mardi 16 octobre 2018 11:12:07

Wilaya d’Alger : Lancement du plan directeur de résilience urbaine

«Acquérir les outils et compétences nécessaires pour une meilleure gestion des risques naturels», tel est l’objectif assigné au Plan directeur de résilience urbaine (PDRU) de la wilaya d’Alger qui a été lancé hier.

PUBLIE LE : 12-07-2018 | 0:00
D.R

«Acquérir les outils et compétences nécessaires pour une meilleure gestion des risques naturels», tel est l’objectif assigné au Plan directeur de résilience urbaine (PDRU) de la wilaya d’Alger qui a été lancé hier.
En effet, au cours d’une cérémonie organisée à la salle de conférences de la wilaya d’Alger, à laquelle ont assisté les autorités locales de la wilaya et les représentants de plusieurs départements ministériels, ce plan, en sept phases, a été officiellement lancé dans sa première partie.
Il s’agit d’un plan d’action qui vise à organiser les processus de planification et de fonctionnement des zones urbaines complexes. Il permet l’intégration de la Gestion des risques de catastrophe (GRC), dans les grandes villes et nouveaux centres urbaines, à l’instar d’Alger, qui a connu une importante poussée démographique conjuguée à une expansion urbaine jugée parfois «anarchique».
Selon les experts présents à cette rencontre, la gestion des calamités naturelles, telles que les  séismes,  les inondations et glissement de terrain et l’effondrement de cavités, est devenue une préoccupation majeure pour les autorités publiques qui, par l’élaboration d’un tel plan d’action veulent «enregistrer des progrès pour une meilleure résilience» de la ville d’Alger.
Selon eux, «il importe de se doter d’un mécanisme  de gestion rapide et efficace des catastrophes naturelles dans les milieux urbains».  
Dans ce contexte, pour le Dr Azzeddine Boudiaf, le Plan directeur de la résilience urbaine (PDRU), vise à «optimiser les ressources en définissant et en répartissant les rôles et les responsabilité entre les différents acteurs à tous les niveaux de l’administration».
Pour  sa part, l’expert Fouad Bendimerad, directeur de l’EMI (Earthquakes and Megacities Initiatives), «l’anticipation des catastrophes et la réduction des risques, nécessite de mettre en place un projet de nature participative» qui impliquent toutes «les parties concernées» soit dans la sphère de décision, soit dans le domaine de l’action de terrain. 
Conscients de cette réalité, les pouvoirs publics ont décidé d’agir en engageant la réalisation de ce plan directeur de résilience.
Ce dernier a été approuvé par le gouvernement, le 19 février dernier, sa mise en œuvre a été assignée à la wilaya d’Alger, sous l’autorité du wali.
A cet effet, un accord de partenariat a été conclu avec les services d'EMI (Earthquakes and Megacities Initiatives), organisme scientifique (basé aux Philippines) ayant mis au point cette procédure et réalisé des travaux  similaires dans des mégapoles internationales à l'instar d'Istanbul, en  Turquie, et Dakka, au Bangladesh. 
Ce PDRU vise à développer la résilience  d'Alger et sa capacité de réduire l'impact d'une catastrophe, à la fois sur les vies humaines et sur les biens. "Ce PDRU, premier du genre en Algérie, ne vise pas seulement en cas de  catastrophes (séismes, inondations, glissements de terrain, etc.) la réduction des pertes en vies humaines dans la wilaya d'Alger, mais aussi, à pouvoir rétablir rapidement toutes les fonctions permettant la continuité des activités de l'Etat", a souligné M. Fouad Bendimerad, président et chef de projet EMI, lors de la cérémonie du lancement du PDRU. "En vue d'assurer la pérennité de ce projet qui durera deux années, les spécialistes algériens d'EMI travailleront en étroite collaboration avec les experts algériens des différentes institutions nationales", a-t-il  affirmé, ajoutant que "la  réalisation de ce plan, permettra, tout en ayant les premiers résultats à court et moyen termes, d'assurer la résilience d'Alger à long terme".
De ce fait, le PDRU fournira à la wilaya d'Alger, une vision commune d'une ville résiliente, une feuille de route réaliste pour la prise des décisions et la  conduite des actions à moyen et long termes visant à réduire les risques ainsi que des mécanismes de programmation budgétaires des projets de réduction de risques, a également précisé l’expert, qui a souligné que ce plan donne la possibilité aux citoyens, aux communautés et aux institutions, de participer à l’amélioration de la sécurité de la capitale lors de la survenue de toute catastrophe ou aléa naturel.
Pour plus d’informations, les experts présents à la rencontre d’hier, recommandent le site : www.emi-megacities.org
Tahar Kaïdi
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions