jeudi 04 juin 2020 22:22:42

Clôture de la session de printemps du Parlement : Une session fertile

M. Bensalah : “Les textes adoptés par le Parlement accompagnent les efforts du développement du pays”

PUBLIE LE : 24-07-2010 | 0:35
Ph. Louiza

La session de printemps 2010 du conseil de la nation et de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est achevée avant-hier lors de deux  cérémonies solennelles et officielles organisées, en présence des présidents du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, de l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelaziz Ziari, du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et des membres du gouvernement, débutant au Conseil de la nation et se terminant à l’Assemblée populaire nationale.
Les travaux de la session de printemps dont la clôture a été prolongée d’une vingtaine de jours, ont donc permis au parlement algérien de finir la feuille de route du programme tracé au début de la session, le 2 mars dernier, à la faveur de l’examen et du vote de quatre projets de loi importants pour accompagner le plan d’exécution du programme de développement 2010, en l’occurrence, les deux lois du secteur du commerce relatives aux règles applicables aux pratiques commerciales et à la concurrence, le projet d’amendement de l’ordonnance concernant le code maritime relevant du secteur de la justice, et enfin le texte fondamental relatif au foncier agricole en rapport avec la loi sur les conditions et modalités d’exploitation des terres agricoles du domaine privé de l’Etat.
Les présidents des deux chambres du Parlement algérien, Abdelkader Bensalah, président du  Conseil de la nation, et Abdelaziz Ziari, président de l’APN, ont attaché de l’importance dans leur allocution de clôture de la session de printemps, aux  efforts à engager dans l’accompagnement de la poursuite du développement du pays en dotant le gouvernement avec l’enrichissement et l’adoption des lois, des instruments juridiques et législatifs vitaux à l’exécution du programme national ainsi que dans le suivi par l’action parlementaire de contrôle sur le terrain et les questions orales de cette exécution des lois adoptés. A signaler que d’importantes lois ont été débattues et adoptées par les deux chambres donnant ainsi de nouveaux acquis juridiques et législatifs à l’organisation et au fonctionnement des actions de développement du point de vue économique, agricole, commercial ou juridique.
Les responsables des deux institutions législatives se sont arrêtés à l’activité parlementaire riche en thématique, abordant les conférences nationales et les ateliers organisés en leurs  enceintes, des dossiers qui viendraient compléter ou donner une nouvelle orientation à l’action du Gouvernement dans tel ou tel autre secteur, à la faveur de la conférence nationale organisée par l’APN, sur la promotion des droits politiques de la femme, pour ouvrir des suggestions aux dispositions de la constitution révisée qui donne de grandes perspectives politiques à la  promotion de la place et du rôle de la femme dans la prise de décision en tant qu’acteur et partenaire nationale.  La bonne gouvernance ou la « E-Gouvernance », une autre thématique déclinée au débat et à l’enrichissement au Conseil de la nation, en renforcement des mécanismes au service de l’Etat de droit, de l’amélioration du service public et de l’intérêt du citoyen. D’autres sujets d’actualité ont émaillé l’action des parlementaires tant au plan  diplomatique, sportif que culturel et associatif. On peut citer la table ronde organisée autour de l’accord d’association entre l’Algérie et l’union européenne, la conférence nationale organisée à l’hôtel El- Aurassi sur le mouvement sportif en Algérie.
Les parlementaires, tout au long de cette session riche en événements, se sont associés aux expressions populaires de joie manifestées par le peuple algérien notamment en matière sportive puisqu’ils étaient nombreux à accompagner les supporters et faire le voyage pour soutenir l’équipe nationale durant sa belle épopée sportive au Soudan et en Afrique du Sud.
Quant au climat de déroulement des travaux de la clôture en question, les choses se sont déroulées sur un air de vacances autant pour les membres de l’exécutif que du législatif, sachant que le Gouvernement est autorisé à apprécier un congé de 15 jours à partir du 25 du mois courant, une occasion pour les nombreux membres des deux chambres contactés en marge des travaux, de soit sortir un peu pour casser avec l’environnement du travail, aller voir la famille au bled et se requinquer le moral comme l’ont exprimé, Nouria Djaâffar, Souad Bendjaballah, Nacer Mehal, Moussa Benhammadi, Nourredine Moussa et bien d’autres. D’autres ont exprimé le plaisir de se reposer tout simplement chez eux et pouvoir papoter aves les enfants tout en appréciant les douceurs de la place et des randonnées le soir venu, à l’instar de Smaïl Mimoun, Nourredine Moussa.
La clôture de la session de printemps intervient également dans un contexte spécifique en raison des préparatifs du mois sacré du Ramadan 2010, ce qui signifie pour la classe politique nationale, une autre perception d’agir auprès des bases militantes respectives. C’est ainsi que les parlementaires du parti du FLN s’activent à la tenue de l’université d’été dont la date a été fixée entre le 4 et 6 août prochain à Mostaganem sur la thématique d’explication et de sensibilisation des militants sur les objectifs et défis attendus de l’exécution du plan quinquennal 2010-2014. Et par conséquent ils n’ont que peu de temps à passer en famille, les parlementaires du RND poursuivent les sorties sur le terrain, multipliant les réunions de travail en vue de poursuivre l’installation des sous -structures en démembrement de la commission nationale de la jeunesse tout en se projetant à l’après Ramadhan et au cycle des conférences régionales consacrées à l’emploi des jeunes et la façon d’accompagner le programme quinquennal 201-2014 qui sera soumis au parlement lors de sa session d’automne en septembre.
Houria.  A.

M. Bensalah : “Les textes adoptés par le Parlement accompagnent les efforts du développement du pays”
Le président du Conseil de la nation, M. Abdelkader  Bensalah, a affirmé jeudi dernier  à Alger que les textes adoptés par le Parlement, lors  de la session du printemps, sont venus en accompagnement des efforts du développement  du pays.          
Lors de son allocution à la clôture de la session du printemps du Conseil  de la nation, M. Bensalah a souligné que "l'ensemble des textes, adoptés par  le Parlement lors de cette session, est venu en accompagnement des efforts de  l'Etat pour le développement et la consolidation de l'arsenal juridique".          
Il a en outre expliqué le retard accusé dans l'adoption de lois et leur  nombre réduit par l'évolution qu'a connue le pays durant cette période et par  le fait que le Parlement à eu à travailler avec deux gouvernements successifs.          
M. Bensalah a évoqué l'ensemble des textes adoptés par la chambre haute  du Parlement et leurs objectifs à l'instar du code maritime, des lois sur l'expert-comptable,  de la concurrence et celui ayant trait aux modalités de l'exploitation des terres  agricoles, propriétés de l'Etat.          
Sur ce dernier point, le président du Conseil de la nation a indiqué  que cette loi vise à protéger ces terres agricoles de tout détournement.          
Sur un autre plan, M. Bensalah a salué l'adoption de la motion spécifique  à la loi organique des fonctionnaires et cadres du Parlement qui représente,  a-t-il dit, un acquis pour l'ensemble des travailleurs de cette institution,  exprimant également sa satisfaction quant à l'adoption par le gouvernement du  programme quinquennal.           
La cérémonie de clôture de la session du printemps s'est déroulée en  présence du président de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Abdelaziz  Ziari, du Premier ministre, M. Ahmed Ouyahia, et des membres du gouvernement.

M. Ziari souligne le rôle des parlementaires dans le suivi de l’exécution du programme présidentiel
Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN),  M. Abdelaziz Ziari, a souligné jeudi à Alger l'importance de la mission de contrôle  parlementaire dans le suivi de l'exécution des dispositions adoptées dans le  cadre du plan d'action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du  Président de la République.          
Intervenant à la clôture de la session de printemps de l'APN, M. Ziari  a indiqué que l'importance particulière qu'accorde l'APN à la notion de contrôle  parlementaire, traduit son souci de veiller à la mise en œuvre des dispositions  adoptées pour une stricte application des lois et de ce qu'elles comportent  comme objectifs sur lesquels l'Etat mise énormément dans la poursuite du processus  de développement global du pays.         
 Mettant en évidence le rôle de contrôle que doit exercer le Parlement  en tant que pouvoir législatif, M. Ziari a fait remarquer que cette action (de  contrôle) contribue pleinement à consolider le plan de l'Etat visant à instaurer  la bonne gouvernance dont les repères, a-t-il dit, ont été clairement définis  durant la dernière décennie.          
Le président de l'APN a cité, à ce propos, le remboursement par anticipation  de la dette extérieure et sa réduction à ses plus bas niveaux, estimant que  cette option "encourageante" relève de la "bonne gestion" et de la "sagesse"  du Chef de l'Etat qui "a épargné notre pays des charges supplémentaires et des  conséquences financières ayant freiné sa croissance économique pendant une  longue période". Rappelant, d'autre part, l'activité ayant marqué la session parlementaire  qui venait de s'achever, M. Ziari a mis particulièrement l'accent sur les projets  de loi qui ont été adoptés, ainsi que la poursuite de la mission de contrôle  "qui s'est manifestée à plusieurs niveaux", a-t-il souligné.  M. Ziari a fait remarquer, à ce propos, que les différentes rencontres  qui ont regroupé les membres du gouvernement et les commissions permanentes  de l'Assemblée, "ont permis d'échanger les points de vue sur les politiques  sectorielles et sur les préoccupations des députés, lesquelles traduisent, dans  leur ensemble, celles des citoyens qui les ont élus".         
 Ainsi, cette session a vu l'adoption de plusieurs textes de loi qui  "s'inscrivent dans les priorités de l'activité gouvernementale, car relevant  de secteurs en relation directe avec le processus de développement national",  a-t-il précisé.          
M. Ziari a cité notamment la loi sur le plan national de l'aménagement  du territoire pour une période de 20 ans, ainsi que la loi définissant les conditions  d'exploitation des terres agricoles et celle sur la concurrence.          
Le président de l'Assemblée a, par ailleurs, vivement condamné les "surenchères  politiciennes" visant à ancrer l'esprit de "tribalisme, de régionalisme et de  division entre les enfants du pays".         
 "Nous sommes convaincus que ces voix ne trouveront aucun écho auprès  du peuple algérien révolutionnaire, un et indivisible", a-t-il assuré.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions