mercredi 12 dcembre 2018 09:41:34

Vaste opération de recrutement de personnel paramédical : Plus de 6.000 postes à la clé

Les candidats de la session du baccalauréat 2018 prioritaires lors de l’inscription définitive

PUBLIE LE : 09-08-2018 | 0:00
D.R

Les candidats de la session du baccalauréat 2018 prioritaires  lors de l’inscription définitive

Le secteur de la santé compte, dès la prochaine rentrée sociale,  renforcer  ses structures par le recrutement de 6.036  paramédicaux, qui seront affectés à travers la majorité des centres hospitaliers et sanitaires du pays.
Dans un communiqué rendu public hier, et dont El Moudjahid a eu l’exclusivité de publication, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, porte à la connaissance des bacheliers des sessions du baccalauréat 2018 et 2017 de l’ouverture des inscriptions pour l’accès aux instituts nationaux de formation supérieure paramédicale et de sages-femmes. En effet, il est indiqué que les personnes désireuses de se porter candidates au  concours de recrutement dans les diverses spécialités relevant du domaine paramédical sont conviées à déposer leurs dossiers auprès de tous les établissements de formation paramédicale, de sages- femmes et des directions de la santé et de la population des wilayas ne disposant pas d’établissement de formation  paramédicale.
En effet, ce sont l’ensemble des 48 wilayas du pays  qui sont concernées par ce recrutement massif. Néanmoins, c’est la wilaya d’Oran qui s’est taillée la part du lion avec 558 places budgétaires, suivie de la wilaya d’Alger  avec 380 postes, Constantine 194 postes, les wilayas du Sud ont elles aussi eu leur part de postes d’emploi et ce,  selon la demande formulée par les gestionnaires  du secteur sur place.
Pour ce qui concerne la préinscription,  les dossiers de candidature doivent comporter une demande manuscrite de participation, une copie de l’attestation du baccalauréat ou d’un titre reconnu équivalent avec relevé de notes, ainsi que deux certificats médicaux (médecine générale et pneumo-phtisiologie). S’agissant de l’inscription définitive,  le dossier comprend notamment  l’original du baccalauréat ou du titre reconnu équivalent, l’original du relevé de notes, deux extraits d’acte de naissance, quatre photos d’identité, un extrait du casier judicaire (bulletin numéro 3), un certificat de nationalité algérienne, une copie légalisée de la situation du candidat vis-à-vis du service national. Les candidats de la session du baccalauréat 2018 sont prioritaires lors de l’inscription définitive avec ceux de la session du baccalauréat 2017. La sélection s’effectuera par ordre de mérite et en fonction des places pédagogiques disponibles.  Le même document ne précise pas cependant  la date prévue pour le déroulement des épreuves. Il y a lieu de signaler dans ce contexte que les conditions d’accès au concours  sont plus rigoureuses que par le passé, puisque la note ministérielle détaille les modalités d’accès et plusieurs conditions pour les nouveaux bacheliers.

En 2016, le corps paramédical a vu près de 70% de ses effectifs admis à la retraite

En effet, les spécialités de sage-femme et d’infirmier paramédical, par exemple,  sont ouvertes uniquement pour les titulaires d’un baccalauréat sciences expérimentales, mathématiques ou maths-technique, alors que les autres filières (lettres et philosophie, langues étrangères, sciences humaines et gestion et économie)  « ne sont concernées que par les spécialités socio-médicales, (assistants sociaux de santé publique et assistants médicaux de santé publique) », ajoute la même source.
Selon le même document, les candidats seront sélectionnés selon des critères scientifiques, à l’image du classement de la moyenne générale obtenue au baccalauréat et les modules scientifiques en relation directe avec le domaine médical, en vue d’améliorer le niveau de performance des équipes paramédicales au sein des établissements de santé publics de proximité et services hospitaliers. En ce qui concerne la date limite de dépôt des dossiers,  celle-ci est fixée à vingt jours à partir de la publication du communiqué, c’est-à-dire, à partir  du 08 août 2018.
Il y a lieu de rappeler qu’en 2016, le corps paramédical a vu près de 70% de ses effectifs admis à la retraite. Devant le départ massif  des personnels  paramédicaux  et le déficit enregistré depuis  dans les hôpitaux du pays, le secteur de la santé a décidé d’ouvrir pas moins de 16.000 nouveaux postes budgétaires pour cette année,  pour résorber le déficit en personnels qualifiés.
 En effet, d’après les propos de M. Slim Belkessam, conseiller au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, ces postes budgétaires seront, en fait, répartis sur toute une série de spécialités relevant du secteur.  A signaler que le recrutement dans le paramédical sera opéré de manière «progressive» et s’étalera sur toute l’année 2018.
Sarah A. Benali Cherif

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions