lundi 24 septembre 2018 17:30:40

Le P-DG de GENERAL ELECTRIC Healthcare Algeria : « La santé en Algérie a enregistré de grandes avancées »

4.000 dispositifs médicaux dans des cliniques et hôpitaux

PUBLIE LE : 12-03-2018 | 0:00
Ph. : Billal

General Electric Healthcare Algeria a réuni, hier, lors d’une cérémonie à l’hôtel El-Aurassi, plus de 100 partenaires et clients  pour célébrer les 10 années d’exploitation directe dans le pays, au service  du secteur de la santé, en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique (USA), M.  John P. Desrocher.

En présence de représentants du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, et John Flannery, président-directeur général de General Electric (GE), les cadres dirigeants des secteurs privé et public algériens et GE Healthcare ont discuté des points cruciaux de la prestation de soins de santé et des priorités clés du secteur, y compris du pouvoir du numérique pour intégrer des solutions qui contribueront à surmonter les défis opérationnels et financiers auxquels sont confrontés les hôpitaux et les cliniques à travers le pays.
En ouverture de la cérémonie de célébration, le PDG de GE a déclaré que son groupe a pu «nouer de fortes relations locales et produire des réalisations à fort impact depuis plus de 40 ans en travaillant main dans la main avec des partenaires des secteurs public et privé, ce qui a permis de livrer des résultats tangibles sur toute une série d’industries et de secteurs différents.»
Selon lui, le développement de l’industrie locale est une priorité, il citera à titre d’exemple «le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière réalise des investissements majeurs dans l’extension des infrastructures locales, et apporte des solutions de santé durables via l’amélioration des standards de soin d’urgence, du traitement du cancer, de la santé des femmes, des maladies cardiovasculaires et de la formation», précisera le patron américain.
Constatant le progrès que connaît le secteur de la santé en Algérie, le premier responsable de GE a exprimé son souhait d’être «partie prenante de ce progrès». Il saisira l’occasion pour louer les performances de sa filiale algérienne et dira «avec près de 200 employés, incluant plus de 40 spécialistes dédiés au service après-vente de plus de 4.000 appareils déployés dans les hôpitaux du pays, notre division de Santé est en pleine croissance en Algérie.» Visiblement très satisfait de ses partenariats conclus en Algérie, John Flannery indiquera : «Ici en Algérie, nos partenariats ont propulsé le progrès de nombreuses industries, incluant un secteur de santé très dynamique.» Et d’ajouter : «Nous sommes emballés de voir tout le potentiel positif que peut apporter l’intégration des équipements industriels avec les technologies numériques, et nous souhaitons voir nos beaux partenariats se poursuivre, que ce soit avec le secteur public ou privé.» Il précisera également : «Depuis l’installation du premier CT au CHU de Constantine, en 1982, jusqu’au lancement du Centre de formation d’applications avancées en 2013, GE s’est consacré au développement du secteur de la santé en Algérie, en travaillant avec des partenaires locaux déterminés à fournir des prestations de soins de santé de qualité à tous les citoyens.»

4.000 dispositifs médicaux  dans des cliniques et hôpitaux

De son côté, Farid Fezoua, PDG de GE Healthcare Afrique, a souligné dans son intervention que «l’Algérie est l’un de nos plus grands marchés et représente pour nous un portail vers l’Afrique», expliquant l’importance de son entreprise en Algérie, M. Fezoua indiquera : «Aujourd’hui, GE Healthcare compte plus de 4.000 dispositifs médicaux dans des cliniques et hôpitaux qui répondent aux besoins des praticiens et des patients à travers le pays.» Et d’ajouter : «Depuis 2008, cela représente une augmentation de 570% de la disponibilité de la technologie de GE rien qu’en Algérie — une croissance qui ouvre la voie à un plus grand accès aux dépistages et, en définitive, à de meilleurs résultats sur la santé pour tous les Algériens.» Evoquant l’accord de partenariat avec le ministère de la Santé, qu’il qualifie de « stratégique », le PDG de GE Healthcare Afrique expliquera que c’est un accord  de long terme «soutenant l’accélération du développement des soins de santé durables en Algérie a été annoncé en 2014, représentant ainsi le premier accord du genre à soutenir la modernisation du secteur de la santé.» Selon lui, pour soutenir le plan de lutte contre le cancer 2014-2019 du gouvernement algérien, qui vise à faire face à l’incidence grandissante de la maladie, GE Healthcare a conclu en 2015 un partenariat avec le premier fournisseur privé de soins de santé, l’hôpital Chahid Mahmoudi, et a mis en place la première TEP/TDM (tomographie par émission de positrons tomographie assistée par ordinateur) et Cyclotron pleinement opérationnel localisant les ressources radio-pharmaceutiques, pour la première fois en Algérie.  Par ailleurs, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a reçu dans la même matinée, John Flannery. Les discussions entre les deux parties ont permis de faire un large tour d’horizon des perspectives de développement du groupe General Electric en Algérie dans les différents domaines d’expertise de ce leader mondial, notamment l’ingénierie pharmaceutique, l’ingénierie hospitalière et les systèmes globaux intégrés de gestion des données de santé et d’utilisation des TIC en santé.
Mohamed Mendaci
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions