dimanche 23 septembre 2018 20:05:36

Plus de 82.000 prisonniers inscrits en enseignement général et en formation professionnelle : un pas vers la réinsertion

L’établissement de rééducation et de réadaptation d’El-Harrach a organisé, dans la nuit de mardi, une cérémonie de distinction des lauréats du concours national de récitation et de psalmodie du Coran.

PUBLIE LE : 14-06-2018 | 0:00
D.R

 L’établissement de rééducation et de réadaptation d’El-Harrach a organisé, dans la nuit de mardi, une cérémonie de distinction des lauréats du concours national de récitation et de psalmodie du Coran.
La cérémonie de distinction des lauréats du concours national de récitation et de psalmodie du Coran, qui a coïncidé avec la célébration de la nuit du Destin (Leïlat El- Qadr), était l’occasion, pour le directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, M. Mokhtar Felioune, de relever que le nombre de détenus au niveau des  établissements pénitentiaires inscrits en enseignement général et dans les filières de la formation professionnelle et artisanale s'est élevé à plus de 82.000 inscrits durant la saison 2017/2018.
  L’inscription des détenus dans les différents cycles de formation et d’enseignement intervient dans le cadre du développement et de la promotion des programmes de rééducation et de  réinsertion au niveau de ces établissements, indique M. Felioune.
 Dans ce sillage, le directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion a fait savoir que le nombre de détenus inscrits en enseignement général s'est élevé pour la saison 2017-2018 à 42.937 inscrits et à 39.992 pour les prisonniers inscrits dans les filière de la formation professionnelle ou l'artisanat, ce qui porte le nombre total des détenus à 82.929 inscrits, a-t-il fait savoir. Il a ajouté, à ce propos, que le nombre de détenus «candidats aux épreuves du baccalauréat pour la saison 2017-2018 s'élève à 4.391 inscrits  et à 4.698 pour les épreuves du Brevet de l'enseignement moyen, tandis que le nombre de détenus inscrits dans les classes de récitation du Coran s'est  élevé, à fin avril, à 8.281 inscrits».
Ils étaient, indique M. Felioune, quelque 4.698 détenus, dont 64 femmes, à avoir participé, cette année, aux épreuves d’enseignement moyen (BEM), un nombre en augmentation d'année en année, grâce aux programme et plan de vulgarisation de l'enseignement et de la formation en milieu carcéral, a fait savoir M. Felioune, dans une récente déclaration.
Par ailleurs, le directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion a assuré que l'organisation de ce genre de concours intellectuels, religieux et culturels au niveau des établissements  pénitentiaires permettait aux détenus de décrocher des diplômes et de  développer des compétences qui facilitent leur réinsertion dans la société.
L’organisation de tels concours, ainsi que l’encouragement des détenus à la participation à la poursuite de leurs études illustrent les résultats fructueux de la stratégie de la tutelle à accorder un intérêt à l’éducation plutôt qu’a la punition, une stratégie qui fait de l’établissement pénitentiaire, une institution  de réinsertion sociale, et non de sanction.  Dans ce contexte, M. Felioune a relevé que ces concours connaissaient un fort intérêt de la part des détenus, et témoignent, de ce fait, des efforts consentis par ces  établissements pour élever le niveau intellectuel des détenus, à travers l'organisation d'activités culturelles et religieuses.
En effet, le tour final du Concours national de récitation et de psalmodie du Coran  a vu la participation de sept détenus, le premier  prix est revenu à un détenu de l'établissement de rééducation et de  réadaptation de Tizi Ouzou, tandis que la première place dans la spécialité poésie est revenue à une détenue du même établissement. 
Dans la spécialité conte, le premier prix est revenu à un détenu de l'établissement de rééducation et de réadaptation de Blida, tandis qu'un détenu de l'établissement de rééducation et de réadaptation de Koléa a été distingué pour avoir réussi à lire et à résumer trois tomes du livre Zal El-Miaad, d’Ibn El-Djouzi, de même pour une détenue de l'établissement de  rééducation et de réadaptation d'El-Harrach, pour son résumé du livre d’Abdelfettah Zedah.
La cérémonie a été clôturée par la présentation de l'expérience de deux détenus ayant réussi à réaliser d'importants succès dans le domaine de  l'enseignement et de la formation professionnels.
Tahar Kaidi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions