souhait pour le maintien du même niveau  de coordination et de mobilisation concernant la poursuite de ce processus dans  de "meilleures conditions".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions