samedi 22 septembre 2018 07:15:20
D.R

Le quotidien égyptien Al-Masry Al-Youm a invité les Etats arabes à méditer et à s’inspirer du message adressé par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à la 35e session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur (CMAI), tenue mercredi dernier à Alger, dans la lutte antiterroriste.

Le Président algérien s’est adressé aux ministres arabes de l’Intérieur à travers un message «dont le sens doit être médité par chaque capitale arabe en lutte contre le terrorisme sur son territoire afin de s’en inspirer», a écrit le journaliste Slimane Djouda dans un article intitulé «Ecoutez le Président Bouteflika», dans l’édition du quotidien parue hier. Après avoir souligné que le terrorisme «n’est pas confiné dans une aire géographique» et qu’il n’épargne aucun Etat, le Président Bouteflika a précisé que la lutte contre le terrorisme exigeait «un effort intensif sur le plan éducatif, culturel, d’information et d’orientation religieuse», a ajouté l’auteur de l’article. Ces quatre aspects sur lesquels a insisté le Président Bouteflika dans le domaine de la lutte antiterroriste «exigent un effort simultané et soutenu, faute de quoi l’objectif escompté par chaque capitale arabe en lutte contre le terrorisme ne saurait être atteint», a ajouté le journaliste, mettant l’accent sur la nécessité de «méditer le message du Président Bouteflika qui parle par expérience». L’auteur a fait observer que le Président Bouteflika «n’a pas évoqué la lutte au plan sécuritaire, non pas parce qu’elle n’est pas exigée à ce niveau, bien au contraire», ajoutant que «le Président Bouteflika l’a ignoré», car, «la nécessité de la guerre contre le terrorisme sur les plans sécuritaire et militaire est une question évidente, et focaliser sur ce seul type de lutte ne permet pas l’assèchement des sources du terrorisme». Le journaliste a affirmé que lorsque «le Président de l’Algérie affirme que la lutte contre la violence, qui se cachait derrière la religion, se décline en quatre batailles (...) et que les ministères de l’Education, de la Culture, des Waqfs et de l’Information y sont parties prenantes, il appartient de l’écouter, d’entendre son discours et de s’en inspirer», car, a-t-il-ajouté, «son pays (l’Algérie) a connu la plus grande guerre contre le terrorisme dans l’histoire arabe contemporaine, une guerre qui a eu lieu dans les années 90 du précédent siècle et ayant duré dix années». «La guerre contre le terrorisme se déroule à l’école, à l’université, au palais de la culture, à la mosquée et à l’église, en recourant à tous les moyens médiatiques disponibles, outre le rôle incontestable des forces de sécurité», conclut le même auteur. Al-Masry Al-Youm est un quotidien égyptien indépendant, fondé en 2004, qui emploie d’importants journalistes et analystes dans les différents secteurs de la presse. (APS)  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions