mercredi 18 juillet 2018 08:03:53

ÉCLAIRAGE : Clairvoyance

En dépit des difficultés financières nées de la crise pétrolière, le pays a su maintenir ses équilibres et préserver sa stabilité socioéconomique, même si des réformes structurelles sont encore à prévoir à ce niveau

PUBLIE LE : 16-04-2018 | 0:00
D.R

En dépit des difficultés financières nées de la crise pétrolière, le pays a su maintenir ses équilibres et préserver sa stabilité socioéconomique, même si des réformes structurelles sont encore à prévoir à ce niveau. Une épreuve rendue possible grâce aux mesures engagées dans ce sens et qui ont ainsi concouru à la soutenabilité de sa résilience face aux risques qui menaçaient même ses fondements. Aussi, la démarche du gouvernement, portée, en priorité, par l’objectif de sauvegarde de la souveraineté économique et financière du pays face aux appels à l’endettement extérieur, aura permis d’amortir l’impact de la crise sur les finances publiques et de poursuivre le financement des activités économiques. Des actions qui s’inscrivent dans le sillage des efforts visant, en premier lieu, le rééquilibrage budgétaire, l’amélioration des recettes de la fiscalité ordinaire, une compensation du déficit du Trésor, une mobilisation des ressources sur le marché financier interne, et enfin, une gestion prudente et rationnelle des ressources de l’Etat. Bien critiqué par certains, le financement non conventionnel a permis à  l’Algérie de survivre à la crise des hydrocarbures et d’éviter le pire. Les chiffres révélés par le Premier ministre indiquent que l’inflation, qui était de 6% en  octobre 2017, de 5,6 % en décembre 2017 et de 5,2% en janvier 2018, a reculé  à 4,9% en février 2018. M. Ahmed Ouyahia, qui défendait le bilan de son gouvernement, devait préciser que cette dette interne avait atteint les 2.200 milliards DA, dont 570 milliards DA orientés vers le budget, le reste étant destiné à la relance et la dynamisation du réseau bancaire ainsi qu’au financement de la construction des logements AADL et  l’assainissement des dettes de l’Etat à l’égard de Sonelgaz et Sonatrach. Sur la base des résultats du bilan présenté par le Premier ministre, les performances de l’année 2017 sont déclarées «correctes», en dépit de la crise économique. Des résultats qui devront être « sans aucun doute meilleurs en 2018 sur le plan   socioéconomique », promet M. Ahmed Ouyahia. Une prévision rendue possible, explique-t-il,  par l’augmentation du volume des budgets, ainsi que la dynamique qui caractérise l’économie et l’investissement depuis le deuxième semestre de 2017. Un exercice qui avait enregistré, au plan financier, un budget d’équipement de 2.500 milliards DA, alors que le montant alloué à ce chapitre dans la loi de finances 2018 est de 4.100   milliards DA, soit presque le double, a-t-il souligné, pour corroborer ses prévisions.  Aussi, l’assainissement par l’Etat de ses dettes cumulées vis-à-vis des entreprises économiques nationales, pour un montant mobilisé de plus de 700 milliards DA, figure également parmi les mesures  permettant une amélioration des résultats pour cette année. Toutefois, cet optimisme quant à la situation socioéconomique du pays reste tributaire de réformes  économiques, urgentes et sérieuses, car les risques sur les finances publiques ne sont pas définitivement écartés, les fluctuations du marché pétrolier sont là pour le rappeler. Dans ce contexte, la démarche adoptée, en juillet 2016, par le Conseil des ministres pour le rééquilibrage du budget de l’Etat « devient plus impérative que jamais, du fait des contraintes qui pèsent sur les finances publiques et du recours exceptionnel et transitoire à des financements non conventionnels pour garantir le maintien de la dynamique de développement économique et social ». Le développement du pays doit, par conséquent, s’accommoder d’une gouvernance financière efficace. Aussi, le plan d’action du gouvernement prévoit des transformations structurelles dans les domaines de la dépense publique, de l’efficacité fiscale et de la gestion du domaine public de l’Etat.
D. Akila

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions