mardi 11 dcembre 2018 13:12:33

Pétrole : Le prix du panier de l’Opep à 73,62 dollars

Le prix du panier de référence du brut de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s’est établi à 73,62 dollars, a indiqué cette organisation sur son site web.

PUBLIE LE : 11-06-2018 | 0:00
D.R

Le prix du panier de référence du brut de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s’est établi à 73,62 dollars, a indiqué cette organisation sur son site web. Mercredi, le prix du panier de référence du brut de l'Opep était de 73,05 dollars, a précisé la même source.  Introduit en 2005, le panier de référence de l'Opep comprend quatorze types de pétrole, dont le Sahara Blend (Algérie), l'Iran Heavy (Iran), Es-Sider (Libye), Basra Light (Irak), Bonny Light (Nigeria), Arab Light (Arabie Saoudite), Girassol (Angola) et le Mery (Venezuela).  Jeudi, les cours de l'or noir ont terminé en hausse dans un marché se concentrant sur une importante réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) le 22 juin à Vienne. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a clôturé à 77,32 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse  de 1,96 dollar par rapport à la clôture de mercredi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de juillet a pris 1,22 dollar pour terminer à  65,95 dollars.  Par contre, les prix du pétrole ont  terminé la semaine en baisse. À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 76,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 86 cents par rapport à la clôture de jeudi.  Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude"» (WTI) pour le contrat de juillet a perdu 21 cents à 65,74 dollars.  Sur la semaine le Brent a perdu 0,43% et le WTI a cédé 0,11%.  Selon des analystes, la principale question qui se pose pour les  investisseurs est de savoir ce que l'Opep va décider lors de sa réunion prévue le 22 juin à Vienne. L'Arabie Saoudite et la Russie ont annoncé, il y a quelques jours qu'ils  pourraient assouplir les limitations de la production de brut. Lors d'un forum économique à Saint-Pétersbourg, le ministre saoudien de  l'Energie, Khaled al-Falah a jugé que les pays producteurs auront «bientôt la possibilité de libérer l'offre». Pour sa part, le ministre russe Alexandre Novak a estimé que «si nous  arrivons à l'idée commune qu'il est indispensable d'assouplir le niveau (de production, ndlr), cela doit se faire à partir du troisième trimestre". Cependant, le ministre irakien de l'Energie a affirmé jeudi qu'une hausse des extractions de l'Opep n'était pas sur la table, selon une information de presse. 

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions