samedi 15 dcembre 2018 11:14:50

Ramadhan s’achève : convivialité et générosité

50.000 commerçants réquisitionnés.

PUBLIE LE : 14-06-2018 | 0:00
D.R

C’est plutôt un constat de symbiose et de communion qui se déploie d’emblée à travers une rapide rétrospective de ce mois béni qui tire à sa fin. Le Ramadhan 2018 s’achève aussi sur un sentiment de joie collective, manifestement ressentie dans les 48 wilayas.

Une joie suscitée par ce formidable cadeau de l’Aïd fait par le Chef de l’Etat aux Algériens. L’on parle ici de 50.000 unités de logements attribuées en une seule opération, dont le déroulement a été supervisé par 12 ministres.
Un tel événement d’envergure fera date et restera pour longtemps gravé dans la mémoire de nos concitoyens, celle des bénéficiaires de ces logements plus particulièrement. A l’évidence, il ne s’agit pas là d’un hasard tombé du ciel, mais bel et bien le résultat d’un effort soutenu en application des instructions du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, relatives au secteur de l’habitat. Dans ce même chapitre, il convient de souligner que le département de l’habitat n’a pas été le seul à se distinguer sous les feux de la rampe pendant ce mois du Ramadhan. C’est le cas aussi pour beaucoup d’autres départements gérés par des ministres qui tout au long de ce mois sacré ont tenu à réaffirmer leur disponibilité à être à l’écoute des citoyens afin de leur apporter des réponses réelles à leurs préoccupations quotidiennes. L’espoir d’un changement vers le mieux est ainsi bien entretenu tant le rapprochement entre les responsables du gouvernement et la société de base a été soutenu pendant ce mois sacré par la multiplication des activités ministérielles, celles visant notamment à consolider davantage les liens la solidarité, de fraternité, et de cohésion dans une ambiance de partage et piété, en vertu des valeurs sacrées du mois de Ramadhan. En parlant des valeurs de la solidarité, nul doute que la palme d’or revient à l’institution ministérielle en charge de cette mission et dont la ministre, Mme Ghania Eddalia, n’a ménagé aucun effort pour que le Ramadhan 2018 soit celui où   une réelle prise en charge au profit des démunies soit garantie pendant ce mois sacré. Tout au long de cette période, assez nombreuses ont été en effet les sorties sur le terrain de la ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme pour s’assurer de l’application rigoureuse des orientations du Président de la République pour la prise en charge des démunies. Dans ce cadre, notons que pour ce Ramadhan, il y a eu prolifération de restaurants de la Rahma, et l’on compte plus de 230 rien qu’à Alger. Relevons également de ce cadre l’effort colossal fourni en termes d’attribution du couffin du Ramadhan. Une enveloppe dépassant les 15 milliards de centimes a été en effet débloquée dans la capitale pour cette finalité. L’autre défi relevé haut la main pour les pouvoirs publics pendant ce mois sacré est celui afférent à la disponibilité des fruits et légumes en quantité abondante sur les marchés. Idem pour ce qui est des viandes blanche où rouge. En effet, même s’il est vrai que la question de la hausse des prix de certains produits a quelque peu agacé le citoyen, celui-ci n’a pas eu du tout à se plaindre de la disponibilité, y compris du lait en sachet qui faisait précédemment l’objet d’une pénurie accentuée du fait des dysfonctionnements dans la distribution de ce produit. Du point de vue sécuritaire, nos concitoyens ont vécu un Ramadhan des plus sûrs et des plus sereins. Ce qui a permis d’ailleurs, dans les grandes villes du pays, à recourir a des manifestations de convivialité collective. L’image du méga iftar pour 1.000 personnes initié par la commune d’Alger-Centre sous le slogan du vivre ensemble en paix.
   Karim Aoudia  

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions