dimanche 21 octobre 2018 11:27:41

Le président Bouteflika adresse un message de condoléances à la famille du moudjahid Mohamed-Salah Yahiaoui : « un modèle de sacrifice »

Décédé hier à l'âge de 81 ans, Mohamed Salah Yahiaoui a été inhumé le même jour au cimetière de Sidi Yahia

PUBLIE LE : 11-08-2018 | 0:00
Ph. : Billal

Le moudjahid mohamed-Salah Yahiaoui inhumé au cimetière de Sidi-Yahia en présence de plusieurs personnalités
et des membres du gouvernement

Le moudjahid Mohamed-Salah Yahiaoui, décédé hier matin à l’âge de 81 ans, a été inhumé le même jour au cimetière de Sidi-Yahia (Alger) après la prière hebdomadaire du vendredi.

L’enterrement a eu lieu en présence de plusieurs personnalités politiques, historiques et des membres du gouvernement, à leur tête le président de l’APN, Saïd Bouhadja, ainsi que de nombreux citoyens.  Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a salué, dans une oraison funèbre, les qualités du défunt, notamment son «engagement, dès son jeune âge, dans la Révolution de Novembre 1954 ainsi que les responsabilités qu’il a eu à assumer après l’indépendance de l’Algérie». «Il était un des héros de la Révolution et un nationaliste, resté fidèle à la génération et au message de Novembre», a fait observer Zitouni qui a appelé les nouvelles générations à «s’inspirer du dévouement de ce grand moudjahid». De son côté, le secrétaire général du parti du FLN, Djamel Ould Abbès, a indiqué dans une déclaration à la presse que le défunt «était un grand militant du parti et est resté membre du Comité central du FLN», ajoutant que sous sa conduite, en tant que secrétaire général (1977-1979), le FLN avait connu un «renouveau». Le moudjahid est décédé à l’hôpital miliaire d’Ain Naadja (Alger) à l’âge de 81 ans, des suites d’une longue maladie, a-t-on appris du ministère des Moudjahidine. Né en 1937 à Ain El Khadhra (M’sila), Mohamed-Salah Yahiaoui a rejoint les rangs de la Révolution en 1956 et était proche de l’ancien Président, Houari Boumediène.
Feu Yahiaoui a occupé plusieurs postes de responsabilité après l’indépendance, entre autres, membre du Conseil de la révolution de 1965 à 1977, commandant de l’Académie militaire interarmes de Cherchell (AMIA) de 1968 à 1977. Il a été nommé par l’ancien Président Boumediène comme secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN). Modeste, chevronné et éloquent orateur, selon des militants l’ayant côtoyé, Mohamed-Salah Yahiaoui a été inhumé au cimetière de Sidi Yahia (Hydra) sur demande de sa famille. 

----------------///////////////////////

Message de condoléances du président Abdelaziz Bouteflika à la famille 

 Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de condoléances à la famille du moudjahid, Mohamed-Salah Yahiaoui, décédé hier à l’âge de 81 ans, dans lequel il a qualifié l’homme d’«altruiste de nature, ayant adopté le sacrifice en tant que mode et le martyr en tant qu’aspiration».
  «C’est avec une grande affliction que je présente mes sincères condoléances, suite à la perte d’un brave compagnon d’armes et un fervent défenseur des principes et idéaux nobles, à savoir le moudjahid, militant et cher ami, Mohamed-Salah Yahiaoui, qui s’est engagé avec bravoure sur le champ de bataille, aux côtés des vaillants ayant longuement lutté dans les maquis et partout, sans jamais, un jour, baisser les bras ou montrer un signe de faiblesse, vivant en toute plénitude, altruiste de nature avec le sacrifice pour mode et le martyr comme aspiration», a écrit le Président de la République.
 «Disciple de l’école des Oulémas musulmans où il s’est abreuvé du fleuve de la clémence, de la droiture, de la fierté et de l’amour de la patrie, ce jeune lion de la Révolution n’a pas manqué à l’appel du devoir, endossant un lourd fardeau que même les braves et les vaillants n’oseraient assumer pour s’affranchir des griffes d’un occupant, qui a accaparé notre chère patrie et pris en esclave son peuple pour plus d’un siècle, jusqu’au déclenchement de la guerre de Libération nationale, lors de laquelle les moudjahidine ont mis à rude épreuve les forces coloniales, réussissant grâce à leur courage et avec l’aide de Dieu, en dépit d’un flagrant déséquilibre des forces, à se faire justice et à recouvrer l’indépendance de notre pays», a ajouté le Chef de l’Etat. «L’indépendance fut arrachée après avoir payé un lourd tribut, les martyrs tombés au champ d’honneur, tandis que d’autres valeureux moudjahidine ont eu le mérite de contribuer à l’édification de l’Etat algérien moderne, dont le frère Mohamed-Salah qui fut un modèle de sacrifice (...). 
     En cette douloureuse épreuve, je présente à toute la famille de notre cher regretté, à ses proches ainsi qu’à ses compagnons d’armes, mes sincères condoléances et mes sentiments de compassion, priant Dieu Tout-Puissant de les assister en cette triste circonstance, d’accueillir le défunt dans Son vaste paradis et de lui accorder Sa sainte miséricorde», a conclu le Chef de l’Etat.

 

----------------///////////////////////

M. OUYAHIA : « Le défunt faisait  partie d’une génération d’artisans  de gloires et d’épopées »

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a adressé un message de condoléances à la famille du moudjahid Mohamed-Salah Yahiaoui dans lequel il a affirmé qu’il faisait partie «d’une génération d’artisans de gloires et d’épopées, gravées en lettres d’or dans l’histoire».  «C’est avec une grande affliction que nous avons appris la nouvelle du décès du militant et vaillant moudjahid, le colonel Mohamed-Salah Yahiaoui, un homme de la première heure ayant rejoint les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN), lors de la glorieuse Révolution, qui, au lendemain de l’indépendance, avait occupé, avec compétence, de hauts postes militaires et politiques», a écrit le Premier ministre. «En cette douloureuse épreuve lors de laquelle l’Algérie perd un grand homme appartenant à une génération d’artisans de gloires et d’épopées, gravées en lettres d’or dans l’histoire, je tiens à présenter mes sincères condoléances et l’expression de ma profonde compassion, à la famille du défunt, ses compagnons d’armes et ses proches, priant Dieu Tout-Puissant de lui accorder Sa sainte miséricorde et l’accueillir en Son vaste paradis parmi Ses pieux serviteurs», a conclu le Premier ministre, citant le verset du saint Coran :  «À ceux qui, lorsqu’un malheur les frappe, disent : «Nous sommes à Dieu et c’est à Dieu que nous retournerons», sur eux, s’étendront les bénédictions et la miséricorde de leur Seigneur. Ceux-là sont sur la bonne voie».

----------------///////////////////////

M. ZITOUNI : « Fidèle à ses principes  et aux sacrifices des chouhada »

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a adressé un message de condoléances à la famille du moudjahid Mohamed-Salah Yahiaoui, dans lequel il a affirmé que le défunt était resté «fidèle» à ses principes et aux sacrifices des chouhada et «attaché» à ses engagements avec «dévouement».
«Le défunt, qui a participé à de nombreuses batailles et s’est sacrifié corps et âme pour la liberté et l’indépendance, est resté fidèle à ses principes et aux sacrifices des chouhada et des moudjahidine, et attaché à ses engagements avec dévouement pour la liberté et l’affranchissement», a écrit le ministre dans son message. Il a indiqué que l’indépendance nationale avait constitué pour le défunt «une autre étape dans son parcours qui s’est poursuivi avec le même esprit et engagement, pour l’édification des institutions de l’Etat algérien indépendant, en occupant différents postes de responsabilité, tant au sein de l’institution de l’Armée nationale populaire (ANP) ou dans la vie civile, donnant ainsi aux jeunes générations le meilleur exemple de patriotisme». 
En cette douloureuse circonstance, le ministre des Moudjahidine a présenté ses sincères condoléances et l’expression de sa solidarité et de sa profonde compassion à la famille et aux compagnons d’armes du défunt, priant Dieu Tout-Puissant de l’accueillir en Son vaste paradis.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions