vendredi 19 octobre 2018 19:49:34

Le Ministère des affaires étrangères : L’Algérie condamne avec «la plus grande vigueur»

Réunion extraordinaire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU vendredi

PUBLIE LE : 16-05-2018 | 0:00
D.R

L’Algérie condamne avec «la plus grande vigueur le bain de sang» perpétré à Ghaza par les forces d’occupation israéliennes contre des manifestants palestiniens sans défense, a affirmé hier le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. «L’Algérie condamne avec la plus grande vigueur le bain de sang perpétré à Ghaza par les forces d’occupation israéliennes contre des manifestants palestiniens sans défense», a déclaré le MAE. «Face à cet abominable crime de guerre, la communauté internationale, et singulièrement le Conseil de Sécurité des Nations unies, est de nouveau interpellée avec force pour assumer toutes ses responsabilités à l’égard du peuple palestinien en vue d’assurer sa protection conformément aux normes du droit international humanitaire et de réparer l’injustice qui lui est faite», a souligné la même source. «En cette triste occasion, l’Algérie s’incline devant la mémoire des valeureux martyrs de la liberté et exprime sa pleine solidarité avec le peuple palestinien endeuillé ainsi qu’avec sa direction», a soutenu la même source. L'Algérie a réitéré son soutien «total» à la cause palestinienne et au «droit inaliénable» du peuple palestinien d’établir son Etat indépendant avec El-Qods pour capitale, a assuré le communiqué du MAE.

Réunion extraordinaire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU vendredi
 «Le Conseil des droits de l'homme va tenir une session spéciale consacrée à la détérioration des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés», y compris El-Qods-est, a affirmé un porte-parole du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Pour l'organisation d'une session extraordinaire, le soutien d'au moins un tiers des 47 membres —soit 16 membres— est nécessaire. La demande a été «officiellement présentée par la Palestine et les Emirats arabes unis.

Elle n’avait que 8 mois
Leila el-Ghandour, plus jeune martyr à Ghaza
Un bébé palestinien est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène pendant les heurts entre manifestants palestiniens et soldats israéliens lundi près de la frontière entre la bande de Ghaza et Israël, a annoncé hier le ministère de la Santé de l'enclave. Le bébé, Leila El-Ghandour, était âgé de huit mois, selon cette source.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions