Virée en Grèce : Quand on peut allier culture, histoire et loisirs

Vive Arte Nature : Un autre regard sur la Grèce
PUBLIE LE : 28-07-2018 | 0:00

De notre envoyée spéciale  Amel Zemouri

Bien que la saison estivale soit déjà entamée, moult algériens n’ont toujours pas décidé où passer leurs vacances. Les examens de fin d’année y sont certainement pour quelque chose, de même que l’attente des résultats du bac. Par ailleurs, comme la plupart de nos concitoyens ont déjà fait le tour de notre littoral, certains ont visité la Tunisie et la Turquie dans leurs moindres recoins, d’autres le Maroc et l’Egypte, ceux-ci se demandent quelle pourrait être leur prochaine destination... Alors pour les indécis, quoi de mieux que d’aller de l’autre côté de la Méditerranée, vers un pays européen par excellence,
pas cher et touristique de surcroît. La réponse est toute trouvée, la Grèce !

Pour les détails, il n’y a pas de quoi s’encombrer, le voyagiste Dam tours s’occupe de tout. Visa Schengen, formalités, hébergement, transport… le tout pour le même tarif que celui pratiqué pour des destinations beaucoup moins intéressantes. Donc, il faut se lancer.
En effet, comme chaque année, depuis bientôt deux décennies, Dam Tours qui se targue d’être la seule agence du pays à proposer cette destination, est connue et reconnue pour son sérieux, son professionnalisme et la qualité des services offerts sur place.  
Durant la saison estivale, les départs vers la Grèce se font pratiquement chaque semaine, le temps de constituer un groupe de touristes, pour l’accomplissement de formalités groupées de visa et autres. Ensuite, rendez-vous à l’aéroport où une équipe attend le groupe pour l’aider dans les formalités de voyages. Cette année, Dam tours a établi un partenariat avec la compagnie Turkish Airlines, qui assure le transport jusqu’à Thessaloniki, via une escale à Istanbul.
Sur place, c’est à la station balnéaire de Platamónas que les séjours se déroulent. Comme celle-ci est distante de 110 km de Thessaloniki, le transfert se fait par bus climatisé une heure durant. L’occasion de constater de visu la qualité des autoroutes grecques. Une qualité qui justifie les nombreux péages par lesquels on passe.
Une fois arrivés sur place, c’est Magda Mouratidou, propriétaire de l’agence MM Travel, principal partenaire de Dam tours en Grèce, qui prend le relais.
Cette dame est fort connue à Platamónas pour être la seule à ramener des touristes algériens à cette station, habituellement fréquentée par des Allemands, des Serbes, des Croates et autres Européens.
Ici, les Algériens sont très appréciés, car ils sont non seulement sympathiques et très chaleureux, contrairement à de nombreux touristes européens, mais ils consomment et achètent également beaucoup, ce qui fait le bonheur des commerçants locaux.

Une prise en charge qui commence dés le départ de l’aéroport Houari-Boumediéne

Un constat partagé par Hakim Harchi, le propriétaire de Dam tours, qui a affirmé que le touriste algérien «recherche avant tout la qualité». «La plupart de ceux qui viennent avec nous ne lésinent pas sur la dépense, mais ils veulent en avoir pour leur argent, pas question de leur octroyer des moyens d’hébergement et de prise en charge qui ne soient pas à la hauteur», dit-il, précisant que la renommée de son agence s’est construite sur ce principe.
Aussi, une équipe de Magda est présente tout au long du séjour pour accompagner nos touristes. Plusieurs formules d’hébergement sont disponibles et le client peut donc choisir celle qui lui convient. Et il y en a pour toutes les bourses, Elles vont de l’hôtel 5 étoiles, jusqu’au simple studio, en passant par le bungalow les pieds dans l’eau.
Néanmoins, comme nous l’a précisé Magda, «le touriste algérien recherche des séjours de qualité. Aussi, la plupart préfèrent aller dans des hôtels où ils n’ont pas à faire le marché, ni de repas à préparer. Ils viennent vraiment pour se reposer de toutes les corvées quotidiennes».
 Pour les autres, ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir l’hôtel de luxe, on peut tout simplement prendre un studio ou un appartement avec kitchenette, et faire la cuisine. Et tenez-vous bien, certains commerçants baragouinent l’arabe algérien. Donc on n’est pas dépaysés.
Enfin,  il y a une 3e formule, qui est celle de manger dehors, et là, il y a l’embarras du choix et à des prix très raisonnables. On peut aller notamment chez «Marie», le restaurant en bord de mer conventionné avec MM Travel, qui propose des menus étudiés pour les Algériens, puisque  la table est composée dans sa majorité de fritures de légumes et de toutes sortes de poissons. Partir en Grèce est donc une excellente opportunité, puisque les prix sont très raisonnables, et les visas sont pris en charge par Dam Tours. En plus, tout le monde y trouve son compte. Enfants et parents, jeunes et moins jeunes. Il faut dire que la palette d’activités proposée par le voyagiste est sans limite. Cela va du tourisme culturel, historique, avec tout ce que ce pays renferme de sites archéologiques relevant de la fameuse mythologie grecque, au tourisme balnéaire avec des plages dont la beauté est à couper le souffle.

Des centaines de sites mythologiques, touristiques et culturels à portée de main

Des dizaines de stations balnéaires pittoresques des centaines villages bâtis en cascade blanchis à la chaux, et des milliers d’îles, la plupart vierges et inhabitées, juste accessibles par la mer et sur lesquelles on peut y passer la journée en se croyant seul au monde, sont à la portée de tout un chacun. Il suffit juste de demander pour que l’on vous inclut dans une des nombreuses excursions proposées.
En effet, Platamónas étant une station touristique par excellence, toutes sortes d’excursions y sont proposées en supplément : Athènes, Météoras, Waterland, Thessaloniki, la Grande Croisière Skiathos, Greek Night et le Mont Olympe. Un forfait de 18.000 DA pour 4 excursions est disponible, incluant Météoras, Thessaloniki (shopping), le mont Olympe (avec déjeuner) et Nei Pori – Platamónas tour (petit train touristique). Un programme inoubliable.
Pour Magda,  Mouratidou, les destinations préférées des Algériens en Grèce, sont des plus intéressantes. Cela va du passage à Thessalonique, ville touristique et commerciale par excellence, à une randonnée sur le mont Olympe, terre mythique des dieux grecs, en passant par les monastères suspendus de Météoras et, tenez-vous bien : «l’une des excursions les plus prisées par les touristes algériens reste la grande croisière de Skiathos et Skopelos. Ce sont les îles où a été tourné le fameux film Mamma Mia.
Notre hôte nous explique ainsi que depuis le tournage de Mamma Mia, le film référence sur le groupe suédois Abba, ces deux îles vivent au rythme de ‘‘Dancing Queen’’. A Skiathos tout d’abord, le port accueille les estivants au son de ‘‘Waterloo’’, comme dans la scène d’arrivée du film. Mais c’est surtout l’île de Skopelos, rebaptisée Kalokairi dans le long métrage, qui a été totalement transfigurée par les aventures de la comédie musicale. Des salles de cinéma projettent le film aux agents de voyages locaux qui organisent des «Mamma Mia Tours» vous emmenant sur les traces des héros, tout est prévu pour que vous vous croyiez comme Pierce Brosnan et Meryl Streep durant leur séjour. Les visites et les salades de feta dégustées sur place sont un délice. On peut même avoir la surprise d’assister à un mariage aux couleurs du film. En effet, depuis sa sortie, de nombreux couples, pour la plupart anglais, affluent pour se marier  dans l’église locale sur les célèbres tubes d’Abba. Côté festif, on peut voir les invités du mariage portant des salopettes bleues, comme celle de Meryl Streep en vente dans de nombreuses boutiques du village, et suivre la fête ensuite sur la plage, aménagée pour ce genre d’occasions.

Platamónas, une des plus belles stations balnéaires d’Europe

L’avantage de la station balnéaire de Platamónas, c’est qu’elle se trouve au centre de tout ce qu’un touriste souhaite visiter en Grèce. Elle est très proche du mont Olympe, se trouve à 38 km de la célèbre ville de Katerini, à 3 km du château byzantin de Platamónas et à 26 km du site archéologique de Dion. En outre, celle-ci est considérée comme l’une des plus belles stations balnéaires d’Europe.
C’est vraiment une très agréable plage avec des attractions tout au long de celle-ci. On y trouve plein de petites échoppes où l’on peut acheter des souvenirs pour deux fois pas cher,  ainsi que des petits restaurants bien sympathiques.  Les hôtels sont très beaux, les pieds dans l’eau, tout le monde se connaît et la sécurité y est assurée, sans qu’on n’y voie jamais un agent de police. Magda y est très connue, donc tout le monde va vous rendre service parce que les touristes algériens sont pratiquement ses «protégés».

Thessalonique, la ville aux mille couleurs festives

Thessalonique est la deuxième ville de Grèce après la capitale Athènes. C’est une ville très jeune, d’une part parce que la population étudiante y est très importante grâce à ses nombreuses universités mais aussi parce que les gens aiment vivre dehors et peuvent passer des heures en terrasse à boire des cafés de même qu’il font la fête toute la nuit. Cette ville ne dort jamais. Il y a tout le temps plein de monde dehors, et  l’ambiance est très chaleureuse. La ville est très sûre et assez petite, on peut facilement s’y déplacer à pied de jour comme de nuit. Le front de mer et la Tour Blanche, ce sont les symboles de Thessalonique. On voit la tour blanche, qui fut une prison au 19e siècle et devenue musée depuis, de quasiment partout et c’est un bon point de repère dans la ville. Néanmoins, les Algériens préfèrent cette ville pour toutes les opportunités commerciales qu’elle offre, puisque toutes les grandes marques internationales y ont pignon sur rue et les prix sont des plus abordables. Pour le reste, la ville détient le record en matière de nombre de musées ; on peut même en trouver un, totalement consacré aux jeux Olympiques. Il retrace l’histoire des jeux depuis l’Antiquité et présente une collection d’objets de tous les jeux depuis sa renaissance en 1896 à Athènes.

Le mont Olympe est à lui tout seul un cours d’histoire-géo

Le mont Olympe fait aussi partie des destinations les plus prisées. Il est à lui tout seul, tout un cours d’histoire-géo. C’est non seulement la plus haute montagne de Grèce, mais c’est aussi le royaume de 12 dieux de l’Antiquité. Selon la mythologie, le sommet en forme de couronne, abritait le trône de Zeus. Avec son joli manteau blanc, le mont Olympe domine la Grèce entière du haut de ses 2.917 mètres. Il est entouré par la chaîne de montagnes qui porte le même nom. Le mont fait partie d'un des dix parcs nationaux du pays. Penchée sur la Thessalie et la Macédoine, mais aussi sur la mer Egée, la demeure des dieux de la mythologie grecque est une montagne mythique, qui accueille chaque année plusieurs milliers de randonneurs.
Toujours selon la mythologie grecque, l'Olympe était considéré par les Anciens comme un jardin secret dans lequel les dieux pouvaient se cacher des mortels. D'ici, ils contemplaient le monde et observaient curieusement la vie des hommes. Zeus, Poséidon, Hermès, Apollon, Chronos…et leurs autres confrères coulaient ici des jours heureux. Des ravins, des gorges et des plateaux, des grottes profondes et des rochers redoutables constituent un écosystème impressionnant qui abrite plus de 1.500 espèces de plantes ainsi que des dizaines d’animaux sauvages et d’oiseaux rares.  Les touristes algériens apprécient particulièrement cet endroit. Ils parcourent la distance sans se décourager. Il faut dire que ce n’est pas facile, puisqu’il faut compter 3 heures jusqu’au premier refuge, et 5 heures pour atteindre le sommet.

Le village de Litochoro et ses monastères

Litochoro est un village construit sur le flanc du mont Olympe et offre un cadre magnifique sur fond de la mer Égée. C’est un vrai plaisir de se balader dans ses ruelles étroites et admirer l’architecture macédonienne. De même, il est très intéressant de visiter les monastères de la région. Les Grecs étant un peuple très religieux, orthodoxe, ce qui peut être une curiosité de plus, de les connaître.
Ceci, sans compter le fait que le plus beau parc archéologique de Grèce se trouve juste à côté.
A Dion, l’histoire de l’Antiquité et la beauté de la nature fusionnent dans un cadre légendaire : des sanctuaires antiques, des théâtres de l’époque hellénistique et romaine, des voies pavées, des thermes dotés de piscines et de mosaïques, le conservatoire, des maisons romaines, des villas et des basiliques paléochrétiennes, tout cela à portée de main, ou de vue.
Nous vous avons présenté toutes ces curiosités jouxtant la station balnéaire de Platamónas, pour vous démontrer qu’il y a plein de choses à voir et à faire, à part nager dans la mythique mer Egée, et parce que de l’avis de tous, les Algériens préfèrent un tourisme de qualité. Et même culturel. Une chose est à souligner, c’est qu’une fois qu’ils ont visité  la Grèce, la plupart de nos touristes reviennent dans ce pays.  Alors il ne faut pas hésiter. D’ailleurs, après votre retour, vous trouverez que votre séjour a été trop court, tant ce pays est beau et son peuple très accueillant et chaleureux.

A. Z.

---------------------/////////////////////////

Vive Arte Nature
Un autre regard sur la Grèce

Vive ARTE Nature est une initiative d’échange entre pays de la Méditerranée. C’est une rencontre internationale annuelle de réseaux dans l'art, la culture et le tourisme. A l’origine c’est un couple d’artistes contemporains qui a eu l’idée de réunir les représentants de pays du Bassin, dans sa grande propriété située  sur l’île d’Evia,  appelée également île  d’Eubée, et cela pour  apprendre les uns des autres et partager des savoir-faire ancestraux, typiques à chaque région de la Méditerranée. Appelé «Grécoacte», cet événement pionnier et innovant sur le tourisme et la culture s’est donc tenu au mois de juin dernier dans le sud de l' île d’Eubée à Giannitsi, (Karystos)  précisément. La 2e célébration du tourisme culturel Grécoacte, sous le titre Méditerranée : Ponts Innovants (5 + 1 pays), ouvre de nouvelles perspectives pour le produit touristique basé sur l'art contemporain et la tradition. L'événement se déroule avec la contribution de 5 pays méditerranéens, chacun associé à un domaine thématique du tourisme alternatif.  Séduit par l’initiative, après avoir rencontré le couple d’artistes Giorgos Tsintanelis et  Sandra Pons Carreras, l’ambassadeur d’Algérie en Grèce, M. Baghdad Daïdj Noureddine, a été surpris de constater que plusieurs pays de la rive gauche de la Méditerranée participent à cette manifestation qui en est à sa 2e édition, sans qu’aucun pays de la rive droite n’y soit associé. A cet effet, celui-ci a demandé à intégrer l’Algérie dans le programme. Ce qui fut chose faite. Et une journée dédiée à l’Algérie a été organisée. Finalement, la plupart des participants, venus de France, d’Espagne, d’Italie, Grèce et de Chypre, ont été séduits, car ils ne connaissaient pas grand-chose sur notre pays.  Cette journée a donc été consacrée à la gastronomie algérienne. Méchoui, gâteaux au miel et thé à la menthe ont fait le succès de la manifestation. Une exposition photos de l’artiste algérien Yacine Ketfi a également enchanté le public, à travers les nombreux clichés pris sur toutes les richesses naturelles de notre pays, du nord au sud. «Pour montrer la similitude des cultures autour du bassin de la Méditerranée, nous avons pris l’initiative d’allier la gastronomie et le tourisme dans la nature», nous a indiqué notre ambassadeur, qui se fait un point d’honneur à montrer et mettre en valeur la multitude des spécificités culturelles et artistiques de l’Algérie partout où il se déplace. «Il est également question de mettre en avant notre sens de l’hospitalité et la diversité de nos régions, surtout celles du Sud», a-t-il dit. Pour Giorgos Tsintanelis,  comme l’île est un endroit paradisiaque pour les amoureux de l’art et de la nature, la connexion entre ces deux points était évidente. «Nous avons trouvé que c’est un moyen de communication, plus humain et plus direct, et qui permet la  complémentarité avec d’autres arts», une  vision partagée par sa femme, Sandra Pons Carreras. «Nous avons donc, par cette initiative, voulu célébrer l’art hors des sentiers battus, si j’ose dire, parce que les musées et les galeries sont des espaces fermés donc, il fallait offrir une autre vision. Une sorte de route artistique», a-t-elle dit, précisant : «J’espère que l’année prochaine on fera mieux, et qu’il y aura plus de monde». En regardant une carte de la Grèce, beaucoup ne réalisent pas qu’Eubée est en fait une île. Elle est pourtant la deuxième plus grande île après la Crète, et a beaucoup à offrir. Il est très agréable de s’y balader, car il existe de nombreux villages et endroits intéressants à visiter. Eubée peut être visitée à la fois en hiver et en été. Elle possède une station de ski, très populaire en Grèce, et durant les beaux jours on y pratique les sports nautiques. On peut accéder à l’île d’Eubée soit en bateau, soit en voiture via un pont. Il existe une liaison depuis le port de Rafina qui conduit à Marmari. Le port de Rafina est très pratique, car peu emprunté comparé à celui du Pirée. La traversée dure moins d’une heure, sur une mer généralement peu agitée. A Marmari on peut trouver facilement où se restaurer et où se loger à moindre frais. D’où le fait que le voyagiste Dam Tours songe sérieusement à y établir un partenariat pour y emmener des touristes algériens. «Je pense que nous aussi on devrait sortir des sentiers battus et offrir une autre vision de la Grèce. Il y a un public pour cela, il reste juste à voir comment mettre tout cela en place», explique Hakim Harchi.
A. Z.

---------------------////////////////////////

Programme d’un circuit type pour la Grèce
Athènes, Épidaure, Mycènes, Corfou, les Météores, Delphes, Santorin...

La Grèce est le berceau de la culture européenne : c’est sur son territoire que sont nées la philosophie, la démocratie et le théâtre. On lui doit aussi la création des jeux Olympiques. Voyager en Grèce est donc une immersion indispensable pour comprendre le monde qui nous entoure. Ce pays, au climat agréable, l’une des principales destinations balnéaires du bassin méditerranéen, a su garder un patrimoine exceptionnel des grandes civilisations qui y ont prospéré. Ce voyage vous permettra la découverte, la plus complète, de la Grèce et de ses plus belles îles. Pour réaliser vos vœux, et forte de sa longue expérience sur le terrain, l’agence Dam Tours est là pour vous proposer des séjours à la carte et à des prix préférentiels. Allez y, et vous ferez un séjour inoubliable.
A. Z.

-----------------/////////////////////////

Quelques repères à propos de la Grèce

Kalimera, c’est le premier mot qu’on doit connaître quand on va en Grèce. Cela veut dire Bonjour, et là-bas tout le monde vous le dira tout le temps, tant les Grecs sont accueillants et chaleureux.

Aucun point de la Grèce n'est éloigné de plus de 100 km de la mer. Ceci d’autant que ce pays dispose de près de 6.000 îles dispersées entre les mer Egée et Ionienne.

C’est un pays qui compte quelque 10 millions d’habitants, dont plus du tiers vit à Athènes. 

En ce qui concerne la cuisine, certaines spécialités se sont déjà invitées dans nos assiettes, comme la crème d'œufs de cabillaud (tarama), le gratin d'aubergines (moussaka) ou le fromage de brebis frais (féta).

Près des côtes, avec l'héritage du fameux «régime crétois», la nourriture est saine : on propose souvent en entrée de la salade aux tomates et oignons, évidemment assaisonnée d'huile d'olive.

En 2017, le pays a accueilli 30 millions de visiteurs. Du jamais vu !  Certaines destinations comme Athènes, Rodes, Santorin, Thessalonique…  ont enregistré des taux d'occupation proche de 100% . Autre exploit : le tourisme croît de 7% par an, le double de la moyenne mondiale.

Athènes – la plus grande ville de la Grèce et une des plus grandes villes de l'Europe. Dans cette ville il y a tout : c’est la patrie des jeux Olympiques, la ville des hommes de l'art, le centre culturel et de science et le repère pour ceux qui veulent faire la fête tout l’été.

Les sites antiques les plus célèbres sont l’Acropole, l’Olympie, l’Epidaure, Mycènes, Nauplie, Sparte et Némée antique. Durant votre séjour, vous pourrez voyager dans le passé, 3.500 ans en arrière, en visitant les sites les plus importants du Péloponnèse mais aussi du restant du pays accompagnés de guides professionnels de Dam Tours.

Bien que la Grèce soit un tout petit pays, elle ne compte pas moins de 17 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Si vous êtes amateur de vieilles pierres ou d’histoire, la Grèce sera un paradis pour vous.

S’agissant du déficit budgétaire de ce pays, celui-ci a diminué grâce à une réforme de la TVA, et qui a permis  à la Grèce de bénéficier d'un important allègement de sa dette en 2018.

Néanmoins, les Grecs se plaignent toujours des restrictions imposées par l’Etat. Heureusement que c’est un peuple très optimiste et festif qui ne s’apitoie pas sur lui-même.

Les principaux secteurs sur lesquels s’appuie l’économie grecque sont l'électronique, le matériel de transport, la confection de vêtements et la construction.

La Grèce a la flotte maritime la plus importante du monde, y compris marchande.

Les touristes étrangers (75% de la clientèle des hôtels) ont principalement recours aux grands voyagistes du nord de l’Europe.

Pour ce qui concerne la concentration touristique sur l’été : 75% des séjours se font entre mai et  fin septembre.
Amel Z.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com