mercredi 19 septembre 2018 03:23:00

Béatification des moines de Tibéhirine : Accord au Vatican

L’Algérie a donné son accord au Vatican pour la béatification à Oran des moines de Tibéhirine assassinés en 1996 par un groupe terroriste dans la wilaya de Médéa, a annoncé M. Messahel.

PUBLIE LE : 11-04-2018 | 0:00
D.R


L’Algérie a donné son accord au Vatican pour la béatification à Oran des moines de Tibéhirine assassinés en 1996 par un groupe terroriste dans la wilaya de Médéa, a annoncé M. Messahel. «L’Algérie a donné son accord pour la béatification de ces moines, et cela a été signifié au Vatican», a déclaré M. Messahel à la chaîne de télévision France 24, en marge de la visite qu’il effectue en France, annonçant que cette béatification «se fera dans quelques mois ou dans quelques semaines à Oran». Soutenant que l’Algérie «n’a pas peur de la vérité», M. Messahel a expliqué que «tout le monde sait dans quelles circonstances ils ont disparu, les Français le savent, les Algériens le savent», en rappelant que «la coopération entre les appareils judiciaires algérien et français a été totale, nous avons travaillé en toute transparence». Les sept moines assassinés en 1996 par un groupe terroriste dans leur monastère à Tibéhirine, dans la wilaya de Médéa, ont été reconnus martyrs par le Vatican, en vue de leur béatification, selon un décret publié en janvier par le Vatican. Les sept moines français font partie d’un groupe de dix-neuf «martyrs» assassinés par le groupe terroriste entre 1994 et 1996 — dont l’ancien évêque d’Oran Pierre Claverie — qui vont être béatifiés, selon le même décret. Sur un autre registre, M. Messahel a indiqué que le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, «a entamé une œuvre grandiose de reconstruction au niveau national qui a porté ses fruits», relevant que «l’Algérie d’aujourd’hui, ce n’est plus l’image qu’on en a des années 1990». «L’Algérie d’aujourd’hui est sereine, apaisée, réconciliée avec elle-même, avec son passé, son histoire. C’est un pays stable, sûr et en plein développement économique», a-t-il déclaré, ajoutant que «cette œuvre doit être poursuivie». M. Messahel a soutenu par ailleurs que «le Président Bouteflika vaque à ses obligations le plus normalement du monde».

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions