jeudi 15 novembre 2018 20:50:42

Séjours de Solidarité : Des milliers d’enfants concernés

«Pas moins de 7.600 enfants issus de familles nécessiteuses des wilayas du Sud et des Hauts Plateaux bénéficieront de séjour durant les vacances d’été dans l’une des 14 wilayas côtières.» C’est ce qu’a annoncé la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme.

PUBLIE LE : 10-07-2018 | 0:00
D.R

«Pas moins de 7.600 enfants issus de familles nécessiteuses des wilayas du Sud et des Hauts Plateaux bénéficieront de séjour durant les vacances d’été dans l’une des 14 wilayas côtières.» C’est ce qu’a annoncé  la ministre  de la Solidarité nationale, de la Famille  et de la Condition de la femme.

S’exprimant à l’ occasion du coup d’envoi des séjours de solidarité ce week-end, Mme Ghania Eddalia a fait savoir que le nombre de wilayas bénéficiaires de ces séjours de solidarité qui concerne traditionnellement 20 wilayas du sud,  est passé à 28 cette année.  «Il faut noter que jusqu’en 2016, seules 17 wilayas étaient concernées par cette initiative» a-t-elle rappelé, avant de préciser que «cette augmentation du quota de wilayas constitue la preuve du maintien par l’Etat de la politique sociale en direction des catégories précaires et du travail du   gouvernement pour concrétiser le principe d’égalité et justice sociale».
Mme Eddalia a précisé, dans ce sillage, que  son département œuvre à favoriser l’émergence de traditions nouvelles d’échanges entre les wilayas à l’occasion des vacances d’hiver et du printemps pour jeter des ponts de fraternité entre les enfants de l’Algérie.
La responsable du secteur de Solidarité a, également, fait remarquer que l’année en cours   verra l’organisation de 3 sessions de séjours d’été avec 1.700 enfants de plus comparativement à l’année passée, et la mobilisation de 287 millions de DA pour l’opération.  
La ministre a relevé, à cet effet, que 20 % des bénéficiaires sont des enfants aux besoins spécifiques, soit 1.520 enfants et 10 % sont des enfants fréquentant les établissements sous tutelle. À cette occasion, elle a appelé les encadreurs de  à améliorer les conditions d’accueil et de prise en charge des enfants.
Réitérant  «l’intérêt» porté par l’Etat algérien aux questions de l’enfance, notamment en matière de protection, de prise en charge et de promotion, elle soulignera que celui-ci «agit suivant une stratégie émanant d’une profonde conviction qui considère les enfants comme réservoir de la Nation et son énergie pour la construction de l’avenir».

Réduire l’écart entre les wilayas du Sud et du Nord

Mme Eddalia a souligné que les institutions futures de l’enfance sont appelées à garantir un climat propice à l’épanouissement de l’enfant et à son équilibre à travers le droit de participation au sein de la classe de son école, son droit à l’expression et à formuler son avis, son droit au divertissement, à l’information en toute sécurité et sans atteinte à sa personne psychologique ou corporelle. Pour elle, cet effort national ne portera ses fruits qu’avec la contribution locale et le travail de proximité en tant que pierre angulaire pour assurer l’équilibre social souhaité.
La ministre a cité, à ce titre, «l’attachement du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à cette question, en insistant à chaque occasion sur la nécessité de renforcer la position de l’enfant et à le placer au sein des priorités stratégiques dans tous les plans d’action du gouvernement», rappelant «les efforts importants déployés en matière de réforme législative. Des efforts qui témoignent de la position qu’occupe l’enfant en Algérie».
Par ailleurs , elle a indiqué que les «profondes» réformes initiées sur les plans législatif et sociopolitique ont été «couronnées» par la mise en place d’un Fonds de pension alimentaire et la loi relative à la protection de l’enfance en 2015, ajoutant, à ce propos, que «la révision constitutionnelle de 2016 est une preuve irréfutable du processus engagé par l’Algérie pour le parachèvement des étapes nécessaires à la garantie de la protection et de la promotion de l’enfance dans notre pays».
Selon le programme riche en activités qui  a été établi par les directions de Solidarité des wilayas côtières, les jeunes colons profiteront, cet été, des joies de la mer et du littoral de leur pays ainsi que de nombreuses activités, telles que  les randonnées et les tournois sportifs. Les enfants  se rendront aux parcs de loisirs et animaliers et au musée du chahid et d’autres monuments historiques.
Ce genre d’initiatives, qui ont un coût considérable dans le budget de la solidarité, a pour motivation de réduire l’écart entre les wilayas du Sud et du Nord, notamment pour les enfants issus des régions enclavées qui peuvent ainsi, découvrir leur pays, et bénéficier de loisirs que  leurs parents ne peuvent leur offrir, ce qui n’est que salutaire en ces périodes de grandes chaleurs.
Sarah A. Benali Cherif
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions