mercredi 23 mai 2018 19:52:29

Grille de Ramadhan de la Télévision publique : Priorite à la production nationale

À quelques jours du mois béni, la grille des programmes du mois de Ramadhan de l’Établissement public de télévision (EPTV) a été présentée hier, lors d’une conférence de presse animée par son directeur général, Tewfik Khelladi.

PUBLIE LE : 14-05-2018 | 0:00
Ph_Wafa

À quelques jours du mois béni, la grille des programmes du mois de Ramadhan de l’Établissement public de télévision (EPTV) a été présentée hier, lors d’une conférence de presse animée par son directeur général, Tewfik Khelladi.

Avec identité et frugalité comme deux principes ayant inspiré la conception du programme qui sera décliné à travers les cinq chaînes du groupe de l’EPTV durant le mois de Ramadhan, Tewfik Khelladi indique que la double identité réaffirmée du service public, d’une part, implique la couverture des différentes activités qui auront lieu durant cette période, mais aussi, la recherche de la créativité et de la qualité dans les programmes de divertissement et de fiction. «L’identité algérienne devra imprégner les contenus des différents programmes aussi bien artistiques, culturels et divertissants que ceux en rapport avec notre sainte religion en cette période particulièrement chère aux croyants», a-t-il fait savoir.
Le conférencier a précisé, par ailleurs, que le groupe de l’EPTV, et en dépit de l’inflation et de la surenchère qui caractérisent le marché de la production audiovisuelle nationale, veille à appliquer les instructions du gouvernement de rationalisation de l’utilisation des ressources de l’Etablissement en maîtrisant les budgets de production à des niveaux raisonnables et en recourant aux apports externes de sponsoring. Compte tenu de l’intense activité que connaitra le pays durant ce mois de Ramadhan dans tous les domaines de la vie sociale, l’essentiel des programmes et magazines d’information sera maintenu avec cependant des réaménagements d’horaires, comme pour le principal journal télévisé programmé à 19 heures. La production nationale, aussi bien interne qu’externe, sera privilégiée et le moratoire sur les achats de programmes étrangers reconduit pour la troisième année consécutive, ce qui se traduira par des taux d’intégration avoisinant les 100% sur les chaînes Canal Algérie et Tamazight. Dans l’ensemble, les structures des grilles de programmes des chaînes du Groupe seront maintenues avec le souci de concilier l’objectif de spécialisation et le souci de la mutualisation.
A ce titre, la plupart des programmes de fiction feront l’objet d’une diffusion croisée sur les différentes antennes, de même que la formule de la diffusion en commun sur la chaîne terrestre et A3 de la tranche 17.30-22.15 sera rééditée. Dix-huit programmes de fiction de différents formats, dont dix sur le mode de la production exécutive, avec comme fer de lance le feuilleton-phare «Ennar el barda» et la sitcom-phare «Bab edechara», avec Biyouna, mais aussi, la série comique «Antar Wlid Cheddad», le feuilleton «Rebiha» en version kabyle, la série en version chaouie «Thakniouine» et six financés par le sponsoring, dont les séries comiques «Messy» et «Bnat Essi», en plus des deux productions réalisées en interne (le feuilleton «Le dernier adieu» de la station de Constantine et la série «El Mizan» de la Chaîne 5), constitueront l’ossature de la programmation de fiction.
Cette grille sera complétée par une panoplie de programmes artistiques et culturels sur les différentes chaînes. Les amateurs d’archives seront servis avec «Rihet Zeman», «Ils nous ont fait rire» et «Fen Zeman».
Un hommage particulier sera rendu au défunt artiste El Houari avec la rediffusion des trois saisons de «Boudhou». Des programmes courts, comme «Chiche Attahaddek», «Mimi Oua Abir», une série comique produite par la Station d’Oran, et des caméras cachées agrémenteront les tranches de prime time, a encore lancé le conférencier.
Tewfik Kheladi a souligné que l’EPTV poursuivra la production de la huitième saison de «Tedj El Coran» et la quatrième de «Hadi El Arouah», de même qu’elle assurera la retransmission de la prière des Tarawih.
Les stations régionales contribueront à l’effort de production interne avec des émissions culturelles et de variétés, comme «Qaâdat El Habab» d’Oran et «Saharat El Djanoub» de Ouargla et Béchar, ajoute le directeur général.
En somme, le concours traditionnel du mois de Ramadhan sera, cette année, consacré aux plus beaux villages et dechras des différentes régions du pays.
«Dchour Bladi» nous fera visiter trente villages de l’Algérie profonde avec, à chaque fois, une petite mise en scène de la vie quotidienne rurale, invitant le public à situer la wilaya dans laquelle se situe le village du jour.
Kader Bentounès

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions