dimanche 23 septembre 2018 10:29:03

Nouvelle de Mascara : HACINE, un village à la croisée des chemins

Assurances sociales : 11 millions de da de médicaments remboursés

PUBLIE LE : 12-08-2018 | 0:00
D.R

Le village de Hacine, est une agglomération qui a connu les affres de la décennie noire et garde aussi les séquelles du tremblement de terre de 1994, toujours apparentes sur les murs des bâtisses notamment au centre-ville.

Cette agglomération était parmi les plus admirées durant la période coloniale de part ses belles oranges et la diversité de ses produits maraichères grâce à la rivière d’Oued El Hammam qui la traverse du sud au nord. Hacine se trouve aujourd’hui divisé en plusieurs quartiers, ce qui fait d’elle un grand village partagé. Les habitants de cette localité sont hélas aujourd’hui victimes de la négligence des élus  locaux qui ont octroyé le marché du branchement au gaz naturel à une entreprise défaillante qui a creusé des tranchées dans toute la ville voilà plus d’une année pour l’installation du réseau du gaz naturel, mais les travaux achevés depuis belle lurette sans que l’on rebouche les trous et goudronne les rues. Et voilà qu’un autre chantier démarre et cette fois, nous dit-on, c’est le réseau d’AEP... Les habitants vivent un calvaire, la poussière durant tout l’été et la boue tout l’hiver. Ces travaux qui n’en finissent pas ont dégradés la ville. À ceci s’ajoute la circulation de gros engins qui engendrent beaucoup de  poussière et causent des vibrations fortes ;  les veilles bâtisses risquent de s’écrouler à tout moment, même le pont est menacé.
En se baladant dans la ville, à hauteur de la poste, des personnes âgées nous interpellent  pour nous faire part de leurs préoccupations. Hadj Abdelkader dira  : «Dans ce patelin on souffre, surtout nous les retraités. À la poste il n’y a pas assez de personnel, les agents qui sont là n’arrivent pas à satisfaire tout le monde, ce bureau a besoin d’autres éléments pour pouvoir satisfaire la demande. Ensuite, notre courrier est en souffrance, la distribution se fait de nuit. Le facteur qui est parti en retraite fait bénévolement la distribution du courrier le soir. Un autre problème, c’est la salle de soin. Elle se trouve dans le quartier Benmechta Abdelkader or le centre-ville est diminué et pourtant un local est disponible. On devrait nous ouvrir au moins un centre pour les injections et les pansements.
Le DG de la CNAS a été interpellé lors de la visite d’inspection et de travail du ministre du Travail, mais le problème demeure entier.
Les responsables avancent qu’il y a un programme d’aménagement pour ce bourg, mais la population ne voit rien venir, d’ailleurs, les nouveaux élus affichent leur passivité quand à l’aménagement de ce village. Les quelques personnes que nous avons côtoyé affichent leur préoccupation et lancent un appel aux autorités de la wilaya de prendre acte pour doté le village Hacine des commodités nécessaires, lui qui est le passage obligé des visiteurs de la Guetna ou se trouve implantée la Zaouia de Sidi Mahieddine père de l’Emir. Hacine doit faire partie des lieux concernés par les touristes.

-----------------/////////////////////

La Sûreté de wilaya en coordination  avec le Groupement de la Gendarmerie nationale
Opération d’envergure

Dans le cadre de leurs efforts en matière de lutte contre les différents aspects de la criminalité, les services de la Sureté de wilaya de Mascara ont exécuté, en collaboration avec le Groupement territorial de la Gendarmerie nationale, en fin de semaine, une opération de grande envergure, pour laquelle un nombre considérable des forces de Police et de la Gendarmerie nationale a été consacré, dépassant 160 éléments, ainsi que des moyens matériels et techniques, y compris les chiens policiers pour détecter les stupéfiants. Cette opération a ciblé des lieux suspects à travers les quartiers de la ville de Mascara, l’examen d’identité de 97 individus dont 03 sont recherchés par la justice et immédiatement arrêtés. 13 autres individus ont été arrêtés,  impliqués dans divers délits à savoir détention de stupéfiants, port d’armes blanches prohibées et vente illégale de boissons alcoolisées. De plus, 1.016 véhicules ont été pointés par le biais de la technique du lecteur automatique des plaques d’immatriculation, avec la saisie de 03 conducteurs de motocycles sous le coup d’infractions routières telles que le défaut de silencieux et le non port du casque. Cette opération commune a été exécutée au niveau des dairates et communes de la wilaya, à savoir Ain Fares, Tizi, Bouhanifia, avec la participation des éléments de la Sureté Nationale et de la Gendarmerie nationale. De nombreux lieux suspects ont été ainsi ratissés à savoir la forêt d’Ezzakkour, le village Nouari Hamou, la commune de Selatna, ce qui a permis l’examen d’identité de 51 individus et le pointage de 20 véhicules avec de contraventions et la saisie de motocycles. Ces opérations resteront en vigueur à l’effet de poursuivre la coopération entre les services de Police et de la Gendarmerie nationale, dans le souci d’assurer la sécurité des personnes et des biens et de renforcer le sentiment de sécurité auprès du citoyen sur tout le territoire de la wilaya.

-----------------/////////////////////

La campagne moisson- battage bat son plein
 
La campagne moisson-battage bat son plein au niveau de la wilaya de Mascara. Le taux d’avancement arrêté au 25/07/2018  sur BRQ est de 80%  alors qu’au niveau de la CCLS, la campagne est considérée comme étant close. Le directeur de la DSA a déclaré que les superficies emblavées sont de 42.500 ha en blé dur, 21.600 ha en blé tendre, 68.000 ha en orge et 8.000 ha en avoine. Les superficies récoltés sont de l’ordre de 42.000 ha pour les blés durs, 21.550 ha pour les blés tendres, 67.958 ha pour les orges et 7.995 ha en avoine. La production obtenue est de 630.000 q pour les blés durs, 301.700 q de blés tendres, 1,019 millions q d’orges et 111.930 q
d’avoines, soit 140.100 ha sur les 139.503 ha qui ont donné une production de
2.063 millions q pour un taux de rendement de
15 q/ha.
Pour les légumes secs, 2.740 ha ont été emblavés en pois- chiches. Les superficies récoltées sont de 2740 ha, une production obtenue de 21.920 q avec un taux de rendement de 8 q/ha. Les lentilles avec 16 ha emblavés, 16 ha récoltés et une production  de 112 q avec un rendement de 7 q/ha.  
Cette production s’avère très importante et la totalité demeure toujours en stock au niveau des fellahs.

-----------------/////////////////////

La radio souffle sa 15e bougie

La Radio de Mascara a fêté hier son quinzième anniversaire dans une ambiance festive à la maison de la culture Abi Ras Ennaciri de la ville de Mascara. La date de création remonte au 27 juillet 2003, inaugurée d’ailleurs par le Président de la République. La cérémonie d’anniversaire a été présidée par le directeur général de la radio nationale, Chaabane Lounakel et le directeur de la coordination des radios régionales, en présence du nouveau directeur de la radio de Mascara, des autorités  civiles et militaires de la wilaya, du personnel de la radio et d’un grand nombre d’invités. Tour à  tour, les intervenants qui se sont relayés à la tribune ont mis en relief le rôle des radios régionales dans l’information de proximité dans le développement local. Un hommage posthume a été rendu au personnel décédé de la radio, notamment Mme Abdelaloui connu sous le nom d’«oum Oussama » qui animait de son vivant une émission éducative sur les ondes de cette radio à ses débuts, ainsi qu’à l’ingénieur M. Medber disparu à la fleur de l’âge lui aussi. Des anciennes figures de la radio comme M. Abelouhab, animateur de l'émission "maghrib ecchouub"(le Maghreb des peuples) sur le sondes de la radio nationale qui a eu, nous rappelle-t-il, l’occasion de descendre la drapeau et de hisser à sa place le drapeau national sur l’édifice de la radio nationale et Ali Arab, une icône du théatre. Ayant son siège au centre-ville de Mascara, à côté de la maison de la culture Abiras Ennaceri et en face de la maison de la presse Bakhti Benaouda, la Radio a réussi le défi relevé par les jeunes équipes techniques et animateurs qui ont su s'imposer dans la scène médiatique en usant de tout leur savoir-faire pour satisfaire l'exigence des auditeurs dont le nombre ne cesse d'augmenter, vu la qualité et l'efficacité des différents programmes émis sur les 2 fréquences et particulièrement les émissions sportives au cours desquelles il sera procédé à la retransmission en direct à partir des stades de la wilaya de différentes rencontres. Cette journée de jeudi marquant le 15e anniversaire restera gravée dans les mémoires des employés de la radio dont les ondes sont perceptibles jusqu'aux confins de la cité de l’émir et des régions limitrophes de la wilaya. Un riche programme était au menu de cette heureuse journée durant laquelle des artistes ont été conviés. La radio régionale de Mascara, pour rappel, a commencé à émettre en juillet 2003 par une plage d’émission de quatre heures et uniquement le matin Les auditeurs ont pu s’apercevoir au fil des années l’amélioration du programme des  émissions émises. Cette fois-ci, la radio a présenté les œuvres radiophoniques qu’elle a réalisé durant les 15 années d’existence et le travail accompli en matière d’information et de communication.

-----------------/////////////////////

Assurances sociales
11 millions de da de médicaments remboursés

La CNAS de la wilaya de Mascara, qui compte 218.000 assurés détenteurs de la carte Chiffa qui assurent la prise en charge de 425.000 personnes assurés et leurs ayants-droit accuse une perte de 11 millions de DA dû aux abus de consommation de médicaments constatés en particulier au niveau des assurés sociaux âgés de 75 ans et plus, sachant que ces derniers sont du contrôle médical antérieur, mais au niveau du contrôle postérieur, un nombre de 10.000 assurés surconsomment des produits pharmaceutiques. Ces derniers ont été soumis à un contrôle et expertise, la voie leur est ouverte pour un recours qu’ils peuvent introduire au niveau de la commission administrative et la commission de recours médicale. Si une notification de rejet leur est  faite cela entraine automatiquement la suspension des  cartes Chiffa mais demeurent toujours pris en charge et peuvent se faire rembourser leurs médicaments au niveau des guichets de la CNAS. Après confirmation de l’abus, l’assuré peut établir un échéancier de remboursement et sera rétabli dans ses droits et sa carte sera validée. Le montant remboursé par la CNAS dans le cadre des abus est de 11 millions de DA. 2.700  cartes chiffa sont bloquées à ce jour pour un montant de 7 millions de DA. Les abus relevés sont : soit le malade atteint de maladie chronique passe plusieurs visites médicales en une période très courte, soit il met sa carte chiffa à la disposition de tierces personnes, très souvent un membre de sa famille. L’accès aux soins est un droit fondamental, consacré et garanti par la Constitution. L’assurance de ce droit et son maintien dépendent de la pérennité du système de sécurité sociale dont la préservation demeure l’affaire de tous et appelle à l’engagement et la responsabilité de chacun. Il est plus que nécessaire de se servir de sa carte comme il se doit éviter l’utilisation abusive de cette carte,  qui demeure strictement personnelle et ne peut en aucun cas être mise à la disposition d’autrui. Le directeur de la CNAS de Mascara s’interroge sur la gestion des cartes  Chiffa au niveau de certaines pharmacies. En effet, des patients se permettent de laisser les cartes Chiffa chez les pharmaciens pendant plusieurs jours, un acte qui est très déconseillé.
Un autre problème à signaler est les produits pharmaceutiques périmés en grandes quantités au niveau des officines. 
Des journées portes ouvertes ont débutées aujourd’hui 11 juillet et ont pour objectif premier de sensibiliser le personnel dans le cadre de la communication interne, l’information et la vulgarisation à grande échelle par le biais de moyens de communication, informations des pharmacies conventionnés, rencontre avec la santé. Ceci dans le but de l’amélioration et la modernisation continues des prestations qui sont fournies et qui demeurent la préoccupation de la CNAS.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions