jeudi 20 septembre 2018 22:26:57

Préparation des examens de fin d’année : Les structures religieuses mobilisées

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a affirmé, hier à M’sila, la nécessité de «mobiliser les infrastructures relevant de son département au niveau des wilayas, pour la préparation des examens scolaires de fin d’année».

PUBLIE LE : 14-03-2018 | 0:00
D.R

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a affirmé, hier à M’sila, la nécessité de «mobiliser les infrastructures relevant de son département au niveau des wilayas, pour la préparation des examens scolaires de fin d’année». Au second jour de sa visite entamée la veille dans la wilaya l’ayant conduit aux communes d’Ouled Addi Lekbala, Brahoum, Magra et Dehahna, le ministre a recommandé de réserver les structures de son département dont les écoles coraniques et les centres culturels islamiques à la révision des  élèves devant passer les examens de fin d’année, en les «maintenant ouvertes durant les heures de nuit».
Cette mesure contribuera à assurer l’ouverture de ces structures sur leur environnement en faisant à la fois de ces lieux des espaces de récitation du Coran et de lecture diverse, a considéré le ministre. À Barhoum, le ministre a ordonné la démolition d’une école coranique réalisée en 2008, mais restée inexploitée en raison des fissures apparues sur l’édifice. Sur place, le ministre a précisé que les informations parvenues à son département indiquent que la restauration de cette école coûterait 60 millions DA, alors que la construction d’une école neuve nécessite 63 millions DA.
M. Aïssa a aussi affirmé que la reconstruction se fera selon un montage financier impliquant son ministère, la wilaya et les dons de   mécènes. Il a aussi préconisé d’exploiter tous les espaces des écoles coraniques pour des cours pédagogiques, l’internet, la lecture et la récitation du   Coran. Concernant la décoration des mosquées, M. Aïssa a souligné la possibilité de recourir à des compétences étrangères, car, a-t-il estimé, «le décor des mosquées doit refléter la dimension nationale puisée de l’architecture maghrébine traditionnelle». Il a en outre préconisé «d’éviter l’enseignement du Coran avec le langage des signes, en l’absence d’enseignants spécialisés».  
Le ministre a assisté, la nuit de lundi à hier, à la 6e cérémonie de mariage collectif de 240 jeunes initiée par le conseil de wilaya «Souboul El-Khayrat», et appelé à la généralisation de l’expérience à l’échelle nationale. Il a également présidé la cérémonie finale du concours «El-Maher» de récitation du Saint Coran, organisé par l’Académie de la société civile et remporté par Hadjer Bendjoudi de M’sila et Brahim Bendjilali de Rélizane.
Au second jour de sa visite à la wilaya, le ministre a également inauguré des mosquées à Barhoum, Ouled Addi Lekbala et Magra.  Au centre de transit durant la guerre de Libération de Guetatcha, dans la commune de Dehahna, le ministre a, notamment visité une exposition d’anciens   manuscrits détenus par des particuliers.  Il a appelé, à l’occasion, à numériser ces importants documents et à préserver les copies originales.(APS)

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions