jeudi 20 septembre 2018 21:13:53

Mobilisation de la ressource en eau souterraine : Un enjeu stratégique

La Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL) présente à la 14e édition du Salon international des équipements, des technologies et des services de l’eau et de l’environnement «POLLUTEC 2018», qui se déroule au Palais des expositions (SAFEX), Pins Maritimes, a organisé, hier, une conférence traitant de «la mobilisation de la ressource souterraine : enjeu stratégique pour la sécurisation de l’alimentation en eau potable sur Alger et Tipasa».

PUBLIE LE : 14-03-2018 | 0:00
Ph. : Nacéra

La Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL) présente à la 14e édition du Salon international des équipements, des technologies et des services de l’eau et de l’environnement «POLLUTEC 2018», qui se déroule au Palais des expositions (SAFEX), Pins Maritimes, a organisé, hier, une conférence traitant de «la mobilisation de la ressource souterraine : enjeu stratégique pour la sécurisation de l’alimentation en eau potable sur Alger et Tipasa».  Pour la directrice de la communication et du développement durable, Mme Chafia Abid, «la SEAAL se mobilise au quotidien pour garantir un service public à la hauteur des attentes des citoyens». «L’efficacité de cette action repose sur deux leviers», indique-t-elle. «Le premier a trait aux capacités de la SEAAL dans la mobilisation de la ressource, notamment la ressource souterraine par le recours à la mise en service des forages sur Alger et Tipasa, et le second se rapporte à ses relations de partenariat avec les fournisseurs», a-t-elle expliqué. Elle précisera à propos des fournisseurs que ces derniers assurent l’approvisionnement des pièces et accomplissent des «services de qualité conforme aux standards internationaux pour un coût maîtrisé». Pour sa part, M. Slimane Bounouh, directeur d’exploitation à la SEAAL, indique qu’aujourd’hui la wilaya d’Alger est alimentée en eau par trois ressources : les eaux souterraines, celles de surface et les eaux de mer dessalées. «Les eaux souterraines proviennent des forages pour un débit de 240.000 m3/jour situés pour la plupart au niveau des champs de captage de Mazafran I et II, Baraki, Eucalyptus, Hamiz et Bouzaréah», a-t-il expliqué. «Ce débit, ajoute-t-il sera revu à la hausse pour atteindre, durant le ramadhan et la saison estivale, les 260.000 m3/jour et les 300.000 m3/jour avant la fin de l’année». Pour la wilaya de Tipasa, cette ville côtière est alimentée en eau avec une production journalière de 95.000 m3/jour, a-t-il informé. Le responsable enchaîne en rappelant «l’objectif premier de la Société des eaux en matière de production de l’eau consiste à ne pas descendre sous la barre des 95.000 m3/jour». Le responsable a précisé en outre, que son entreprise «est en quête de partenaires disposant de suffisamment de compétences pour assurer le remplacement des équipements défectueux en vue d’assurer un meilleur service de qualité». L’intervenant a tenu à préciser à ce propos que «la mobilisation des eaux de surfaces reste insuffisante. «L’entreprise a engagé, de ce fait la réalisation de nouveaux forages pour augmenter la cadence de la production et alimenter la clientèle en eau H24», a-t-il expliqué. Au sujet de la déperdition de l’eau, il considère que «trop d’eau est gaspillée et perdue», avant d’ajouter que «la SEAAL a mis en place un plan d’action pour parvenir à réduire les pertes physiques et commerciales, sans oublier le vol de l’eau par certains citoyens et agriculteurs». De son côté Sofiane Aillane, également représentant de la même entreprise, a plaidé pour la préservation de la ressource souterraine qui est, selon lui, «l’affaire de tous».  «L’augmentation progressive des prélèvements d’eau souterraine, afin de conforter la mobilisation en été, conjuguée à la faible pluviosité, a un impact défavorable sur la piézométrie des nappes», a-t-il ajouté. Il met en exergue l’impératif d’optimiser, en concertation avec les différentes parties concernées, la politique de gestion préventive des nappes phréatiques afin d’assurer sa préservation et sa pérennisation à moyen et long termes.Il est à rappeler, qu’un programme de développement des réseaux et des installations a été lancé par la wilaya d’Alger, dans le cadre de la mise en œuvre du schéma directeur d’alimentation en eau potable. Il vise l’augmentation des capacités de stockage et pompage, le développement des réseaux de distribution à travers les différentes localités de la wilaya d’Alger et la prise en charge des nouveaux besoins. Par ailleurs, la SEAAL annonce la création d’une nouvelle filière dédiée à la «boue» qui aura pour mission de valoriser des boues résiduaires en agriculture et l’industrie. Aussi tout au long des quatre jours du Salon, l’entreprise présente un autre projet phare qui sera présenté aux professionnels. Un projet qui dresse le grand enjeu de la performance opérationnelle par le recours à l’amélioration du service au quotidien, grâce à l’ordonnancement et la gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO).
    Mohamed Mendaci

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions