samedi 23 juin 2018 01:31:52

Restructuration du FLN, M. ould-abbès : « ce n’est pas une purge »

Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould-Abbès, a affirmé, hier à Constantine, où il se trouvait pour donner le coup d’envoi de la restructuration du parti, que cette opération n’était en aucun cas une purge, mais représentait un retour aux sources.

PUBLIE LE : 14-06-2018 | 0:00
D.R

Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould-Abbès, a affirmé, hier à Constantine, où il se trouvait pour donner le coup d’envoi de la restructuration du parti, que cette opération n’était en aucun cas une purge, mais représentait un retour aux sources. «Nous avons procédé à un remaniement du bureau politique, en ne gardant que quatre moudjahidine, et en injectant de jeunes compétences, et c’est ce bureau qui va chapeauter le renouvellement des structures du parti. Il ne s’agit nullement ici de purge, mais bien d’une normalisation, d’un retour aux sources, en ce sens qu’il est question de redonner la parole aux militants de base, et lutter contre le népotisme qui a miné le FLN durant des années», dit-il. Devant les représentants des kasmas et mouhafada des 19 wilayas de l’Est, le SG est revenu sur l’histoire tumultueuse du parti, faite d’épreuves qu’il a traversées sans faillir : «Le FLN est passé par plusieurs crises, notamment en 1996, 1997 et 2003, mais il en est ressorti chaque fois plus fort. » Et d’ajouter, au sujet de l’élection présidentielle qui se profile : «Il y a actuellement beaucoup de manœuvres, mais nous sommes immunisés contre les manigances de toute sorte. En ce qui nous concerne, nous sommes sereins : le FLN aura un candidat en 2019, et celui-ci sera le prochain président, c’est tout ce que je peux vous affirmer pour l’instant.» M. Ould-Abbès a également saisi l’occasion pour louer l’attachement du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, aux principes de la politique sociale, en dépit de la difficile conjoncture financière que traverse le pays, lequel attachement a été matérialisé il y a deux jours par la distribution simultanée de 50.000 logements à travers le territoire national. «Si l’on considère qu’une famille algérienne est composée en moyenne de 5 membres, ce sont quelque 250.000 citoyens qui ont bénéficié de cette opération, ce qui s’ajoute aux réalisations enregistrées durant les 20 dernières années, que le FLN a accompagnées, et auxquelles il a grandement contribué», estime-t-il. Enfin, le SG du FLN a déclaré que le parti vise, avec le renouvellement de ses structures, à atteindre le million de militants, soit 250.000 encartés de plus que le nombre actuel, estimé à 750.000.
Issam B.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions