mercredi 23 aot 2017 03:31:35

Commémoration de la Journée internationale de lutte contre le tabagisme à El Moudjahid

5 millions de décès/an dans le monde, 15.000 en Algérie

PUBLIE LE : 31-05-2011 | 19:41
D.R

La consommation de tabac provoque le décès de 5 millions de personnes/an à travers le monde et en Algérie, 15.000 morts/an, soit 40 personnes décèdent par jour. Le tabac est responsable du développement de 25 maladies chroniques. En Algérie, la fabrication de tabac rapporte annuellement 70 milliards de dinars/an à l’Etat, mais occasionne en dépenses de santé, l’équivalent de 280 milliards de dinars.
Ces chiffres, édifiants quant à la nocivité de la consommation de tabac, ont été avancés, hier, au Centre de presse d’El Moudjahid à l’occasion de la communication de la journée internationale de Lutte contre le tabagisme, par le président de l’Organisation nationale des associations pour la sauvegarde de la jeunesse, M. Abdelkrim Abidat, et du directeur du Centre du psychothérapie de Mohammadia (Alger), le Dr Benhadouz Nacerdine. Etaient présents à la rencontre des représentants de la DGSN, des lycéens et des lycéennes relevant des établissements de Birkhadem et de Bouzaréah ainsi que les représentants de la société civile. Le président de l’organisation a rappelé le rôle éminent joué par la DGSN dans la lutte contre le tabagisme en coordination avec l’organisation que dirige M. Abdelkrim Abidat. 
Six psychobus ont été affectés à l’organisation par la DGSN pour assister les jeunes fumeurs, mais aussi pour faire de la sensibilisation. Ces psychobus sont animés par des médecins, des psychologues, des éléments de la police de proximité qui sillonnent les quartiers d’Alger. Dans un avenir relativement proche, un observatoire mobile, le premier du genre dans le Bassin Méditerranéen de lutte contre la drogue, affirme M. Abidat, sera inauguré avec l’assistance, là aussi, de la DGSN.
Cet organisme est chargé de la prévention et d’un outil de travail de proximité. L’observatoire va être un espace de communication, note le président de l’organisation, permettant ou favorisant l’insertion des jeunes dans le tissu social. 12.000 jeunes sont concernés par des activités d’animation interquartiers, lancées par l’organisation avec l’assistance de la DGSN, là également. La finale des tournois aura lieu à la date hautement symbolique du 5 Juillet, qui est aussi la fête de la jeunesse. Le tabagisme tue plus que les accidents de la route, relève M. Abidat qui souhaite voir les pouvoirs publics s’inspirer de ce qui se fait aujourd’hui à l’étranger en matière de lutte contre le tabagisme, interdiction de fumer dans les lieux publics, indications sur les paquets de cigarettes des dangers que présente la consommation du tabac, le développement de spots publicitaires, notamment à la télé.
Intervenant à son tour, le Dr Naceredine Benhadouz, directeur du Centre de psychothérapie de Mohammadia, relève que la consommation du tabac prépare assez souvent à la consommation de la drogue, le cannabis notamment. Il a présenté une tisane, dite de thérapie, fabriquée à base de plantes et commercialisée par le centre qui contribue à aider les fumeurs à arrêter de le faire. Cette tisane est absolument inoffensive pour le consommateur. Elle permet également de lutter contre un certain nombre de situations (anxiété, stress, etc.). Cela étant, le Dr Benhadouz reconnaît que c’est en fait la volonté de l’individu qui permet d’arrêter de fumer. Fumer, affecte toutes les parties du cerveau, note l’orateur. M. Abdelkrim Abidat, en répondant aux questions, souligne que les Samu scolaires ont été visités jusque-là par 1.300 visiteurs et ont effectué 230 interventions sur le terrain. M. Abidat signale également que l’Algérie est signataire de toutes les conventions internationales sur la lutte contre le tabagisme et les mesures de protection qui doivent être prises. Sur le terrain, l’application de ces textes pose parfois problème. C’est tous, pouvoirs publics comme société civile, qui doivent contribuer à la lutte, la famille, l’école, la mosquée, le milieu associatif sont les lieux prédisposés pour la sensibilisation.
Au total, tout le monde reconnaît que le partenariat DGSN-organisation de lutte pour la sauvegarde de la jeunesse, présidée par M. Abidat a obtenu d’excellents résultats.
Tahar Mohamed Al Anouar

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions