dimanche 24 juin 2018 12:10:12

Les 10 derniers jours «Al Itikaf» la retraite spirituelle

Lorsque la plus grande partie du mois de Ramadan est écoulée, elle laisse place alors aux jours les plus illustres et les plus louables, qui constituent le véritable fruit et la pulpe de ce mois ; il s’agit des dix derniers jours.

PUBLIE LE : 09-06-2018 | 0:00
D.R

Lorsque la plus grande partie du mois de Ramadan est écoulée, elle laisse place alors aux jours les plus illustres et les plus louables, qui constituent le véritable fruit et la pulpe de ce mois ; il s’agit des dix derniers jours.

Le prophète Muhammad a dit  «Augmentez, augmentez les bonnes actions et les retraites spirituelles pendant les 10 dernières nuits du mois sacré». Cette période du mois sacré représente  pour les musulmans une occasion privilégiée de se consacrer entièrement à l’adoration de Dieu, de se repentir, de se rapprocher de Lui, et de l’implorer afin qu’il concrétise leurs aspirations les plus chères. La majorité des musulmans observe Al-Itikaf dans les mosquées pendant les dix derniers jours du Ramadan. Une  retraite pieuse, qui consiste a se retirer du monde extérieur pour un temps limité et se livrer, dans un lieu déterminé comme la mosquée à la méditation et à la lecture du Coran. En Algérie, traditionnellement, les dix derniers jours du ramadhan et particulièrement Leïlat El Qadr sont l’occasion de procéder à la circoncision des jeunes enfants dans l’atmosphère pieuse qui caractérise ces jours bénis parmi les autres. Ces nuits-là, les fidèles se rendent à la mosquée et veillent jusqu’à l’aube pour la récitation de versets du Coran et des passages du hadith. À cette occasion également, des concours de récitation du Coran sont organisés à travers le pays et les meilleurs récitants sont récompensés à l’occasion de cérémonies officielles. Ces dix derniers jours sont aussi l’occasion pour le croyant de ressourcer leur foi et la source divine et de la concrétiser par des actions de charité et de solidarité, et le respect de son prochain. Ce sont  les 10 meilleurs nuits de l'année, les 10 nuits qui contiennent la nuit du destin, la nuit ou l'on pourrait voir tous nos pêchés effacés, tous nos «dou3a»  exaucés, une seule nuit où les feuilles de notre registre redeviennent blanches comme le jour de notre naissance. «C'est un effort sur soi, un effort sur ses passions. Le musulman doit savoir contrôler ses envies. Le Ramadan est comme une cure, une cure de bonnes actions et de piété, qui, une fois le Ramadan passé, doit laisser des traces. Le musulman doit parvenir à faire évoluer son comportement dans le bien et garder ses bonnes résolutions après le mois béni.  «Si on se rendait vraiment compte de la valeur du Ramadan, on aimerait que ce mois dure toute la vie mais, comme on est faible, on se satisfait quand même d'arriver au bout de cet effort», nous dira kamel  qui prend comme exemple son père. Mon père passait les nuits des dix derniers jours du ramadhan à la mosquée. Pour lui, l'effort de ces derniers jours passait surtout par une multiplication des prières surérogatoires, des bonnes actions et de la zakât . Avec tout cela, tu deviens meilleur» me disait-il. C'est effectivement le but du Ramadan, qui doit permettre aux croyants de se dépasser et d'adopter de bons comportements. 
Farida Larbi
 


Leylat el Qadr  
Mieux que mille mois d’adoration

C’est au cours de cette nuit bénie que le Coran a été révélé au Prophète Sidna Mohammed. Définissant la Nuit du Destin, le Coran précise, que « la nuit de la détermination est meilleure que mille mois d'adoration. Durant cette nuit, les anges et l'esprit saint descendent du ciel avec la permission de leur Seigneur pour régler toute chose, avec chaque commandement, une paix. Cela, jusqu'à l'apparition de l'aube». Il n'existe pas de meilleure occasion pour se repentir. Le Prophète disait : «Toutes les fautes passées sont pardonnées à celui qui passe la Nuit du Destin en veillée pieuse avec foi et espoir de récompense». Pendant cette nuit, les actions sont meilleures que celles accomplies durant plus de quatre-vingt-trois ans, quiconque prie durant cette nuit, en étant croyant et en espérant recevoir la récompense, ses péchés commis dans le passé seront pardonnés. Les anges descendent durant cette nuit à cause de l'abondance de la miséricorde d'Allah. Il faut faire des efforts pour rechercher cette nuit, pendant les dix derniers jours du ramadhan et augmenter les bonnes œuvres et les invocations adressées à Allah. La sagesse fait qu'elle fut cachée, ceci a été voulu par Allah, pour que ceux qui la recherchent redoublent d'efforts et de piété durant les dix derniers jours. Leïlet El Qadr est célébrée par la prière dans toutes les mosquées du pays, et ce, jusqu'à l'aube. Un prêche spécial est donné en cette nuit par l'imam. Les fidèles restent éveillés durant cette nuit sacrée, mais il est également permis de prier chez soi, de lire ou relire le Coran et de demander le pardon de ses péchés passés. Des cérémonies de remise de récompenses sont organisées au profit des meilleurs récitants du Coran.
Des rites incontournables
Il y a une tradition dans l'ouest algérien qui veut que pendant «Leylat al Qadr», des gens brulent de l'encens et sacrifient un coq pour repousser les mauvais esprits, plus particulièrement les djinns malfaisants ou s'attirer leur bonne  grâce. «On nous a toujours dit que les djinns, qui sont supposés être emprisonnés, pendant le ramadhan sont libérés pendant Leylat al Qadr», dira khalti Ouardia qui ne rate jamais une séance de «b’khour» au cours de cette nuit. Dans d’autres régions du pays cette nuit est caractérisée par la  Nefka qui consiste à immoler un mouton ou un chevreau bien portant, le matin du 26e jour du ramadhan. Une partie de la viande est alors donnée aux pauvres et aux démunis parmi les proches et les voisins. D’autre part, selon les coutumes et les usages algériens, lors de la journée du 26 ramadan «Leylat El Qadr», la fille de 7 ans est encouragée à faire le jeûne pour la première fois. Après le jeûne et lors de la nuit du 27 Ramadan, la petite, maquillée, habillée de beaux habits traditionnels, est chaleureusement accueillie dans sa famille. Le soir, ses parents organisent, en son honneur, une fête au cours de laquelle une nekkacha lui applique sur sa main droite du henné pour bénir son adhésion au ramadhan. La cérémonie du henné est un rite incontournable au cours de cette nuit. Chargée de symboles, cette tradition est célébrée la veille du 27e jour, la «Nuit du Destin». Cette cérémonie du henné, destinée spécialement aux petites filles, récompense leur premier jour de jeûne. C'est leur premier "fal" et leur "baraka". L'heureux présage pour l’avenir, un mari, des enfants, le bonheur...
La circoncision, est une autre forte tradition de cette nuit. « La circoncision durant la nuit du destin est «singulière par la force de la spiritualité du mois sacré et la ferveur des traditions sociales», nous dit khalti Ouardia. Pour cette occasion  chaque région a son plat de prédilection, son plat de fête pour faire honneur à cette nuit, entre la trida et la chekhchoukha, en passant par le couscous et autres mets. Le choix est varié et les saveurs sont forcément au rendez-vous.
F. L.


  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions