mardi 16 octobre 2018 10:04:21

Dans la LUCARNE : On veut choisir pour lui

Ce qui devait arriver arriva ce 24 juin 2016 au Centre Technique de la FAF, sis à Sidi Moussa.

PUBLIE LE : 30-06-2018 | 0:00
D.R

Ce qui devait arriver arriva ce 24 juin 2016 au Centre Technique de la FAF, sis à Sidi Moussa. Il y a eu le limogeage officiel de Rabah Madjer de ses fonctions de sélectionneur national de l’équipe nationale des séniors. Il est parti lui et son staff technique qui ont tous refusé de démissionner pour des raisons qui les concernent. Car, vraiment, ils voulaient continuer à exercer à la tête de l’EN. L’ex-sélectionneur national, dans son for intérieur, estime qu’il a fait du «bon travail», même si tout le monde était d’un avis contraire. Toujours est-il, l’unanimisme qui avait suivi la décision de limoger Madjer et son staff technique par le BF de la FAF prouve le degré de déliquescence auquel l’EN A est arrivée ces temps-ci alors qu’en même temps, des équipes africaines moyennes ont été éliminées presque d’entrée au mondial. Nombreux sont déjà en train de regretter la grande équipe algérienne du dernier mondial 2014 qui a eu lieu au Brésil. Avec cette équipe, on aurait pu faire des «miracles» et aller loin dans ce mondial assez élevé, malgré tout. Ceci dit, et à plus de deux mois du match officiel contre la Gambie pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019 prévue au Cameroun, on est sans entraîneur. C'est-à-dire que maintenant, on sera certainement pris par le temps, mais aussi par la nécessité de ne pas se tromper encore une fois en choisissant un nouveau coach de l’EN A dans la précipitation. Ce qui serait négatif pour les verts et nous ferait perdre un temps précieux. Ce qui reste incompréhensible pour les uns et les autres demeure le fait que nous avons désormais une certaine expérience pour mieux gérer la situation à venir. Selon certaines informations, la FAF aura à rechercher un nouvel entraîneur avant la date du 30 juillet prochain. C'est-à-dire que même si l’on arrive à trouver un entraîneur qui est lié au salaire qu’on peut lui octroyer, il y a lieu de relever qu’on ne dispose pas beaucoup de temps. C’est vrai que la Gambie n’est pas un «foudre» de guerre, mais en Afrique chaque match peut «charrier» son lot de surprises. Devant, cette situation de carence, la désignation d’un sélectionneur national s’impose comme une priorité pour le président de la FAF, son Bureau Fédéral, mais aussi son DTN, Rabah Saâdane doivent agir vite, surtout que les «grosses pointures» ne sont pas à la portée de n’importe quelle «bourse». De nos jours, les entraîneurs sont devenus trop exigeants avant de s’engager avec une sélection nationale. De plus, le «métier d’entraîneur» est fichtrement à «risques». On est en train de voir ce qui arrive aux coachs de sélections qui se font «ridiculiser» dans un mondial russe «impitoyable» et surtout qui n’accordent aucune rémission aux «loosers». Par conséquent, il faudra choisir vite et bien pour ne pas revenir, à chaque fois, à la case départ du fait qu’on s’est précipité dans la prise de décision et que celle-ci a été prise d’une manière unilatérale. «Un chat échaudé craint l’eau froide». Cet adage est toujours d’une grande vérité dans notre football et notamment dans l’instance qui le gère. C’est ainsi que l’on constate que certains ont commencé à jouer à «l’agent» en proposant des noms à Zetchi en parlant de sa détention d’une «short-list» d’entraîneurs à contacter. On a même voulu faire dans le sensationnel en annonçant la «future venue» de Renard qui est à la tête de la sélection marocaine. De plus, il vient de prolonger avec ce pays. Certes, tout est relatif, mais il y a, à ce niveau, par décence, de laisser la FAF agir en toute transparence et surtout dans la placidité et le calme afin de ne pas passer à côté de la plaque. Ce qui serait pour nous tous un autre feuilleton «indigeste» qui pourrait faire engouffrer notre football dans un «tunnel» où il est malaisé de s’en sortir sans «casse».
Ne pas se «tromper» !
Hamid Gharbi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions