samedi 22 septembre 2018 18:58:06

Session de formation au profit des élus locaux : Consolider davantage les prérogatives des APC/APW

Gérer les structures communales publiques inexploitées

PUBLIE LE : 12-03-2018 | 0:00
D.R

«Les larges prérogatives accordées aux APC et APW seront consacrées davantage et avec précision, dans le projet de loi relatif aux collectivités territoriales, qui consolidera et définira les prérogatives de l'élu dans différents domaines», a souligné, hier, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, M. Noureddine Bedoui.

Ce projet de loi relatif aux collectivités territoriales réunira le code communal et de wilaya en un seul texte. Le ministre de l’Intérieur a, lors de l'ouverture d'une session de formation organisée au profit des élus locaux au niveau de l'Ecole nationale d'administration, aussi fait état du projet de création d'un pôle de formation technique, un projet approuvé par le gouvernement. Tâche qui sera assumée par l'Ecole nationale des ingénieurs de la ville de Tlemcen. 
L’entrée en service de ce pôle est attendue à la prochaine session de formation.
Le ministre note que cette structure vise, en fait, à «doter les collectivités locales de cadres techniques spécialisés dans la gestion des villes et leur assurer des programmes modernes dans ce domaine». L’école sera «pionnière en matière de promotion des grandes villes», a déclaré M. Bedoui. Le ministre a, par ailleurs, mis l’accent sur le fait que son secteur accorde un intérêt «soutenu» à la formation des élus locaux et ce, au regard de «l'importance de leur rôle», consacré dans le code communal, qui stipule que «l'élu communal est tenu de suivre des cycles de formation et de perfectionnement liés à la gestion», en matière de développement, notamment.
Le ministre a aussi annoncé l'organisation prochaine d'une autre session de formation au niveau national au profit des élus dans des domaines et thèmes liés principalement aux «prérogatives et intérêts communs des collectivités locales, à l'instar des finances et du développement». Elle sera suivie par d'autres sessions consacrées à différents thèmes.

Gérer les structures communales publiques inexploitées
 
Le ministre a également annoncé une nouvelle méthode de travail devant permettre aux universitaires fraichement diplômés de gérer les structures publiques inexploitées au niveau des communes. Cette question sera examinée prochainement au niveau du gouvernement, a révélé le ministre tout en mettant en exergue qu’il s’agit d’une nouvelle méthode de travail «moderne» ayant pour objectif de rapprocher les universitaires de la structure administrative concernée, en vue de gérer les structures publiques fermées dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.
Sur un autre registre, le ministre a instruit les élus locaux d’accorder une importance particulière aux préparatifs liés à la prochaine rentrée scolaire et universitaire, à même de hisser cet événement à la hauteur des attentes de la population. Il les a exhortés, par la même occasion, d’investir le terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement des projets en cours de réalisation dans le secteur de l’éducation, à propos desquels M. Bedoui a recommandé un suivi rigoureux.
Il faut dire que la session de formation, entamée depuis hier, s’inscrit dans le cadre du programme pluriannuel tracé par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, au profit des élus locaux et visant l’accompagnement et l’amélioration de leur gestion locale en vue d’offrir un service de qualité qui réponde aux attentes des citoyens. Cette formation, dispensée au profit de pas moins de 1.783 élus locaux issus des 48 wilayas du pays, s’articule autour des domaines liés à la gestion locale, notamment : les missions et l’organisation de la commune, les finances locales, les marchés publics, le développement local, l’état civil et la circulation des personnes et des biens, le contentieux, la gestion des ressources humaines ainsi que la prévention et la gestion des risques. La session est assurée par 180 formateurs parmi les cadres du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire ainsi que 4 cadres supérieurs du département, mais également 96 cadres de la Protection civile, précise-t-on. A signaler, enfin, que la cérémonie d’hier a été diffusée en direct à travers les 48 wilayas du pays ainsi que l’ensemble des wilayas déléguées via la technique de la visioconférence.
    Soraya Guemmouri

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions