samedi 15 dcembre 2018 11:17:02

Plans communaux de développement à partir de septembre prochain : Une nouvelle méthode d’élaboration

«Un guide méthodologique concernant la méthode d’élaboration des plans communaux de développement (PCD) de nouvelle génération, au niveau de 10 communes pilotes, a été finalisé», a annoncé jeudi dernier Mohammed Dahmani, directeur national du programme de renforcement des capacités des acteurs du développement local (CapDel).

PUBLIE LE : 14-04-2018 | 0:00
Ph : Nesrine

«Un guide méthodologique concernant la méthode d’élaboration des plans communaux de développement  (PCD) de nouvelle génération, au niveau de 10 communes pilotes, a été finalisé», a annoncé jeudi dernier Mohammed Dahmani, directeur national du programme de renforcement des capacités des acteurs du développement local (CapDel).

S’exprimant en marge d’une journée d’information sur le   développement local, il a souligné que «ces communes  pilotes seront engagées dès la prochaine rentrée sociale».  Il a ajouté que  «ces PCD de nouvelle génération constituent une nouvelle approche globale permettant aux acteurs locaux des collectivités  locales, des opérateurs économiques, une contribution efficace à la planification stratégique au niveau communal ».
Il a indiqué que d’ici la semaine prochaine,  une session de formation de 15 jours au profit des formateurs et encadreurs au niveau des dix communes pilotes concernées par le programme CapDel va être lancée. Les nouveaux PCD vont, dit-il, «tracer  une nouvelle  stratégie de développement durable à part entière permettant, entre autres, une identification participative des objectifs communs et consensuels pour l’avenir de la commune». Mettant à profit cette occasion, il a fait savoir que le programme CapDel  a  entamé une étude pour la réalisation d’une carte des organisations de la société civile au niveau des communes pilotes et l’évaluation de leurs capacités. Celle-ci, a-t-il précisé, «permettra de cerner leurs besoins et les domaines pouvant contribuer au renforcement de leurs capacités». De son, coté, Ali Mokrani, directeur de la coopération avec UE au ministère des Affaires étrangères, a indiqué que le programme CapDel   est un signal fort de la grande importance qu’accorde la coopération internationale pour le  renforcement du développement local. Il a précisé que le développement local sera l’un des axes de la coopération qui sera proposée dans le cadre du groupe des pays de la Méditerranée occidentale (5+5). Le représentant résident du système des Nations unies et représentant résident du PNUD en Algérie, Eric Overvest  a souligné, pour sa part, que la dynamisation de l’économie locale passe par l’accélération des processus endogènes de développement économique des collectivités locales ; c’est-à-dire la production locale, la transformation des produits pour leur ajouter de la valeur, la disponibilité de l’information et des données  comme outil d’aide à la décision ainsi que la formation professionnelle adéquate suite à l’identification des profits nécessaires. 
Il y a lieu de noter que le programme CapDel vise à  associer le citoyen et la société civile dans la gestion communale et le processus de développement durable et intégré. S’étalant sur une période de quatre ans (2017-2020), ce programme englobe  dix communes pilotes avec une enveloppe financière de 10 millions d’euro (2,5 millions d’euros dégagés par le gouvernement algérien, 7,7 million euro par l’Union Européenne et 170.000 euro du PNUD).
Quant aux dix communes pilotes concernées par le programme CapDel, ce
sont Ghazaouet (Tlemcen), Ouled Ben Abdelkader (Chlef), Tigzirt (Tizi Ouzou), Djmila (Setif), Beni Maouche (Bejaïa), El  Khroub (Constantine), Babar (Khenchela), Messaad (Djelfa), Timimoun (Adrar) et Djanet (Illizi).
Makhlouf Ait Ziane
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions