jeudi 13 dcembre 2018 03:48:18

Clôture de Layali Miliiana Andaloussia : Une édition distinguée

Après cinq veillées rythmées, Layali Miliana Andaloussia, ont pris fin dans la nuit du lundi à mardi. Une nouvelle édition distinguée avec un coup de cœur, la présence record du public qui a fait salle pleine pendant toutes les soirées, confirmant l’intérêt accordé par les habitants aux musiques savantes et anciennes.

PUBLIE LE : 18-07-2018 | 0:00
D.R

Après cinq veillées rythmées, Layali Miliana Andaloussia, ont pris fin dans la nuit du lundi à mardi. Une nouvelle édition distinguée avec un coup de cœur, la présence record du public qui a fait salle pleine pendant toutes les soirées, confirmant l’intérêt accordé par les habitants aux musiques savantes et anciennes.

De notre envoyée spéciale :
Sihem Oubraham

 

En effet, le rideau est tombé, lundi, sur les festivités de ce grand événement culturel et musical régional, après 14 ans d’absence, avec la participation de plusieurs artistes venus de différentes régions du pays.  Pour l’animation de cette dernière soirée de Layali Miliana Andaloussia, soigneusement organisée par l’élu de la commune de Miliana, Mourad Boussalhih et l’association Ez-ziria de Miliana présidée par M. Youcef Azaizia dans la grande cour du lycée Mohamed-Abdou. Quatre spectacles ont été programmé pour une soirée splendide qui s’est poursuivie jusqu’à l’aube, avec la participation de la troupe zorna Bouiderdourene de Miliana, l’association Rasd wa maya de Skikda, l’interprète de la chanson andalouse Lamia Madini et Brahim Benamara de Nadroma. Comme à l’accoutumée le bal de la soirée a été ouvert par le son, de la troupe zorna Bouiderdourene, dont les sons résonnaient audelà de la cour du lycée. C’était une ambiance placée sous le sceau de l’authenticité.
En second plan, le public a découvert la prestation de l’association Rasd wa maya de Skikda, une association dont l’objectif est de veiller à la sauvegarde du patrimoine andalou et la contribution à la préservation et la vulgarisation de ce legs ancestral. Cette formation associative à caractère culturel a proposé un programme varié puisé dans le riche répertoire andalou à travers ses trois variantes : Gharnati, Malouf et Sanaa, ainsi que ses dérivées. Composée de seize musiciens dont cinq jeunes filles, qui maniaient le luth avec doigté, ce jeune orchestre dirigé par Cheikh Ahmed Chekkat, a gratifié le public d’un bouquet de textes sur des chansons qui ont beaucoup séduit l’assistance toute ouïe grâce à de musiciens qui ont fait preuve d’un authentique talent artistique avec des inqlabat hsin et extrait de noubat essika et des kh’lassat. Akhfaytou ma lqahou dahar, Zin ma aâtak allah, Hal saqaytani raj, Sayidi af’al ma yassorok, Man taloum el ochaq, Ya sahiba el wadjhou el jamil, Haraqa dani mahjati, L’qiteha fi twaf tassâa, tels sont entres autres, les titre que l’association Rasd wa maya a interprété avant de céder la scène à Lamia Madini. Vêtue d’une tenue traditionnelle chatoyante qui correspondait au costume traditionnel algérois de l’époque,  Lamia Madini, a attiré le regard du public.
 Ainsi, ce fut la cantatrice de la chanson andalouse, qui a marqué la clôture de cette édition et qui s’est évertuée à emballer les présents en compagnie de son orchestre. Lamia, qui entonna quelques morceaux de son riche répertoire à l’instar de zin ma aâtak allah", fut longuement ovationnée par des acclamations et de stridents youyous provenant du public de la ville des cerises. Tal El ouahch Alya, El Achouaq, A Yanfaou qawli, Ya ahl El houmaya, Wa Hayat abouk wa oumak, sont, entre autres, les chansons que Lamia Madini a interprétées lors de cette soirée au bonheur des citadins qui saluaient l’orchestre et battait la mesure avec des applaudissements de plus en plus nourris… Un moment chargé d'émotion, de bonheur et de paix qui plongera  l’atmosphère chargée de sons et d’airs célèbres dans un merveilleux voyage à travers l'Andalousie arabe, sur les traces ou dans les pas de Zyriab dans une ambiance festive propice à la détente de l’esprit. Ainsi le rideau est tombé sur cet événement musical régional avec ses magnifiques soirées dédiées aux échanges du savoir-faire culturel auxquels ont pris part plusieurs associations andalouses de différentes régions du pays. Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle édition plus prometteuse. 
S. O.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions