vendredi 21 septembre 2018 21:41:27

Contrôle du port de Hodeïda au Yémen : Début de l’offensive

La logique de la guerre a vaincu le droit humanitaire. L’assaut sur le port stratégique de Hodeïda a commencé.

PUBLIE LE : 14-06-2018 | 0:00
D.R

La logique de la guerre a vaincu le droit humanitaire. L’assaut sur le port stratégique de Hodeïda a commencé.
Des forces progouvernementales,   appuyées par la coalition arabe menée par Ryadh et Abou Dhabi ont lancé hier leur offensive, avec l'objectif d'en chasser les rebelles Houthis et de modifier le rapport de force dans le conflit qui ravage le Yémen, malgré les inquiétudes de plusieurs organisations internationales dont l’Onu quant à une «catastrophe humanitaire».  
Le grand port de Hodeïda, sur la mer Rouge, constitue un enjeu stratégique d'une guerre qui dure depuis plus de trois ans : il est le point d'entrée d'une  bonne partie des importations et de l'aide humanitaire internationale destinée à la population yéménite.  «La libération de Hodeïda est vitale pour la sécurité   maritime en mer Rouge, par où passent environ 15% du commerce international», selon l'ambassadeur saoudien à Washington.
Les Emirats arabes unis, avaient donné jusqu'à mardi soir à l'ONU pour trouver une solution et contraindre les Houthis à abandonner le contrôle de ce site sans combattre.  A la lumière des derniers évènements, une coalition de 14 ONG a demandé l'annulation de la conférence humanitaire sur le Yémen fin juin à Paris, jugeant «inconcevable de maintenir» cette rencontre  co-présidée par Ryadh. Pour sa part Mme Henrietta Fore, directrice générale de l'Unicef, s'est déclarée «profondément inquiète» et a appelé à la protection des quelque 300.000 enfants  qui vivent à Hodeïda et dans les environs. L'ONU a retiré son personnel international de Hodeïda lundi et, mardi.  Depuis 2015, la guerre au Yémen a fait près de 10.000 morts, plus de 55.000 blessés et provoqué «la pire crise humanitaire du monde», selon l'ONU.
L’intervention de la coalition arabe n’a eu aucun impacte significatif sur le terrain et les houthis continuent de contrôler une bonne partie du territoire dont la capitale Sanaa.
M. T.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions