samedi 23 juin 2018 01:34:02

Environnement : Une alternative pour l’économie nationale

La ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, a affirmé, lundi à Mila, que l’environnement constitue, pour l’économie nationale, «une alternative au pétrole, tout comme l’agriculture, le tourisme et l’industrie».

PUBLIE LE : 13-06-2018 | 0:00
D.R

La ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, a affirmé, lundi à Mila, que l’environnement constitue, pour l’économie nationale, «une alternative au pétrole, tout comme l’agriculture, le tourisme et l’industrie».

L’investissement dans ce secteur, notamment la récupération et le recyclage des déchets, génère des emplois, et peut s’orienter vers l’exportation et servir même à la production d’énergies alternatives, a affirmé la ministre, au cours de sa rencontre avec la société civile, tenue à la maison de l’Environnement.  «Le rôle du secteur de l’Environnement ne se limite pas aux inspections, mais inclut la création d’investissements multiples», a indiqué Mme Zerouati, assurant que des décrets exécutifs seront promulgués, pour faciliter le développement des activités de recyclage des déchets. Entre 2000 et 2015, 2 milliards de dollars ont été mobilisés pour remédier aux dysfonctionnements dans le secteur de l’Environnement et orienter le pays vers un développement durable, a affirmé la ministre.  L’intérêt de l’État pour l’environnement «a porté au plus haut niveau le souci de protection et de préservation de l’environnement», a souligné Mme Zerouati, rappelant que le pays a adopté plusieurs textes et ratifié toutes les conventions internationales sur la protection de l’environnement incluse dans la Constitution.  «L’environnement est un secteur horizontal en rapport avec tous les autres secteurs, et agit avec des chercheurs et la société civile, dans le but de protéger nos ressources naturelles et leur diversité», a ajouté la ministre. Les maisons de l’Environnement des wilayas ont un rôle de sensibilisation des citoyens, y compris les enfants, à la préservation de l’environnement et à l’utilisation rationnelle des énergies, a soutenu Mme Zerouati. Selon un exposé présenté à l’occasion, le secteur de l’Environnement à Mila a bénéficié de trois projets, pour l’élimination de la décharge sauvage de Tadjenanet et la requalification de son site en un espace récréatif, l’élimination de la décharge sauvage de Chelghoum Laïd et la réalisation d’une unité de traitement de lixiviat (jus des ordures) au niveau du CET de Mila sous l’égide de l’Agence nationale des déchets. Mme Zerouati a insisté sur la nécessité d’une gestion efficace des déchets, conformément à des plans évolutifs en fonction des spécificités de chaque région. La ministre devait également inaugurer une décharge intercommunale contrôlée à Tadjenanet, et visiter une unité de transformation de plastique à Chelghoum Laïd et une autre de recyclage des roues à Teleghma.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions