dimanche 23 septembre 2018 23:58:06

La femme dans le Coran : transcender les aspects semantiques du Coran

Il y a une interdépendance entre les comportements humains de la part des fondements historiques et l’évolution culturelle liée au passé tout en créant une nouvelle culture pour le présent et le futur.

PUBLIE LE : 27-05-2018 | 0:00
D.R

Par Fatima OULD HOCINE

Il y a une interdépendance entre les comportements humains de la part des fondements historiques et l’évolution culturelle liée au passé tout en créant une nouvelle culture  pour le présent et le futur. L’importance de ce thème bien qu’il renvoie au corpus théologique dans la connaissance des rituels sacrés se rapportant au comportement sociétal de la femme au plan du droit et des devoirs.

Ceci a permis de transcender les aspects sémantiques de la langue du Coran. L’originalité de cette thèse de doctorat en sémantique démontre à bien des égards comment la langue du Coran reflète les parlers locaux de la péninsule arabique. D’ailleurs la langue de cette région est la résultante des dialectes locaux dans l’ancien yathrib qui va de l’actuelle Arabie Saoudite aux confins du Yemen.
Se pose la question à ma connaissance des langues universelles et la parenté de l’amazighité en tant que langue par exemple avec l’arabe.
Est-ce que la langue arabe et la langue amazighe relèvent d’une même parenté chamito-sémitique qui nous permet de comprendre comment la femme dans l’Islam porte en elle certains traits qui confirment que l’antériorité de notre peuple marque d’une certaine façon la convergence linguistique au-delà des aspects liés au dogme.
A partir de cette observation l’évolution sémantique marque la tendance vers l’acceptation des liaisons induites aussi par le parler algérien dont le sous bassement contient au-delà des dialectes ou parlers locaux un apparentement dans la relation des mots contenus dans le Coran sans rupture aucune dans l’approche méthodologique. C’est cette originalité d’analyse qui explique dans une logique sémantique les traits de la femme quels que soient les emprunts à d’autres langues.
Même si la structure est déterminée par le schéma traditionnel de présentation des «usuls el fiq’h», l’effort d’interprétation nous aide à accorder une vision moderniste en réponse à des situations rapportées par la Sunna. La grâce divine peut faire apparaître des significations même si chaque mot de la «shari’a» a un sens.

L’auteure est Professeur en Linguistique-Université d’Alger 2
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions