mercredi 19 septembre 2018 14:51:33

Fêtes et tapage nocturne : Les décibels de trop

Le bonheur des uns fait le malheur des autres.

PUBLIE LE : 09-07-2018 | 0:00
D.R

Le bonheur des uns fait le malheur des autres. C’est un fait qui se confirme, tous les jours, dans  nos quartiers où il ne fait plus  bon vivre. Et pour cause l’incivisme et l’absence de la culture du bon voisinage et de citoyenneté qui se meurent petit à petit. Déranger  ou même nuire à son voisin ne préoccupent plus les gens qui tournent carrément le dos aux notions de respect de l’autre et les règles de cohabitation avec celui-ci.
Le tapage nocturne, voilà un problème très fréquent dans nos cités alors que les textes de loi l’interdisent bel et bien. Déposer plainte contre un voisin «bruyant» et désagréable ne fait pas partie de nos mœurs. C’est même une plaisanterie de mauvais goût, à voir tous ces dépassements, enregistrés parfois au nom de travaux effectués, chez-soi ou encore fêter un évènement spécial comme c’est le cas des fêtes durant lesquelles l’on s’approprie tout simplement les espaces communs pour les transformer carrément en salles des fêtes en bonne et due forme. En effet, par les temps qui courent, beaucoup de familles, pour des raisons financières, s’éloignent de l’impératif de louer une salle des fêtes pour organiser le mariage de leur fils. Tout se fait au niveau de la cité. A vrai dire, le bonheur de ces heureux couples qui convolent en justes noces se paie cher par tous les  habitants de la cité, appelés, malgré eux, à s’accommoder avec la musique forte et autres aspects de fêtes, devenus plus qu’une simple cerise sur le gâteau, aux yeux des fêtards. Aujourd’hui, le manque de civisme fait que l’on ne se soucie guère de la quiétude des voisins, et pour cela, on n’hésite point à  piétiner la législation, pourtant claire et ne laisse plus de doute à ce sujet, sans parler des droits du voisin et les règles de la vie  en ville.  Malheureusement à l’heure d’un individualisme criard, certains se permettent  même de porter préjudice à son voisin, pour la seule et unique raison qu’ils sont heureux, et c’est leur manière de manifester leur joie.
        Samia D. 

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions