mardi 18 fvrier 2020 00:02:45

Désengorger Alger et aménager son littoral : 95 milliards de dinars alloués en 10 ans

Air Algérie : ce sera un été sans grèves ni retards

PUBLIE LE : 28-07-2018 | 0:00
D.R

C’est une enveloppe conséquente de 95 milliards de dinars qui a été mobilisée durant ces 10 dernières années pour désengorger Alger et aménager son littoral, a indiqué jeudi dernier à Alger le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane. «Tout au long de ces dix dernières années, la wilaya d’Alger a bénéficié de 95 milliards de dinars pour l’expansion de ses routes et l’aménagement de ses côtes», a indiqué le ministre lors d’un point de presse tenu à l’issue de sa visite de travail au niveau de plusieurs projets d’infrastructures de la capitale. Il a précisé que ce montant n’incluait pas les grands projets et les infrastructures de base réalisés par son secteur. «Ces réalisations nous ont permis d’éviter un encombrement terrible dans la capitale».
Le ministre a également évoqué une trentaine de projets dont l’étude a été finalisée mais qui sont toujours en attente pour des raisons financières.
«Ces projets entrent dans le cadre du plan de la capitale à l’horizon 2035. Nous passerons à la phase de la réalisation dès la disponibilité du financement budgétaire», a-t-il expliqué.
Selon le ministre, le plan stratégique pour la capitale comprend 48 projets en cours de réalisation en coordination avec la wilaya d’Alger dont sept ont été finalisés et mis en service.  En outre, le ministre s’est félicité de l’inauguration de la voie express reliant la rocade sud aéroport à la deuxième rocade d’Alger, en évitant le trafic routier de passer par l’Eucalyptus et Cherarba. «C’est un projet structurel sur 8 km qui aura un impact très positif non seulement sur les usagers de cette route, mais aussi sur les habitants des deux communes», a-t-il souligné.   Accompagné du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, le ministre a fait une halte dans la commune d’Oued Koriche, où il a procédé à la mise en service du dédoublement du chemin Fontaine Fraîche sur 1 km avec protection des talus et réalisation d’un stade de sport. Il s’est également déplacé à la commune de Zéralda pour inaugurer le projet d’aménagement de la côte Palm Beach avec la protection du rivage marin.  
Le projet, dont le coût dépasse 850 millions DA, consiste à aménager et à protéger le rivage sur une longueur de 20 kilomètres et à l’aménagement. Ce projet porte également sur le rechargement artificiel de sable sur une longueur de 20 mètres.

Air Algérie : ce sera un été sans grèves  ni retards

S’exprimant au sujet de la compagnie aérienne Air Algérie, le ministre des Transports, assure que «cette saison ne connaîtra ni grèves ni retards», il explique que «des séances de travail quotidiennes se tiennent entre la Direction d’Air Algérie et les syndicats pour éviter les grèves et les retards».
Il a affirmé à ce propos que toutes les portes du dialogue étaient ouvertes pour le syndicat du personnel de la maintenance de la compagnie Air Algérie qui a appelé à une grève ouverte pour satisfaire des revendications professionnelles. M. Zaâlane a exprimé sa satisfaction quant aux résultats issus des séances de dialogue, actuellement en cours,  tenues avec les représentants des travailleurs de la compagnie, tout en les appelant, à davantage de rationalité.
Concernant les Hadjis le ministre explique qu’«il n’existe aucun malentendu entre la direction et le syndicat, les deux parties sont conscientes de leur responsabilité», en assurant que «le gouvernement a pris toutes les mesures pour le déplacement des Hadjis dans les meilleures conditions». Soulignant que la direction d’Air Algérie affrétait chaque année 3 avions dans l’objectif d’assurer les vols de la saison du Hadj et le transport de la communauté algérienne établie à l’étranger lors de la saison estivale, M. Zaâlane a indiqué que la compagnie n’a affrété aucun avion supplémentaire et ce après des concertations avec ses travailleurs où il a été décidé de se limiter à la flotte actuelle afin de satisfaire la demande existante et de faire avec les moyens du bord.
Le ministre a indiqué par ailleurs que certains projets tels que l’extension du métro d’Alger vers Baraki et l’aéroport d’Alger, n’étaient pas dotés d’enveloppes financières.  Mais ‘‘actuellement, toutes les opérations d’extension et les systèmes de gestion sont prises en charge par l’Etat en leur consacrant des montants budgétaires conséquents», a-t-il noté.
Interrogé sur le projet de mise en place d’un système de régulation  automatique de la circulation routière et de l’éclairage public à Alger, en partenariat avec les Espagnols, il a souligné que le projet est en phase de préparation. «La partie algérienne s’est déplacée récemment à Madrid pour l’acquisition des équipements», a-t-il fait savoir.
 Concernant le poste frontalier algéro-mauritanien, situé à 75 km de Tindouf, il a indiqué, que l’ouverture de cette route aura un impact très positif sur l’économie nationale, notamment en facilitant les transits des  transports et des marchandises.  
M. Zaâlane s’est  toutefois abstenu d’annoncer la date de son ouverture, en soulignant que cela ne relève pas de ses prérogatives.  
Il a certifié par ailleurs que sur les 16.000 km de longueur,  9.000 km de ce projet sont déjà prêts. Le ministre a rappelé par ailleurs que le montant attribué à son secteur  s’est chiffré à 130 milliards de dollars.  
Enfin, le ministre a indiqué que la saison se déroule actuellement dans de bonnes conditions, réitérant, en outre, son appel aux travailleurs de la compagnie à davantage de rationalité afin d’éviter toutes pertes à la compagnie qui constituent également une perte au citoyen et au pays en même temps.
 Salima Ettouahria
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions