dimanche 21 octobre 2018 11:20:24

Formation professionnelle : Campagne d’information auprès des jeunes

Pour une meilleure insertion des diplômés

PUBLIE LE : 11-08-2018 | 0:00
D.R

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels mène une campagne d’information auprès des jeunes et de leurs parents sur les possibilités de formation qui leur sont offertes pour l’acquisition de diplômes et de métiers leur permettant une insertion plus facile dans la vie active, a-t-on appris jeudi auprès de ce ministère.
De larges franges de jeunes peuvent être concernés par cette campagne, notamment ceux qui veulent acquérir un métier pour accéder à un poste de travail ou ceux qui quittent prématurément le système scolaire classique et qui sont en moyenne au nombre de 500.000 jeunes, a-t-on précisé, relevant qu’il y a aussi ceux ayant échoué à l’examen du baccalauréat et qui veulent rester dans la voie technique et professionnelle ainsi que ceux n’ayant pas de niveau  scolaire élevé et qui sont à la recherche d’une qualification.  
En ce sens, le secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels «ne lésine pas sur les moyens humains et matériels nécessaires afin de répondre à la demande sociale de formation professionnelle», note le ministère, faisant savoir qu’en plus des 1.200 établissements de formation existants, «le gouvernement a donné son accord pour la création juridique et la budgétisation de 40 nouveaux établissements devant ouvrir leurs portes en septembre 2018, à savoir 13 instituts nationaux (INSFP), 24 centres (CFPA) et trois Instituts de l’enseignement professionnel».  
Dans ce cadre, les directions de formation et d’enseignement professionnels au niveau des wilayas mènent, durant la période estivale, des campagnes de sensibilisation et de proximité auprès des jeunes en utilisant divers moyens et supports de communication.
Selon le ministère, cette campagne de communication porte sur plusieurs volets, notamment les conditions d’inscriptions aux différents diplômes et certificats qui peuvent être préparés, les filières et spécialités ouvertes et leur localisation, précisant que pour l’année 2018, il y aura l’édition d’une nouvelle nomenclature de 478 spécialités avec possibilité d’internat dans les établissements de formation.

Pour une meilleure insertion des diplômés

A rappeler qu’une caravane médiatique a été lancée, il y a plusieurs jours, depuis la ville de Ténès pour sillonner les plages de la wilaya et faire la promotion des offres de formation disponibles pour la prochaine rentrée professionnelle.
La caravane dont le coup d’envoi a été donné au niveau de la place des Martyrs en présence des autorités locales a sillonné 15 plages de la wilaya de Chlef, dans le but de faire connaître les spécialités et les types de formation prévues pour la rentrée professionnelle de septembre prochain.   A ce propos, le directeur du secteur, Hakim Izrouk Ezghaimi, avait précisé que ses services ambitionnaient à travers cette caravane à se rapprocher davantage des différentes franges de la société afin de les inciter à suivre des formations leur permettant de trouver un emploi, notamment dans le cadre de l’accompagnement et de la coordination avec les dispositifs d’insertion des diplômés du secteur.
Les services de la formation professionnelle à Chlef ont consacré plus de 7.900 postes pédagogiques, tous types et formules de formation confondus, avec un accent particulier accordé aux spécialités en relation avec l’agriculture, le tourisme, le bâtiment et les travaux publics, a ajouté le responsable.  
Soulignant que les spécialités ont été diversifiées conformément aux exigences des partenaires économiques et le marché du travail, M. Ezghaimi a fait savoir que cet évènement permettra aux personnes désireuses de s’inscrire aux centres de formation professionnelle de prendre connaissance de certaines spécialités programmées pour la première fois. A souligner que de nouvelles structures de formation professionnelle seront ouvertes dès la prochaine rentrée (session de septembre 2018), comme à Ouargla. Selon la direction locale de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP), il s’agit de trois centres de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA) dans les communes de Sidi-Khouiled, Hassi-Benabdallah et Zaouia El-Abidia, ainsi qu’un institut d’enseignement professionnel (IEP) au chef-lieu de wilaya, a-t-on précisé.  

Nouvelle spécialité en réhabilitation du patrimoine

Par ailleurs, la spécialité maçon en  patrimoine sera  introduite dans le secteur de la formation professionnelle à Tébessa, dès la prochaine rentrée du secteur,  a-t-on appris du directeur du centre de l’enseignement et de la formation professionnels Al-Wafi Al-ali, Youcef Teriaa. Cette nouvelle spécialité, qui permet la formation de spécialistes en réhabilitation et restauration du patrimoine et des édifices archéologiques, constitue, une  première expérience à l’échelle nationale dans le secteur de la formation professionnelle, a indiqué le même responsable, soulignant que cette formation de 18 mois, ouverte aux candidats âgés de moins de 35 ans, leur permettra d’obtenir un diplôme de maîtrise professionnelle dans ce domaine.  
La création de cette nouvelle spécialité donnera la possibilité aux jeunes de la wilaya de Tébessa ainsi qu’à ceux des autres wilayas de bénéficier de l’expérience d’un professeur spécialiste de haut niveau, formé dans le domaine de la restauration des anciens édifices, ainsi que celle d’autres partenaires étrangers, et assurera aux stagiaires «une meilleure insertion dans le domaine professionnel», d’autant, a-t-il appuyé, que la wilaya de Tébessa recèle de sites archéologiques nécessitant entretien et préservation.  
Selon la même source, 10 à 15 stagiaires recevront des cours théoriques et pratiques dans le domaine de la restauration du patrimoine, notant que cette nouvelle formation a suscité un grand engouement auprès des jeunes depuis le début des inscriptions, le 15 juillet dernier.  
Dans le même contexte, M. Teriaa a affirmé que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour réussir cette nouvelle expérience, soulignant que  la collaboration de la Direction de la culture et celle des musés et des sites archéologiques de la wilaya de Tébessa garantissent la réussite de cette formation.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions