mercredi 23 mai 2018 19:34:33

Médaille d’or au Festival Arabe des Radios et Télévisions : « Studio Essighar », dans la Cour des Grands

Bonne moisson pour l'Algérie à la 19e session du Festival arabe des radios et télévisions, tenu à Tunis au mois d’avril dernier. Notre pays a réussi à en rafler quatre prix.

PUBLIE LE : 13-05-2018 | 0:00
Ph. : T. Rouabah

Bonne moisson pour l'Algérie à la 19e session du Festival arabe des radios et télévisions, tenu à Tunis au mois d’avril dernier. Notre pays a réussi à en rafler quatre prix.

Trois pour la télévision algérienne et un pour la radio nationale. Ces distinctions bien méritées viennent couronner le dévouement et l’engagement, comme c’est le cas de l’émission destinée aux enfants «Studio Essighar» (studio des petits), qui a gagné la médaille d'or pour le prix des émissions pour enfants. Pour Mme Tati Souhila, productrice de cette émission, il s’agit du premier prix dans la catégorie enfants, un succès obtenu grâce au contenu de ce programme très riche et varié. Cette  émission hebdomadaire, qui en est à sa cinquième saison, passe tous les mardis de 16 à 17 heures. Le programme est un direct de 60 minutes. Le concept est novateur. Il  sort du cadre figé, puisque les enfants présents sur le plateau participent activement à l’émission. Ils ne sont pas de simples spectateurs, comme cela se passe sur les autres plateaux. Une animatrice, deux clowns et un marionnettiste assurent l’animation. Dans cette ambiance interactive, plusieurs reportages sont diffusés ; il s’agit de Adassati (ma caméra). C’est un mini-reportage réalisé par des enfants encadrés par un animateur. Les sujets traités sont choisis par le jeune reporter, tel que son club, son école... Une autre rubrique, «Aoual Marra» (la première fois), où il est  demandé aux enfants de raconter un événement notable dans leur vie, tel que le premier voyage, le premier jour de jeûne... La rubrique «Linaktachif» (et si l’on découvrait) consiste à faire découvrir aux enfants, des sites importants de notre patrimoine culturel et historique. Au programme, figure également un JT, animé par des présentateurs en herbe, Rofaïda et Ali,  âgés de 11 ans, dont le talent est confondant. L’émission compte proposer, en ce mois de Ramadhan, une rubrique «Cuisine», où les enfants pourront préparer des recettes de leur choix. «C’est un plateau riche et très animé, qui a beaucoup plu aux membres du jury», a précisé la conceptrice de l’émission, Mme Tati Souhila. Cette consécration vient couronner des années d’efforts soutenus et un grand investissement dans l’amélioration du contenu. Ce n’est pas le fruit du hasard si l’émission en est à sa cinquième saison. Néanmoins, cette consécration est le travail de toute une équipe. En effet, en plus des animateurs, l’émission bénéficie de l’étroite collaboration d’Assia Athmania, cadre au ministère de l’Éducation nationale, et de Rosa Ghanai, animatrice. Au fil des ans, et devant le caractère éducatif et interactif de l’émission, celle-ci a gagné en notoriété et est suivie par des milliers de petits spectateurs. «Nous avons même reçu la visite de deux ministres, Mme Nouria Benghabrit et M. Djamel Kaouane, respectivement ministres de l’Éducation nationale, et de la Communication. Les deux membres du gouvernement ont assisté à toute l’émission, se prêtant obligeamment aux questions des petits», ajoute-t-elle. Intégrée à l’ENTV en 1994, Mme Tati Souhila a travaillé pendant 10 ans à la revue Petit Écran, mais demanda sa mutation à la production. Le monde audiovisuel l’a toujours fascinée. Un travail qu’elle aime beaucoup, pour lequel elle se dépense énormément. Une expérience acquise en collaborant à plusieurs émissions. Ce prix, elle le considère comme une grande récompense, et prouve qu’il faut croire aux choses qu’on entreprend en équipe.
Amel Z.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions