jeudi 18 octobre 2018 21:19:15

Aïd-El-Fitr : 50.000 commerçants réquisitionnés

Près de 50.000 commerçants auront à assurer la permanence pour l’Aïd El Fitr à travers le territoire national afin de répondre aux besoins des consommateurs en matière d’approvisionnement en produits alimentaires et services de large consommation durant cette fête, a précisé, hier, un communiqué du ministère du Commerce.

PUBLIE LE : 14-06-2018 | 0:00
D.R

Près de 50.000 commerçants auront à assurer la permanence pour l’Aïd El Fitr à travers le territoire national afin de répondre aux besoins des consommateurs en matière d’approvisionnement en produits alimentaires et services de large consommation durant cette fête, a précisé, hier, un communiqué du ministère du Commerce.
Cette permanence concernera 5.376 boulangers, 32.819 commerçants activant dans l’alimentation générale, fruits et légumes, 11.234 dans des activités diverses et 445 unités de production (134 laiteries, 275 minoteries et 36 unités de production d’eaux minérales), ce qui fait un total de 49.893, représentant une hausse sensible de 14.017 commerçants comparativement à la même période de l’année 2017.
Le nombre de commerçants réquisitionnés a ainsi été renforcé et revu à la hausse de l’ordre de 39% par rapport à l’année 2017, et ce, pour pouvoir assurer aux consommateurs une  disponibilité fluide des produits notamment de large consommation, précise le communiqué.
Pour la réussite de ce dispositif et s’assurer de l’application de la mise en œuvre du programme de permanence, le ministère mobilisera à travers l’ensemble du territoire national pas moins de 2.277 agents de contrôle pour le suivi des orientations du département ministériel de Saïd Djellab. Les agents de contrôle chargés d’affirmer ou infirmer le respect de cette permanence et des poursuites judiciaires seront lancées à l’encontre de ceux qui ne respectent pas cette obligation.
Du côté de la wilaya d’Alger, la Direction du commerce a réquisitionné plus de 4.500 commerçants pour les deux jours fériés de l’Aïd El Fitr, sur un total de 8.779 dans la wilaya d’Alger, ce qui représente un taux de 52,33% du nombre total des commerçants et opérateurs économiques inscrits à Alger.
Le représentant de ladite direction, Dehar Layachi, soulignera «la réquisition relative aux commerçants à cette occasion ne concerne pas toutes les activités mais se limite aux prestations nécessaires au citoyen durant cette période, à l’instar des épiceries, des commerces de fruits et légumes et des boulangeries».
Les commerçants qui ne respecteront pas la permanence seront sanctionnés, selon la loi. A retenir que les commerçants qui ne respectent pas la permanence durant les fêtes de l’Aïd seront sommés de payer une amende avec fermeture de leur local commercial durant une période limitée.
En effet, l’application de la permanence des commerçants pendant les fêtes légales nationales et religieuses a commencé en 2012 suite à l’amendement de la loi 04-08 fixant les conditions de l’exercice des activités commerciales, par l’introduction d’une disposition obligeant les commerçants à assurer une permanence durant ces fêtes.
Cette loi prévoit des sanctions à l’encontre des récalcitrants dont la fermeture des locaux commerciaux pour une durée d’un mois assortie d’une amende allant de 30.000 à 300.000 DA contre les contrevenants.
Le ministère de Commerce appelle, cependant les commerçants réquisitionnés à contribuer massivement à la réussite de cette opération au profit des consommateurs algériens durant la fête religieuse.
Il faut noter que ce programme dont l’objectif est d’éviter des perturbations dans l’approvisionnement, s’inscrit en application des dispositions de l’article 8 de la loi 13-06 modifiant et complétant la loi 04-08 relative aux conditions d’exercice des activités commerciales.  
Il est à rappeler que l’année dernière, en dépit des assurances  de l’Union des commerçants algériens (UGCAA) et de la fermeté du ministère du Commerce quant au  suivi de la permanence durant la fête de l’Aïd, force est de relever que sur le terrain, beaucoup de commerces n’ont pas lever leur rideau pendant les deux jours de l’Aïd et n’ont point respecté le programme instauré par la tutelle.
Mohamed Mendaci

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions