mardi 16 octobre 2018 11:43:11

Rentrée scolaire 2018/2019 : Les procédures d’inscriptions simplifiées

Fini les fils d’attentes interminables au niveau des établissements scolaires pour les besoins d’inscriptions. Désormais les élèves et leurs parents ne seront plus tenus de présenter des dossiers volumineux.

PUBLIE LE : 12-07-2018 | 0:00
D.R

 Fini les fils d’attentes interminables au niveau des établissements scolaires pour les besoins d’inscriptions. Désormais les élèves et leurs parents ne seront plus tenus de présenter des dossiers volumineux. Et pour cause, la ministre de l'Education nationale, Mme Nouria Benghabrit vient d’instruire ses services d'alléger les procédures administratives pour l’accès aux établissements ou à une classe supérieure.
 «Les responsables au sein de son secteur sont appelés à travailler dans le respect des dispositions du Décret exécutif n°15-204 du 27 juillet 2015 dispensant le citoyen de la présentation des documents d'état civil contenus dans le registre national automatisé de l'état civil», peut-on lire dans une note diffusée sur les sites du ministère de l'Education.
En effet, la première responsable du secteur de l’éducation a précisé que les parents d'élèves ne sont plus obligés de fournir des documents de l'état civil contenus dans le registre national automatisé de l'état civil, ni de procéder à la légalisation du règlement intérieur des établissements scolaires, outre la présentation de l'acte de naissance. Il suffira juste d’une simple signature pour régler les formalités administrative inhérentes aux inscriptions.
Nouria Benghabrit a également fait savoir que son département procèdera à la présentation du nouveau manuel scolaire dans les établissements scolaires lors de la rentrée 2019-2020. Elle a également mis l'accent lundi, sur l'importance de consentir les efforts nécessaires pour garantir l'accès de tous les élèves aux manuels scolaires avant le début la prochaine rentrée scolaire.
Il y a lieu de signaler que parmi les autres nouveautés de la prochaine rentrée, 30 nouveaux manuels scolaires et 6 cahiers d'exercice ont été mis à la disposition des élèves du 2e palier des cycles primaires et moyen (2e et 4e années du primaire et 2e et 4e années du moyen) en vue de parachever les améliorations des programmes scolaires entamées l'année dernière».
La ministre de l'Education nationale a affirmé que la commission de mise en conformité et de suivi des manuels scolaires a refusé la validation de sept nouveaux manuels destinés aux élèves du deuxième palier de l'enseignement moyen (2e et 3e années), car «leur contenu était en deçà du niveau escompté», les anciens livres seront donc réutilisés cette année.

Les autres nouveautés de la prochaine rentrée scolaire

Cette mesure incitative s’inscrit, entre autres, dans le cadre de la politique éducative adapter en Algérie depuis quelques année et qui repose sur l’instauration d’un cadrage stratégique des opérations à entreprendre jusqu'en 2030 pour assurer la continuité de la mise en œuvre de la réforme du système scolaire, dont le principal objectif est un enseignement de qualité.
D’ailleurs, une série de mesures ont été prodiguées aux responsables. Parmi lesquelles les grandes orientations devant guider toutes les actions à entreprendre afin d’assurer la réussite de cette année scolaire.
Sur les questions pédagogiques, la ministre a indiqué qu’il sera demandé aux enseignants d’identifier les acquis scolaires des élèves, dans un premier temps, en ajoutant que «le second élément fondamental est le suivi de l’enseignant par l’inspecteur», conformément au plan national des apprentissages et la stratégie d’évaluation, «particulièrement les nouveaux enseignants qui ont fait un stage».
Elle a souligné également que son secteur prendra soin de développer un ensemble d'actions inscrites au plan d'action du gouvernement. L'essentiel de ces actions portera sur «l'amélioration de la maîtrise des langages fondamentaux au primaire, la réforme du système d'évaluation pédagogique, la généralisation progressive de l'enseignement de tamazight, l'amélioration de la gouvernance dans le système scolaire en poursuivant la numérisation du secteur, le renforcement de l'éducation à la citoyenneté et la mise en œuvre du programme national de formation en direction de tous les personnels.
À retenir aussi, qu’en prévision de la prochaine rentrée scolaire le ministère va procéder a un important recrutement. D’ailleurs, plus de 740.000 candidats ont passé, le 12 juin dernier, le concours de recrutement organisé par le ministère de l’Education nationale pour pourvoir 8.586 postes pédagogiques et administratifs au niveau national. Sur un total de 3.378 enseignants primaires, le département de Benghabrit recrute 2.377 enseignants d’arabe, 204 de tamazight et 797 enseignants de français.
Par ailleurs, la ministre de l’Education avait fait état du recrutement de 300 enseignants de tamazight pour la rentrée scolaire 2018/2019, entre juin et juillet, précisant que son département «table sur l’élargissement de l'enseignement de tamazight à travers le territoire national, dès la prochaine rentrée scolaire».
    Sarah A. Benali Cherif
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions