dimanche 24 juin 2018 19:51:18

Développement des régions Sud et des Hauts plateaux : Une extrême importance

Communauté algérienne en France : la question des extraits de naissance réglée

PUBLIE LE : 14-06-2018 | 0:00
D.R

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a mis, mardi à Alger, l'accent sur la nécessité  d'accorder «une extrême importance» à l'accélération de la cadence du développement dans les régions du Sud et des Hauts Plateaux, et ce en application des instructions du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a indiqué mardi un communiqué du ministère.

M. Bedoui, précise la même source, a présidé une réunion avec les cadres centraux consacrée au débat «de dossiers importants, à l'instar de la création de zones industrielles et de micro-zones d'activité, le programme des deux Fonds du Sud et des Hauts Plateaux, le développement des zones frontalières, outre le rapport de la commission de terrain pour le constat des dommages occasionnés par les dernières pluies, ainsi que le travail de la commission sectorielle chargée des plages interdites à la baignade». Concernant la situation du programme des deux Fonds du Sud et des Hauts Plateaux, le ministre a souligné la nécessité d'accorder une extrême importance à l'accélération de la cadence du développement dans ces régions, notamment dans le Sud, et ce en application des instructions  du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, portant sur la généralisation du développement local sur le territoire national, à travers l'intensification de la coordination sur le niveaux central et local, afin de déterminer les priorités concernant les projets de proximité qui revêtent une grande importance dans le quotidien des citoyens et qui bénéficient du financement dans le cadre de ce programme. S'agissant du développement des zones frontalières, M. Bedoui  a appelé à la nécessité «d'intensifier la coopération avec les pays voisins, et dynamiser et promouvoir les mécanismes de coopération bilatérale, notamment dans les domaines de la sécurité et de la formation», mettant en avant «la priorité du défi sécuritaire dans ces régions et la nécessité de la coordination avec les instances concernées, notamment l'Armée nationale populaire (ANP)», a ajouté la même source. Il a annoncé, à ce propos, la tenue d'une rencontre nationale sur le développement des zones frontalières, pour examiner ses différentes dimensions de développement.  Le ministre a souligné «la nécessité de mettre en place des mécanismes pratiques pour le suivi de l'avancement de la création des zones industrielles à travers les différentes wilayas du pays, en coordination avec  l’Agence nationale d’aménagement du territoire (ANAT) et le Centre national d'étude et d'analyse pour la population et le développement (CENEAP)», rappelant, dans ce cadre, «la dimension économique dont les micro-zones d'activités devraient jouer pour la création d'une dynamique économique au niveau local, à travers l'ouverture des portes devant les porteurs de micro-projets, notamment les jeunes, ainsi que de parvenir à créer un réseau national des petites et micro-entreprises».  Concernant l'exposé sur le bilan de la commission sectorielle de constat des dégâts des dernières inondations ayant touché certaines wilayas, présenté par le délégué national aux risques majeurs, le ministre a donné «les instructions nécessaires pour la prise en charge des différents dommages occasionnés par ces inondations, et ce en coordination avec les différents secteurs concernés». Dans le cadre des décisions de la réunion consacrée aux préparatifs de la saison estivale, M. Bedoui a suivi un exposé présenté par la commission sectorielle chargée de s'enquérir de la situation des plages non autorisées à la baignade, sachant que 417 plages autorisées ont été ajoutées et 21 autres ont été rouvertes pour la saison 2018, tandis que 36 plages seront ouvertes pour la saison 2019.  Dans ce sillage, le ministre a ordonné la poursuite des études des cas des plages restantes à travers les différentes wilayas côtières afin d'ouvrir le maximum de plages à la baignade et pour assurer la sécurité et le bien-être des estivants.

Communauté  algérienne en France :  la question des extraits de naissance réglée

Le problème concernant les difficultés causées à certains Algériens vivant à l'étranger au sujet des extraits de naissance portant la numérotation «bis» dans la transcription de leurs mariages au service d'état civil français, vient de trouver une «issue favorable», a annoncé le ministre sur son compte Facebook. «Ayant reçu un nombre important de requêtes concernant les difficultés causées à certains de nos compatriotes par les extraits de naissance portant la numérotation +bis+ dans la transcription de leurs mariages au service d'état civil français, j'ai le plaisir d'informer les concernés que notre diplomatie a traité cette question avec la partie française et que ce problème vient de trouver une issue favorable», a-t-il précisé sur ce réseau social.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions