mercredi 19 septembre 2018 03:22:54

Crash hier d’un avion militaire à Boufarik : Pénible épreuve

La nouvelle choque ! La macabre information du crash d’un avion de l’ANP sur une ferme agricole, à proximité de la base militaire de Boufarik, avec à son bord de nombreux militaires, s’est très vite répandue telle une traînée de poudre à travers le pays.

PUBLIE LE : 12-04-2018 | 0:00
Ph. : T. Rouabah

Le dernier bilan fait état de 257 morts, dont 10 membres de L’équipage.
Deuil national de 3 jours
La prière de l’absent, demain après la prière du vendredi.

La nouvelle choque ! La macabre information du crash d’un avion de l’ANP sur une ferme agricole, à proximité de la base militaire de Boufarik, avec à son bord de nombreux militaires,  s’est très vite répandue telle une traînée de poudre à travers le pays.

La consternation est à son comble. Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, «un avion de transport militaire assurant le vol Boufarik-Tindouf-Béchar s’est écrasé ce matin du 11 avril 2018, dans le périmètre de la base aérienne de Boufarik dans un champ agricole inhabité». Un deuil national de trois jours a été décrété par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à compter d’hier, a-t-on indiqué dans un communiqué de la présidence de la République. «Le Président de la République a également ordonné l’organisation, vendredi 13 avril 2018, de la prière de l’absent à la mémoire des victimes», ajoute le communiqué. 
Profondément affligé, l’esprit collectif des Algériens a été, quant à lui davantage accablé en apprenant le lourd bilan des victimes. Ces martyrs du devoir national se comptaient par dizaines déjà à l’annonce des premiers bilans provisoires.  D’abord 105, ensuite 181, puis 257 morts, dont l’équipage au nombre d’une dizaine. C’est d’ailleurs le bilan de 257 victimes  qui a été repris dans le communiqué de la Présidence de la République. Le crash de l’appareil Iliouchine des Forces aériennes de l’ANP est une tragédie dont les circonstances restent encore à déterminer dans le cadre de l’enquête instruite par le général de corps d’Armée, Ahmed Gaid Salah. Le vice- ministre de la Défense nationale, chef d’état major de  l’ANP «a interrompu sa visite d’inspection dans la 2e Région militaire et s’est immédiatement déplacé sur les lieux, pour s’enquérir de l’ampleur des dégâts et prendre les mesures nécessaires, notamment la désignation immédiate d’une commission d’enquête afin de déterminer les circonstances de l’accident», indique le communiqué

Le gouvernement observe une minute  de silence à la mémoire des victimes

C’est en conseil de gouvernement que les membres de l’Exécutif réunis sous la présidence du Premier ministre, Ahmed Ouyahia ont appris dans la matinée d’hier  la triste nouvelle du crash de l’avion cargo de l’ANP. «L’ensemble des membres du gouvernement ont appris avec une profonde affliction l’accident survenu à Boufarik à l’appareil Iliouchine des Forces aériennes, transportant de nombreux éléments de l’Armée nationale populaire, indique un communiqué des services du Premier ministre. Le gouvernement, réuni ce jour, a observé une minute de silence à la mémoire des martyrs, victimes de cette tragédie. «En cette douloureuse circonstance, les membres du gouvernement présentent leurs plus sincères condoléances aux familles des martyrs victimes de cette tragédie», ajoute le communiqué. «Ils partagent, également, ces condoléances et l’expression de leur solidarité avec le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire et l’ensemble de ses personnels». De son côté, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Nourredine Bedoui a annulé sa visite de travail et d’inspection programmée pour hier dans la wilaya de Batna. Idem pour le général major M. Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale dont la visite à l’Ouest a été également annulée.
L’avion militaire de type Iliouchine s’est écrasé hier matin peu avant 8 h dans le périmètre de la base aérienne de Boufarik (Blida). Selon toute vraisemblance, le crash de l’appareil aurait eu lieu dans les premiers instants ayant suivi son décollage. Il s’est écrasé sur une ferme agricole appartenant à un exploitant privé du nom de Yekhlef. Une fumée noire se dégageait de l’appareil en feu, visible à partir de l’autoroute reliant Alger-Blida. Des unités spéciales de la Protection civile n’ont pas tardé à investir le lieu du crash pour secourir des blessés. La plupart de ces derniers ont été transférés à l’hôpital Franz Fanon de Blida où ils ont reçu les premiers soins d’urgence, apprend-on de source concordante. Sur les lieux du crash, les éléments de la Gendarmerie ont été aussi mobilisés en grand nombre pour apporter aide et assistance et  pour sécuriser le périmètre de l’accident. Les mêmes services ont procédé, entre autres, à la déviation de la circulation à partir de l’entrée sud de la capitale, précisément au niveau de l’échangeur Oued El-Kerma (Gué de Constantine), vers celui de Dar el Beida, en vue de fluidifier la circulation des ambulances, provenant de Blida et transportant les victimes vers l’hôpital militaire de Aïn Naâdja.
Karim Aoudia       

---------------------//////////////////////

Condoléances

LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DE LA NATION :
« Déférence et respect »

Dans un message adressé au Président de la République, ministre de la Défense nationale, Chef suprême des Forces armées, Abdelaziz Bouteflika, le président du Conseil de la nation a exprimé «ses condoléances et sa compassion” suite à cette “pénible tragédie» qui a frappé l’Algérie et qui «a emporté un nombre de nos fils parmi les valeureux éléments de notre vaillante Armée nationale populaire», affirmant que «même si leurs âmes ont rejoint le Tout-Puissant en tant que chouhada auréolés des gloires de leur appartenance à l’Armée nationale populaire, leur perte peine nos coeurs et nous attriste au regard du grand respect, tant mérité, que voue notre grand peuple à cette institution nationale constitutionnelle dont l’Histoire est jalonnée de gloires et d’honneurs». «Votre excellence Monsieur le Président, en adressant nos sincères condoléances aux familles des martyrs et à leurs collègues, officiers et djounoud, cette douloureuse perte renforce davantage notre déférence et notre respect aux énormes sacrifices de l’Armée nationale populaire, sous votre direction éclairée, pour la protection de l’Algérie, la sauvegarde de son unité nationale et la consolidation des fondements de la stabilité à travers le pays», ajoute M. Bensalah.

LE PRÉSIDENT DE L’APN :
« Compassion et sympathie »

«C’est avec un profonde affliction que j’ai appris le décès d’éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) suite au crash d’un avion militaire dans le périmètre de la base aérienne de Boufarik. Je ne peux que me résigner devant la volonté d’Allah. Face à cette douloureuse circonstance où le peuple algérien perd des enfants vaillants qui ont voué leur vie au service de la patrie, de sa souveraineté, de son intégrité territoriale et de ses   frontières, je tiens à présenter, en mon nom et au nom des députés de l’assemblée, mes condoléances les plus attristées et mes sincères sentiments de compassion et de sympathie», a écrit M. Bouhadja. «Je prie Dieu le Tout Puissant de prêter patience et réconfort aux familles des victimes, d’accorder aux martyrs du devoir national Sa sainte miséricorde et de les accueillir dans Son vaste Paradis», a ajouté le président de l’Assemblée.

LE PRÉSIDENT DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL :
« Profonde tristesse et grand émoi »

Dans un message de condoléances adressé au vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, M. Medelci a exprimé «sa profonde tristesse et son grand émoi», suite au crash de l’avion qui a fait «plusieurs martyrs parmi les officiers et les soldats de l’Armée nationale   populaire (ANP), alors qu’ils étaient en vol vers l’extrême-sud de notre pays pour accomplir leur devoir professionnel avec abnégation pour la protection du pays et la sécurisation de ses frontières». En cette douloureuse épreuve, M. Medelci a présenté «au général de corps d’armée et à travers sa personne, aux familles des victimes, ainsi qu’à tous les officiers et soldats de l’ANP, les condoléances les plus attristées et les sentiments de compassion et de sympathie les plus sincères, priant, le Tout-Puissant, de combler les victimes de Sa grande   miséricorde et de les compter parmi les chouhadas».

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions