samedi 15 dcembre 2018 04:09:19

Forum Chine - Pays arabes : Poursuite de la coordination pour soutenir la cause palestinienne

La déclaration finale de la huitième réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes a appelé à la poursuite de la coordination entre la Chine et les pays arabes, afin de soutenir la cause palestinienne et les droits inaliénables de son peuple, dont le droit à l'autodétermination et à l'établissement d'un État indépendant sur la ligne du 4 juin 1967 ayant El-Qods pour capitale.

PUBLIE LE : 12-07-2018 | 0:00
D.R

La déclaration finale de la huitième réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes a appelé à la poursuite de la coordination entre la Chine et les pays arabes, afin de soutenir la cause palestinienne et les droits inaliénables de son peuple, dont le droit à l'autodétermination et à l'établissement d'un État indépendant sur la ligne du 4 juin 1967 ayant El-Qods pour capitale. Adoptée par les ministres du forum Chine-Pays arabes, avec la participation du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, «la Déclaration de Pékin» a remis l'accent sur l'importance d'accorder à la Palestine, la qualité de membre à part entière au niveau de l'Organisation des Nations unies (ONU) et l'engagement de réaliser la paix dans la région du Moyen-Orient, et ce sur la base d'une solution à deux États, conformément au droit international et aux résolutions onusiennes relatives à l'initiative arabe de paix. À cette occasion, les deux parties ont appelé à parvenir à une solution juste pour la question des réfugiés palestiniens, basée sur le droit au retour, conformément à la décision de l'ONU et à l'initiative arabe de paix et en soutien au plan du président palestinien visant la réalisation de la paix, lequel a été proposé au Conseil de sécurité.
À ce propos, ils ont souligné que la politique israélienne de colonisation des territoires palestiniens, y compris d'El-Qods, «est illégale, conformément au droit international et aux décisions pertinentes de l'ONU qui menace la solution à deux États et entrave l'édification d'un État palestinien contigu, rejetant toutes les législations et les lois israéliennes qui visent à légitimer la colonisation». Les deux parties ont également mis l'accent sur l'impératif pour tous les pays de respecter les décisions 476 et 478 du Conseil de sécurité et la décision de l'AG de l'ONU relative au non-transfert de ses missions diplomatiques à El-Qods, tout en rejetant la décision des États-Unis de reconnaître El- Qods capitale d'Israël. Les deux parties ont estimé que le transfert de l'ambassade américaine à El-Qods «constitue un grave précédent qui enfreint le consensus international autour de la ville occupée, et viole le droit international et les résolutions de l'ONU y afférentes. Il encourage également la violation de la légalité internationale». S'agissant de la crise syrienne, les deux côtés ont exprimé «leur profonde inquiétude vis-à-vis de la situation en Syrie», mettant en avant la «nécessité de parvenir à une solution politique à la crise dans ce pays devant répondre aux aspirations du peuple syrien et préserver l'unité et l'intégrité territoriale de la Syrie».
Une solution susceptible «d'éradiquer les groupes terroristes, conformément aux conclusions de Genève et à la résolution du Conseil de sécurité, et de rejeter la solution militaire et toutes sortes de violence contre le peuple syrien». Les deux parties ont exhorté les pays donateurs à honorer leurs engagements pris lors des conférences de donateurs pour le soutien à la situation humanitaire en Syrie, tenues dernièrement au Koweït, à Londres et à Bruxelles. Pour la crise au Yémen, la déclaration de Pékin a affirmé l'engagement des deux parties à préserver la souveraineté, la sécurité, la stabilité et l'intégrité du Yémen, tout en soutenant le gouvernement yéménite légitime sous la direction du président Abdrabbo Mansour Hadi. Outre le soutien de l'envoyé onusien au Yémen, les deux parties se sont engagées, aussi, à la poursuite des concertations politiques, pour parvenir à une solution politique à la crise au Yémen, conformément aux trois références consistant en l'initiative du Golfe et ses mécanismes exécutifs, les conclusions de la Conférence du dialogue national et les résolutions de l'ONU. Selon la déclaration finale, les deux côtés ont appelé à condamner les actes et les groupes terroristes, à lutter contre le terrorisme et à tarir les sources de son financement. Ils ont exhorté, également, au renforcement du dialogue entre les civilisations, les peuples et les religions, réaffirmant le soutien aux efforts visant l'interdiction de la prolifération des armes nucléaires et celles de destruction massive. Par ailleurs, la déclaration finale a mis l'accent sur «l'importance de la coopération sino-arabe pour instaurer la paix et la sécurité internationaux».
Les deux parties ont appelé à renforcer le dialogue et la coopération dans le cadre des Nations unies, outre le rôle de cette dernière dans les affaires internationales, tout en réitérant leur attachement à coordonner étroitement dans toutes les questions soulevées à l'ordre du jour du Conseil de sécurité et l'Assemblée générale de l'ONU, y compris les organisations y relevant, à leur tête celles relatives au Moyen-Orient. Il s'agit également de réaffirmer l'importance de trouver des solutions politiques aux questions et aux crises régionales. L'initiative de «la Ceinture et la Route», présentée par le président chinois, a été saluée dans la déclaration finale, vu ce qu'elle offre comme opportunité prometteuse en termes de coopération et d'intérêt mutuel, tout en mettant l'accent sur «la nécessité de poursuivre la coopération, la concertation et la concrétisation de l'intérêt mutuel, notamment dans le cadre de la coopération sino-arabe à la construction de «la Ceinture et la Route» et l'élargissement des domaines de coopération au service des intérêts communs des deux parties». Il a été question également de «l'importance de promouvoir les relations sino-arabes au niveau du partenariat stratégique basé sur la coopération globale et le développement commun pour un meilleur avenir». Selon la déclaration finale, les deux parties ont appelé au renforcement de la coopération dans le domaine de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, dans le cadre de l'intérêt mutuel et l'accélération de l'utilisation des énergies renouvelables de manière à atteindre les objectifs du développement durable. Les deux parties ont adopté le programme exécutif du Forum de coopération Chine-États arabes entre 2018-2019 et la déclaration exécutive sino-arabe de la construction de «la Ceinture et la Route», tout en exprimant leur pleine satisfaction pour la réussite de cette session».

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions