mercredi 19 septembre 2018 03:22:50

50e anniversaire du service national : Renforcer le lien Armée-citoyen

Un hommage particulier rendu aux victimes du crash du vol militaire de Boufarik : « La solidarité du peuple algérien est une nouvelle preuve de son soutien à l’armée », a tenu à mettre en exergue le général major, Mohamed Benbicha

PUBLIE LE : 16-04-2018 | 0:00
Ph. : Nacéra I.

Un hommage particulier rendu aux victimes du crash du vol militaire de Boufarik :  « La solidarité du peuple algérien est une nouvelle preuve de son soutien à l’armée », a tenu à mettre en exergue le général major,  Mohamed Benbicha

Des journées portes ouvertes ont été lancées, hier à Alger, par le Centre du service national de Bab El-Oued, à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de l’institution du service national, correspondant à la date du 16 avril 1968.
Inaugurée par le général major Mohamed-Salah Benbicha, directeur du Service national au ministère de la Défense nationale (MDN), cette manifestation d’intérêt public, organisée justement au profit du grand public, s’étalera jusqu’au 18 avril. Elle a pour principal objectif de faire connaître aux citoyens algériens, à la  jeunesse plus particulièrement, les valeurs réelles du service national, source inépuisable de promotion du patriotisme dont  la dimension  n’a d’égale que l’ampleur des  sacrifices  consentis par leurs aînés pour l’amour de la patrie et le devoir envers l’Algérie.
C’est en effet ce lien ombilical intime, qui a toujours existé entre l’Armée nationale populaire et la Nation, que le MDN tend à perpétuer mais aussi à préserver de toute appréhension importune.  Il est question en outre  à  travers ces  Journées  portes ouvertes de se rapprocher davantage du citoyen, non sans faire preuve d’une  réelle volonté de prise en charge de ses préoccupations.
La même initiative intervient  toutefois dans un contexte où l’esprit  collectif  demeure affecté  par le tragique accident du crash de l’appareil Iliouchine de l’ANP, mercredi dernier à Boufarik, et qui a réuni toute une nation dans la douleur et la tristesse.
Un vibrant hommage aux 257 victimes, des martyrs de l’Algérie, a été d’ailleurs inséré en premières lignes dans l’allocution du général major M. Benbicha.
Il a en effet saisi l’occasion pour présenter ses «sincères condoléances aux familles des victimes du crash». Le général major a par la suite rappelé que le principal objectif visé par le ministère de la Défense nationale à travers l’institution du service national est «d’attirer toutes les forces jeunes pour l’édification des infrastructures de l’Etat».
  Le directeur du Service national au ministère de la Défense nationale a également tenu à souligner dans son discours le fait qu’ « au lendemain du recouvrement de l’Indépendance, il fallait mobiliser les forces vives du pays, à savoir la jeunesse, pour la construction de l’Algérie, d’où cette démarche de préserver cet esprit de patriotisme et de sens du devoir envers la patrie », a-t-il affirmé, spécifiant ainsi que «la première promotion de l’ANP a vu le jour le 21 avril 1969, pour faire contribuer la jeunesse afin de participer au grand chantier de l’époque qui était la base du développement du pays».
 Aussi, dès les premières années, « le Commandement de l’ANP avait constaté qu’il y avait un grand engouement sur les premières promotions du service national », appuie t-il, rappelant à l’occasion la participation des premières promotions militaires dans la réalisation  de la route de l’Unité africaine reliant le Nord au Sud, le Barrage vert, les Villages socialistes pilotes, la réalisation des projets de la voie ferrée, des projets qui figuraient tous dans le programme de reconstruction du pays après l’Indépendance.
Cette manifestation de trois jours, est caractérisée par l’organisation d’une exposition photos sur les réalisations des jeunes du service national durant les premières années de son institution et toutes les actions de volontariat auxquelles ils ont massivement adhéré, pour participer à l’effort national de construction du pays et au désenclavement des régions éloignées du Sud.
  L’exposition comprend également un pavillon réservé à la présentation de la nouvelle loi sur le Service national, et qui octroie de nombreux avantages aux jeunes, issus de toutes les franges de la société et de tout niveau scolaire.
Les organisateurs  de ces journées ont diffusé à l’occasion un film documentaire intitulé La mission : la nation, retraçant le parcours du lancement du service national jusqu’au jour d’aujourd’hui, permettant de constater de visu l’engagement auquel ont pris part bien des générations de jeunes, sans faillir, animés par une seule volonté : être au service de leur patrie.
Le document filmé met ainsi en avant les réalisations historiques entrant dans le cadre de ce service national, tout en faisant intervenir des jeunes Algériens qui témoignent encore de leur volonté et de leur détermination à relever les défis et à contribuer, de manière significative, à la construction de l’Algérie.
Par ailleurs, Mohamed-Salah Benbicha a tenu à rendre hommage, au cours de cette cérémonie, aux retraités du service national, en leur offrant des cadeaux symboliques.
Le général-major a procédé également à l’inauguration de l’exposition, richement documentée, dédiée au service national, de quoi intéresser grandement tous ceux qui voudraient s’y rendre. Dans ce contexte, l’on nous apprendra que ces portes ouvertes attirent toujours un public nombreux, en quête d’information, mais également de nouveautés concernant le service national.
Mohamed Mendaci
 


La contribution des jeunes  est « inestimable »

« Le nombre de jeunes qui accomplissent le service national augmente d’année en année », a affirmé, hier, le directeur du Service national au ministère de la Défense nationale.
S’exprimant sur les ondes de la radio nationale, le général major Mohamed-Salah Benbicha a, d’emblée, tenu à présenter ses sincères condoléances aux familles des victimes du crash survenu mercredi dernier, tout en réitérant la solidarité exprimée par l’ensemble des citoyens envers l’Armée nationale populaire (ANP).
Dans son intervention, le général major Benbicha a assuré de l’engouement des jeunes pour le service national, notamment les universitaires, qui expriment leur volonté à accomplir ce devoir, depuis la réduction de la durée du service à une année et l’introduction de nouvelles mesures à la faveur du décret de 2014.
Saisissant l’occasion, l’intervenant a rappelé le parcours historique du Service national qui a été institué en 1968 et a vu la sortie de la première promotion le 21 avril 1969.
« Après l’Indépendance, vu la situation de l’Algérie, qui était un pays presque entièrement détruit, il fallait mobiliser les forces vives du pays, à savoir, la jeunesse pour la construction de ce pays », a-t-il expliqué, ajoutant que « l’idée c’était de faire contribuer cette jeunesse dans l’effort de construction du pays en les faisant participer à la mise en œuvre des grands chantiers initiés à l’époque, citant, entre autres, la réalisation du Barrage vert, l’autoroute transsaharienne et les voies ferrées ».
Evoquant le plan d’incorporation au service national, l’intervenant a fait savoir que  «tous les besoins de l’armée sont satisfaits durant les trois périodes de contingence, à savoir janvier, mai et septembre ».
Reconnaissant une baisse d’engouement pour l’accomplissement de ce devoir  par rapport au passé, le général major Benbicha a relevé l’appréhension des jeunes vis-à-vis de l’armée, précisant que « lorsqu’ils sont incorporés, ils finissent par s’y plaire tout en étant convaincus de la nécessité d’accomplir ce  devoir noble, celui de servir son pays ».
« Les jeunes appréhendent parce qu’ils  ne connaissent pas les conditions de vie dans les casernes », a-t-il expliqué,  tout en soulignant l’intérêt du service national. Il relèvera, dans ce contexte, la satisfaction personnelle d’avoir contribué à l’édification et au développement du pays, qui, selon lui, « est inestimable ».

A propos des jeunes insoumis : Les journées portes ouvertes constituent une opportunité pour eux de régulariser leur situation

 « C’est dans cette optique, dira l’intervenant, qu’on organise ces journées portes ouvertes  sur le Service national, prévues du 15 au 18 avril, pour mieux informer les jeunes sur les nouvelles mesures introduites dans l’accomplissement de ce devoir », de même qu’elles visent selon lui, à instruire les futurs conscrits sur les conditions de leur présence au sein de l’armée, sur l’octroi d’une éventuelle exemption ainsi que les étapes marquant leur période de casernement.
Il évoquera, dans le sillage, la réduction de la durée du service à une année, soit 12 mois, depuis le dernier décret de 2014, qui a vu la révision de la période de l’instruction qui s’étale selon le niveau d’études du jeune et lui permet d’avoir une formation militaire qui le rend apte à servir et défendre son pays en cas de besoin.
« La réduction de la durée du service militaire est venue suite à un sondage effectué auprès des jeunes », a-t-il précisé. 
S’exprimant sur l’apport de ce service ainsi que de sa dimension stratégique « en qualité de pilier de la citoyenneté », cet officier en charge de ce département au ministère de la Défense nationale rappelle que l’institution de celui-ci, en 1968, avait été décidée pour faire contribuer la jeunesse à la reconstruction de l’Algérie, après son indépendance.
A ce propos, il mentionnera la contribution des premières promotions de jeunes conscrits à la réalisation du Barrage vert ou encore la Transsaharienne, en particulier.
Le général major Benbicha, rappellera, également, la disposition de la loi permettant la réintégration du travailleur dans son poste initial après avoir effectué son service national, précisant que « le service n’est pas un obstacle, bien au contraire ». Il relèvera, en outre, « la valorisation de la période du service national qui sera comptabilisée dans le parcours professionnel et dans la retraite ».
Pour le général major Benbicha, en accomplissant son service militaire, le jeune acquiert une expérience dans divers domaines. « Toute la période du service militaire sera mise à profit pour former le jeune sur les aspects organisationnels et autres, lui permettant d’accomplir son travail au sein des différentes unités d’affectation et mener à bien sa mission », a-t-il noté.
Il signalera également que certains parmi ces jeunes pourront bénéficier d’une formation pouvant leur permettre de trouver un emploi une fois revenus à la vie civile.      
 Enfin, évoquant le cas  des jeunes insoumis qui appréhendent une incorporation « manu militari »,  le général major a tenu à être rassurant à leur égard, leur affirmant que ces journées représentent une opportunité pour eux de prendre connaissance des conditions de régularisation de leur situation, au lieu de continuer à rester dans une
« situation contentieuse ».

Kamélia Hadjib
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions