samedi 22 septembre 2018 18:58:03

Grand Angle : L’accord tient bon !

Après le référendum pour la paix, les Colombiens ont eu dimanche un autre rendez-vous avec l’histoire.

PUBLIE LE : 13-03-2018 | 0:00
D.R

Après le référendum pour la paix, les Colombiens ont eu dimanche un autre rendez-vous avec l’histoire. Périlleux, certes, le scrutin pour les législatives, et malgré la victoire de la droite, hostile à la réhabilitation des anciens des Farc dans la vie politique, n’a pas vraiment bouleversé l’équilibre des forces au sein de l’échiquier politique colombien. Les résultats n’ont pas non plus donné lieu au raz-de-marée tant clamé par les opposants du président Juan Manuel Santos. Encore une fois, pour les anciens rebelles qui participent pour la première fois, c’est la victoire de la paix, après un demi-siècle de conflit sanglant. Bien qu'elle n'ait pas réussi à rafler la majorité, la victoire de la droite suscite néanmoins l'incertitude quant à la suite à donner à la mise en œuvre de l'accord, signé en 2016. En tête de la coalition de droite, c'est le Centre démocratique du sénateur et ex-président Alvaro Uribe, farouche adversaire de l'accord avec les Farc, qui a recueilli le plus de voix, obtenant 19 sièges au Sénat et 33 à la chambre des députés. L'accord avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) garantit 10 des 280 sièges du nouveau Parlement à l'ancienne guérilla marxiste, devenue la Force alternative révolutionnaire commune. Si les Farc obtenaient seulement 0,35% au Sénat et 0,22% à la Chambre, le centre et les autres partis de gauche ont fait une avancée, selon des résultats officiels portant sur plus de 90% des suffrages. Mais, selon les analystes, les grands équilibres se maintiennent. «Les lignes ont très peu bougé (...) Ce sont plutôt des ajustements.» La droite devrait maintenant peser sur la présidentielle, prévue les 27 mai et 17 juin. Elle pourra toutefois difficilement jeter aux orties l'accord de paix qui a polarisé la quatrième économie d'Amérique latine, mais dont le point majeur, le désarmement des 7.000 guérilleros des Farc, est effectif.
M. T.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions