dimanche 24 juin 2018 19:52:38

Nouvelles de Constantine, Emploi : L’investissement privé booste le recrutement

La hausse de l’offre se confirmera davantage à la prochaine ouverture des trois nouvelles zones d’activités situées dans les communes d’Aïn Smara, Aïn Abid et Didouche-Mourad.

PUBLIE LE : 21-05-2018 | 0:00
D.R

En dépit d’un contexte économique difficile, Constantine a pu résister à la dégradation du marché du travail, conséquence directe de la crise, grâce notamment à la dynamique insufflée à l’investissement au niveau de la wilaya par les pouvoirs publics.

En effet, avec un résultat de 103%, l’Antenne locale de l’emploi (AWEM) a pleinement réalisé son objectif pour l’année 2017, en procédant à 14.511 placements pour un nombre d’offres estimé à 14.931, respectivement dans le secteur des services (4.973 postes), le bâtiment et les travaux publics (4.222), l’industrie (2.606) et l’agriculture (270). Cependant, comparativement à l’exercice 2016, où 17.329 chômeurs avaient été embauchés, on remarque une baisse de 16 %.
Ce recul est dû, comme mentionné plus haut, à la conjoncture délicate que traverse le pays, laquelle a entrainé une baisse des projets lancés par les autorités centrale et locale, de même qu’elle a affecté le recrutement au niveau des opérateurs privés, entre autres dans les secteurs des industries mécanique et pharmaceutique, dont Constantine est l’un des principaux pôles. Sur l’ensemble des placements, c’est le secteur privé qui se taille la part du lion, avec 11.437 offres, dont 9.773 émanant d’entreprises nationales et 1.704 d’opérateurs étrangers, particulièrement présents dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Si 12.071 chômeurs embauchés l’ont été dans le cadre du système classique (2.673 dans le secteur privé et 1.100 dans celui public), 2.440 embauches grâce au dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), mis en place par l’État afin de faciliter l’intégration des jeunes primo-demandeurs au niveau des institutions et administrations publiques, et aussi des entreprises des secteurs public et privé, en assurant leur prise en charge financière. Concernant les premiers mois de l’année en cours, les responsables ont signalé une certaine tendance à la hausse en matière d’offres, qui devrait se confirmer davantage avec la prochaine entrée en service des trois nouvelles zones d’activités situées dans les communes d’Aïn Smara, Aïn Abid et Didouche Mourad, et ce afin de répondre à l’importante demande en foncier industriel d’opérateurs économiques locaux. Enfin, signalons le rôle prépondérant joué par les différents dispositifs d’aide à l’emploi, à l’image de l’ANSEJ laquelle, rien que pour la période s’étalant de janvier 2017 à mars 2018, a permis la création de 322 micro-entreprises, dont 69 durant pour le premier trimestre de cette année.
81 micro-entreprises appartiennent au secteur de l’industrie, ce qui dénote un changement d’orientation chez les jeunes porteurs de projets, qui ne sont plus focalisés que sur le secteur des services, dont beaucoup de filières sont par ailleurs saturées. Il est à noter que les 322 micro-entreprises ont généré 773 postes de travail.

--------------////////////////////

Examens de fin d’année
Tout est fin prêt

Comme à l’accoutumée à cette période, les autorités locales ont finalisé les préparatifs pour assurer un bon déroulement des examens de fin d’année. Pour la présente session, 21.163 candidats seront concernés par la session de baccalauréat 2018, parmi lesquels 120.77 élèves scolarisés et 9.086 candidats libres, dont 110 sont issus du centre pénitentiaire de Boussouf. Afin que l’épreuve, qui aura lieu entre le 20 et le 25 juin prochains, se déroule dans les meilleures conditions, la direction de l’Éducation a mobilisé 6.080 agents, lesquels assureront l’encadrement et la surveillance au niveau des 63 centres dédiés à l’examen. Au sujet du brevet d’enseignement moyen (BEM), prévu entre le 28 et le 30 mai, ce sont 17.055 candidats, 16.410 scolarisés et 645 libres, répartis sur 55 centres qui y prendront part, encadrés par 3.867 agents et enseignants. Enfin, 20.654 élèves auront rendez-vous le 23 mai avec l’examen de fin du cycle de l’enseignement primaire, qui se déroulera au niveau de 348 centres et mobilisera 4.550 encadrants.
Lors d’une réunion tenue le mois dernier, le wali de Constantine, Abdessamie Saïdoun, a donné une série d’orientations touchant aux volets organisationnel, humain et technique du déroulement des épreuves. Pour ce qui a trait à la restauration, le chef de l’exécutif a instruit le D.E. d’assurer des repas chauds à l’ensemble des candidats et du personnel mobilisés pour la circonstance, de même qu’il a ordonné la constitution d’une cellule composée des représentants de bureaux d’hygiène communaux, du service de la prévention de la direction de la Santé et de la Population, la direction des services Vétérinaires, afin de procéder au contrôle de la qualité des repas servis, ainsi que de veiller à celle de l’eau des réservoirs de la totalité des centres d’examen.
 Par ailleurs, les P/APC ont été instruits d’approvisionner lesdits centres en quantités suffisantes d’eau minérale.
Sur le plan de la sécurité, des contrôles périodiques seront effectués par la direction de la Protection civile afin de recenser les éventuels manques. En outre, la Sûreté de wilaya devra procéder, en collaboration avec la direction de l’Administration locale, à l’installation de groupes électrogènes au niveau des centres d’examen, de manière à parer à toute coupure d’énergie électrique. Enfin, les chefs de daïra devront prochainement se réunir avec la direction du Transport afin de mettre en place, en concertation, un plan de circulation à même de fluidifier le trafic durant la période des examens, et de minimiser ainsi des retards qui pourraient s’avérer pénalisants pour les candidats.

--------------////////////////////

Algérie Poste
36 bureaux raccordés à la fibre optique d’ici juin

Dans le cadre de la restructuration et de la modernisation des télécommunications à travers le réseau de la poste, 36 bureaux, soit la moitié de ceux implantés dans la wilaya de Constantine, sont en cours de raccordement à la fibre optique, a fait savoir Mohamed Boughambouz, le directeur du Service informatique d’Algérie Poste (AP).
Cette opération, qui devrait prendre fin le mois prochain, intervient en prévision de la généralisation de l’accès à Internet à très haut débit au niveau des douze communes de la capitale de l’Est, préalable au remplacement des DAB (distributeurs automatiques de billets), ne permettant que des retraits d’argent, par des GAB (guichets automatiques bancaires), qui offrent d’autres services, entre autres le paiement de factures et le rechargement des lignes de téléphonie mobile, lesquels nécessitent la mise en place d’une nouvelle plate-forme à même de garantir la fluidité et la stabilité du réseau. Quant au choix des bureaux touchés par cette première phase de l’opération, lesquels sont tous situés dans des communes éloignées du chef-lieu, M. Boughambouz a indiqué que celui-ci obéissait à des considérations d’ordre administratif plutôt que technique, en ce sens que d’un côté, les demandes de permission de voirie au niveau des grandes communes, à l’image de Constantine ou de Khroub, prenaient un certain temps pour être satisfaites, et qu’il était plus opportun de lancer, en attendant, le raccordement des petits bureaux. De  l’autre côté, il fallait profiter du déroulement de l’opération de numérisation des APC, menée également par l’entreprise Algérie Télécom, afin de réaliser un gain de temps appréciable et de livrer cette première tranche dans les délais. Il convient de rappeler dans ce contexte qu’en 2017, onze mairies de Constantine ont été reliées à la fibre optique, dans le cadre du programme lancé par AT en 2015, et consistant au déploiement dudit réseau à travers toutes les régions du pays, ainsi qu’à la modernisation des réseaux existants.

--------------////////////////////

Logements de fonction
Remise des clés à 180 enseignants universitaires

C’est le bout du tunnel pour les enseignants issus des différentes universités de Constantine, et concernés par la distribution des logements de fonction réalisés dans le cadre du programme du Président de la République destiné à ce corps et fort de 10.000 unités réparties sur différentes wilayas du pays.
Ainsi, le wali de Constantine, Abdessamie Saïdoun, a procédé jeudi passé, lors d’une cérémonie organisée au niveau de la faculté des arts et de la culture de l’université Salah Boubnider (Constantine 3), à la remise des clés de 180 desdits logements, et ce, en présence du secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le professeur M’hamed Mohamed Salah-Eddine Seddiki.
Ce premier quota fait partie d’un projet de 460 logements situés à la nouvelle ville Ali Mendjeli, dont les travaux, lancés en 2012, avaient accumulé un retard considérable; les contraintes n’ayant finalement été levées de manière effective qu’à partir de 2017 lorsque, sous la pression des enseignants, les autorités locales avaient pesé de tout leur poids pour que le chantier soit renforcé en moyens humains et matériels.
Par ailleurs, il faut indiquer que l’établissement de la liste des bénéficiaires n’a pas été un long fleuve tranquille, trois des recteurs de la ville s’étant relayé à la tête la commission du logement, avec tout ce que ces changements induisent comme remise en cause des résultats des enquêtes lancées et ajournement de l’annonce des noms des enseignants retenus.
Pour rappel, le tirage au sort des 180 bénéficiaires s’est tenu au mois de mars passé. Une deuxième tranche de 160 unités sera attribuée dans les semaines à venir et la dernière de 120 unités le sera avant la fin du mois d’août prochain.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions