dimanche 22 avril 2018 19:29:45

Nouvelles de Constantine, Foncier industriel : 8 nouvelles zones pour relancer l’investissement

Téléphérique : Arrêt de 16 mois pour maintenance

PUBLIE LE : 08-04-2018 | 0:00
D.R

Page animée par Issam Boulksibat

Au cœur des préoccupations des hautes autorités du pays, la relance de l’économie nationale passe inévitablement par la mise en place d’une nouvelle stratégie industrielle, laquelle ne peut s’effectuer sans la création de nouvelles zones d’activités, ainsi que la réhabilitation de celles existantes, et ce afin de promouvoir efficacement l’investissement national et étranger.

C’est dans ce contexte que le wali de Constantine, Abdessamie Saïdoun, a annoncé, lors de la rencontre tenue à la mi-février avec les investisseurs et les chefs d’entreprises, la création prochaine de 8 zones d’activités, et ce, en réponse aux nombreuses demandes émanant d’opérateurs économiques localisés au niveau de la wilaya : « Bien que l’assiette se fait rare, nous ne pouvions pas laisser les investisseurs ou les entreprises désirant étendre leur activité, notamment dans le domaine des industries pharmaceutique et agroalimentaire, en rupture de foncier », avait-il expliqué. Concernant les nouvelles zones, les trois sites déjà dégagés, situés respectivement à Sidi Romane, dans la commune d’Aïn Smara (140 hectares divisés en 280 lots), Aïn Abid (543 hectares divisés en 656 lots) et Didouche Mourad (238 hectares), entreront en service une fois les travaux de raccordement aux réseaux d’électricité et de gaz terminés et les entreprises chargées de leur habilitation désignées, soit d’ici l’été, alors que trois autres sites le seront incessamment : « Il s’agit de zones de petite superficie lesquelles seront aménagées par les bénéficiaires des terrains dans le cadre d’une convention, et ce, afin que ces derniers puissent rapidement lancer leurs activités », a précisé M. Saïdoun. Dans ce même contexte, le chef de l’exécutif a menacé les opérateurs, au nombre de 330, n’ayant pas encore exploité les lots qui leur ont été affectés dans la zone d’activités de la nouvelle ville Ali Mendjeli, de se les voir retirés et attribués à d’autres investisseurs ; la pression se faisant de plus en plus importante, en ce sens où l’en enregistre près de 10.000 nouvelles demandes émanant d’investisseurs dans différents domaines. Devant près de 500 chefs d’entreprises, représentant les principales organisations patronales, le wali a également réaffirmé la volonté de l’État à lever tous les obstacles auxquels se heurtent ces derniers, créateurs d’emploi et de richesse, à travers une écoute attentive de leurs préoccupations par les autorités, et une coordination étroite avec les différents acteurs, comme préconisé par le Président de la République, afin de promouvoir le développement local.
Pour rappel, la wilaya de Constantine a connu ces dernières années une avancée certaine en matière de création d’entreprises, le nombre de celles-ci étant passé de 7.000 à 16.000 en 2017. Ce bond, qui a permis la création de 57.000 emplois, est un indice révélateur du progrès enregistré au niveau de la capitale de l’Est,  bien que beaucoup reste à faire en la matière. La wilaya de Constantine compte 7 zones industrielles (dont les 3 en cours de réalisation) et 11 zones d’activités, réparties sur quasiment tout son territoire. Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a demandé, en début d’année, l’établissement d’une liste restreinte d’entreprises et de bureaux d’études, dont seront issus les maîtres d’œuvre des futures zones.

-----------------////////////////////

Téléphérique
Arrêt de 16 mois  pour maintenance

La décision de procéder à l’arrêt du téléphérique de Constantine, à compter du lundi 2 avril, au motif de travaux de maintenance n’a pas été du goût des nombreux usagers qui ont pris l’habitude depuis 2012, année de sa mise en service, d’emprunter préférentiellement ce moyen de transport reliant la vieille ville aux hauteurs. En effet, la population la plus concernée, notamment celle des quartiers de Bab El-Kantara supérieur, de la cité Émir Abdelkader (ex- Faubourg Lamy), de la BUM, de Ziadia et de Djebel Ouahch, est la principale victime de cet arrêt, pourtant annoncé dès l’automne par l’Entreprise de transport algérien par câble (ETAC), en ce sens qu’elle va de nouveau devoir recourir aux services des taxis et autres bus de transport urbain, lesquels peinent déjà à répondre à l’importante demande existant dans un secteur comptant de nombreuses cités populeuses et surtout, le plus grand centre hospitalo-universitaire de la région Est.
On se souvient qu’en 2016, la téléphérique avait déjà été à l’arrêt longuement, ce qui avait causé d’énormes désagréments aux écoliers et travailleurs des quartiers susmentionnés, pour lesquels se rendre à son école ou au travail avait relevé, 9 mois durant, du véritable exploit, d’autant plus que l’indisponibilité de la télécabine avait coïncidé, quelques semaines durant, avec la fermeture de la rue Tatache Belkacem (ex-rue Thiers) à la circulation automobile, suite au grave affaissement constaté à son niveau ; ce qui avait davantage compliqué la situation, en ce sens que celle-ci représente le principal accès au centre-ville. Concernant cet arrêt « obligatoire », les responsables de l’ETAC ont invoqué l’arrivée à échéance du certificat de conformité de la télécabine, laquelle a enregistré près de 30.000 heures de fonctionnement en 10 ans d’exploitation. Ainsi, c’est en vertu du décret qui réglemente les modalités de sécurité dans l’exploitation du téléphérique, établi en 2011, que cette opération va être lancée.
Il s’agit d’une modernisation générale des équipements qui va concerner tout le système électromécanique, de même que les trois bâtiments. Concernant la durée des travaux, celle-ci a été fixée à 16 mois. Il convient de noter que l’ETAC, qui avait hérité de la gestion du téléphérique, auparavant confiée à l’Établissement de transport urbain de Constantine (ETUC), il y a deux ans, a pour partenaire le groupe français POMA, leader mondial du transport par câble. Pour rappel, le téléphérique de Constantine relie, sur une longueur de 1,5 km, la partie Est à la partie Ouest de la ville. Entré en service en 2008, il comprend 33 cabines de 15 places chacune, et permet de transporter 2.400 personnes par heure, pour une traversée estimée à 8 minutes. Il comprend 3 stations : celle de renvoi, située à la place Tatache Belkacem, celle intermédiaire, qui fait face à l’entrée du CHU Benbadis, et celle motrice, sise au niveau du terrain Tennoudji, à la cité Émir Abdelkader.

-----------------////////////////////

Salaires
La sous-déclaration gagne du terrain

La sous-déclaration des salaires ne cesse de gagner du terrain, à en croire les chiffres avancés par la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) de Constantine, qui a fait état, pour l’année 2017, de 5.976 infractions recensées par les contrôleurs.
 L’impact de telles pratiques est des plus dommageables autant pour le salarié, en ce sens que la déclaration de la valeur juste de sa rémunération permet de calculer avec précision l’indemnité de retraite, que pour la CNAS et la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (CASNOS), pour lesquelles la pérennité des recouvrements des cotisations de sécurité sociale revêt une importance capitale.  C’est justement pour parer à ce genre de fraude, et afin de renforcer les opérations de contrôle que le « service commun » a été institué dans le cadre du plan stratégique triennal 2017-2019, et ce en application des dispositions réglementaires, dont le décret exécutif n°17-138 du 11 avril 2017 modifiant et complétant le décret exécutif n° 05-130 du 24 avril 2005, fixant les conditions d’exercice et les modalités d’agrément des agents de contrôle de la sécurité sociale.
Dans ce contexte, les agents de contrôle, agréés et assermentés, issus des deux entités, sont appelés à collaborer de manière étroite, et même à effectuer des missions pour le compte de l’une ou l’autre caisse.
Ce service a été lancé les semaines passées à l’occasion d’une Journée d’information sur le renforcement de l’opération de l’entraide administrative entre la CNAS et la CASNOS, chapeautée par le directeur de l’agence de Constantine, Mohamed Bouhidel, et celui de la CASNOS, Saâd Rouana, et dont l’objectif était de permettre aux agents de s’imprégner de leurs expériences mutuelles en matière de procédures et de méthodes de travail, et ce notamment à travers divers ateliers mis sur pied par les encadreurs.
Enfin, il convient de noter qu’en matière de recouvrement des cotisations, la CNAS de Constantine a réussi, au cours de l’exercice écoulé, à collecter un montant de 2 milliards de dinars, soit 80 % du budget prévisionnel annuel de l’agence laquelle, dans le but de sensibiliser les différentes catégories concernées par ses prestations, a mené une campagne permanente qui s’est notamment traduite par des journées portes ouvertes et des émissions retransmises sur les ondes de la radio locale.

-----------------////////////////////

Pour sécuriser les extensions de la wilaya
Quatre nouvelles sûretés urbaines

La wilaya de Constantine vient de bénéficier d'un programme de réalisation de quatre nouvelles sûretés urbaines destinées à renforcer la sécurité dans les nouvelles agglomérations, a-t-on indiqué jeudi auprès de la Sûreté de wilaya. Les nouvelles sûretés urbaines seront réalisées au niveau de l'extension ouest de la ville Ali Mendjeli, à l'unité de voisinage (UV20) de cette même ville, au nouveau pôle urbain intégré de Massinissa et à Ain Abid, a-t-on précisé de même source, affirmant que toutes les procédures administratives relatives au lancement des chantiers ont été «déjà conclues».
La réalisation de ces nouvelles infrastructures de sécurité a été décidée dans le cadre des efforts d'accompagnement du processus d'extension urbaine que connait cette wilaya, a-t-on fait savoir, mettant l'accent sur l'importance de cet «apport» dans la consolidation du taux de couverture sécuritaire dépassant les 90% à Constantine. Dans ce sens, la même source a indiqué que le taux de couverture sécuritaire a atteint les 95% à la ville Ali Mendjeli, l'une des plus importantes extensions urbaines de Constantine avec une population dont le nombre dépasse les 350.000 habitants «encadrée» en matière de sécurité par sept Sûretés urbaines en attendant la mise en service «prochaine» de six autres infrastructures similaires, d'une Sûreté de daïra et d'une brigade mobile de police judiciaire (BMPJ).
S'agissant des pôles urbains intégrés qui commencent à émerger à Massinissa, à Ain Nehas, sur les abords de la ville Ali Mendjeli et à Didouche Mourad, la même source a affirmé qu'un plan de «dotation» de ces agglomérations en structures de sécurité sera exécuté en parallèle de la réception des programmes de logements en cours de   réalisation.   

-----------------////////////////////

Techniques de distillation de fleurs 
Lancement d’une formation

Une session nationale de formation sur les   techniques de distillation de fleurs d'oranger et de roses sera lancée «prochainement», à l'initiative de la Chambre de l'artisanat et des métiers   (CAM) de la wilaya de Constantine, a-t-on appris jeudi de son directeur, Nasreddine Benarab. Les cours pratiques et théoriques prévus dans ce cadre cibleront, dans une première phase, une trentaine de personnes issues de plusieurs wilayas du pays à l'instar des régions de Skikda, Jijel, Constantine, Annaba, Batna, Alger et Bejaia. Première du genre aussi bien à l'échelle locale que nationale, cette   formation qui coïncidera avec la célébration du mois du patrimoine (18 avril-18 mai), sera organisée au siège de la CAM. Cette formation est encadrée par un maitre artisan constantinois cumulant plus de 30 ans d'expérience dans la confection des gâteaux traditionnels, enseignant à l'école de formation de   la CAM de Constantine. La distillation d'eau de fleurs d'oranger et de rose est un savoir-faire ancestral, transmis de génération en génération et constitue un rituel incontournable dans les traditions populaires constantinoises.  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions